≡ Menu

Nucléaire : Le péril invisible

L'atome, énergie indivisible est un électron de lumière qui doit rester entier. C'est de la matière vivante et les particules élémentaires provenant de la fission de l'atome ne sont pas stables. Ils polluent par les radiations radioactives qui s'en échappent. Ces particules instables n'amènent que destruction et mort. Et de cette destruction reliée aux énergies lucifériennes s'incarneront sur Terre des prêtres noirs d'Amon, ainsi que des êtres sanguinaires véhiculant des énergies liées à l'inhumanité.

L'homme ne respecte pas les lois de vie et une des lois de vie les plus importantes, c'est qu'on ne peut diviser l'atome et l'atome a été fractionné par une technologie nucléaire, c'est une technologie anti-vie, on ne sépare pas ce que Dieu a uni. L'atome est normalement indissociable, c'est le dernier crime de l'homme, la fission de l'atome : comment peut-on créer des technologies polluantes sans se préoccuper des pollutions et de leurs répercussions. Vous rendez-vous compte qu'un certain taux de radio-activité, des déchets radio-actifs sont mis à l'intérieur de la Terre, sont mis sous béton et ces déchets sont actifs pour des millions d'années, vous rendez-vous compte de cela ? et les gens continuent à payer leur facture d'électricité et d'essence. L'essence : c'est comme si vous arrachiez les ovaires de la Terre, c'est le sang de la Terre.

Radiations radioactives

À travers sa technologie basée sur la fission de l’atome, l’humanité se rendra compte que sa création est vide de conscience christique. Le nucléaire, symbole de destruction, qui a séparé ce qui ne peut être séparé, arrive à son point de non retour. Et même si cela entraînera la mort de milliers d’êtres, cette énergie doit disparaître avant qu’un cataclysme n’arrive.
Dans l’ancien, des prophéties ont annoncé le pire. Le pire doit être évité, et c’est votre conscience réunie au Un qui peut encore tout changer. C’est votre capacité à accueillir la Nouvelle Énergie qui transformera les prophéties de l’ancien. Le temps presse, changez vos consciences et permettez à vos Frères stellaires de vous révéler l’usage bénéfique de la libre-énergie. Vos gouvernements ne changeront pas et n’attendez pas de vous faire entendre par eux. Leur rôle est de maintenir l’égrégore de l’ancien et ils n’iront pas vers le nouveau. Ne gaspillez pas votre énergie à de futiles négociations qui ne feraient qu’amplifier le chaos. Ouvrez vos consciences à la possibilité d’une rencontre extra-terrestre, cela est imminent. La paix viendra. Elle sera véhiculée par la sagesse de vos aînés, vos frères extra-terrestres. Lorsque Maitreya sera incarné sous les traits de Prema Saï, ils seront là, visibles, et les humains pourront constater à quel point ils collaborent avec Maitreya. Sathya Saï Baba s’était volontairement enraciné à Pattaparshi dans les énergies de l’ancien. Personne ne peut, avec des yeux physiques, voir l’immense travail effectué avec les chœurs d’anges, les Maîtres-d’ascension, Sananda, Babaji, Ashtar Shéran. Ensemble, ils décident du moment opportun pour que vos frères stellaires, en grande partie les pléïadiens, atterrissent massivement, un peu partout sur Terre. Si cet événement semble encore retardé, c’est tout simplement parce que certains volontaires incarnés n’ont pas pris leur place, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas pleinement reliés à leur moi profond, à leur Christ intérieur.
Il y a urgence, un collectif d’âmes doit absolument ascensionner avant les évènements prévus par les prophéties de l’ancien. L’irréparable risque de se produire et cela freinerait considérablement le processus d’incarnation de la Nouvelle Terre.
Évidemment, les maîtres de l’ombre espèrent que ce collectif d’âmes échoue à sa mission. Et ils se servent de cette lenteur, de cette torpeur, pour vous faire douter de notre réalité qui est en fait la seule réalité du Nouveau Monde.
Soyez en paix et préparez-vous dans toutes les structures vibratoires de votre être, à accueillir l’incarnation de votre Moi-Christique, car l’heure est à l’ascension.

**********

Si les hommes voyaient le monde comme nous, le Maîtres, le voyons, ils en seraient stupéfiés, abasourdis et effrayés tout à la fois. La manière dont ils se représentent l’état de la Terre est si éloignée de la réalité, et ils font de telles erreurs de jugement sur les perspectives à venir que, sans assistance, ils seraient condamnés à voir péricliter et mourir leur habitat planétaire.
En l’état actuel des choses, la planète Terre est en triste condition, et chaque jour qui passe aggrave une situation déjà critique. Nombreuses ont été les mises en garde concernant le réchauffement planétaire et d’autres problèmes d’environnement, mais même les prophéties les plus sombres restent en deçà des calamités qui menacent aujourd’hui le monde. Peu nombreux sont ceux qui voient le caractère immédiat des périls et l’urgence des mesures pour y faire face.
Si grand que soit le danger auquel nous expose le réchauffement planétaire, il n’est hélas pas le plus important ni le plus grave auquel nous sommes confrontés. Sans s’en rendre compte, l’homme est engagé dans un processus lent mais régulier d’intoxication de sa propre espèce comme des règnes inférieurs. Les poisons et pollutions de toute nature, en tous domaines, constituent aujourd’hui le plus grand des périls pour les hommes, les animaux, et la Terre elle-même. Tous sont intoxiqués et malades, d’une façon ou d’une autre.
Inconnu de l’humanité mais flagrant pour nous, le plus grand des maux dont souffrent l’homme et la planète dans cette triste conjoncture a pour cause les radiations nucléaires. Les hommes ont commis une grave erreur en développant cette source d’énergie à haut risque. Égarés par l’avidité et les faux espoirs de profits élevés, ils ont concentré leurs recherches sur la « domestication » de la plus dangereuse des sources d’énergie jamais découverte par l’homme et ont négligé, ce faisant, un autre usage parfaitement sûr de l’énergie de l’atome. La fusion atomique est à leur portée ; elle s’opère à froid et sans le moindre danger, à partir d’un simple isotope d’eau disponible partout dans les océans, les mers et les rivières, pour ne pas mentionner l’eau de pluie.
L’homme doit cesser de « jouer avec la mort ». La fission atomique résulte de l’utilisation des bombes qui ont détruit Hiroshima et Nagasaki ; elle s’est déchaînée à Tchernobyl et occasionne, imperceptiblement, la maladie et la mort aujourd’hui. Elle est « ce qui se trouve là où ça ne devrait pas être », et l’homme doit y renoncer s’il veut continuer de prospérer.
Les scientifiques de cette planète sont convaincus d’avoir réussi à dompter le monstre et de le tenir sous contrôle. Ils ne se rendent pas compte que leurs instruments sont des plus rudimentaires, qu’ils ne mesurent que les aspects les plus bas des radiations nucléaires, et qu’au-dessus des plans physiques denses s’étendent des plans plus subtils où ces radiations se révèlent encore plus dangereuses pour la santé et le bien-être de tous. Sans les efforts incessants de nos Frères extra-planétaires pour atténuer ce péril invisible dans les limites où le permet la loi du karma, nous serions d’ores et déjà en très mauvaise posture. Humanité, réveille-toi !

{ 0 commentaires }
RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.bibliographe.com/page/2/
Twitter