≡ Menu

Les forces politiques

La naissance d’une politique mondiale axée sur le bien-être de l’humanité créera de tels remous dans les systèmes politiques des nations que les hommes prendront conscience de la transformation de la vie sur terre. Ils verront d’un bon œil la nouvelle évolution selon l’esprit.
La politique des nations sera totalement unifiée à l’échelle mondiale, et les formes majeures de divisions seront toutes abolies par le pouvoir de la Régence planétaire. Le cycle messianique prendra place selon un plan voilé, connu des initiés et au service de la totalité des hommes. Comme l’astral n’aura plus de pouvoir sur l’évolution de la planète, la politique des sphères et la politique des nations se confondront. Elles seront invitées à participer créativement à ce plan mondial, à partir d’un pouvoir politique universel indépendant du pouvoir temporel involutif. La politique mondiale sera unifiée et conviendra à tous les peuples de la terre, après l’apparition massive de vaisseaux venant de
différentes régions de la galaxie. La visite impromptue de ces forces contraindra l’homme et ses gouvernements à reconnaître que la réalité est plus grande que la fiction, et que l’avenir de la race ne peut plus être dominé par un pouvoir divisionnaire, jeu d’une politique sans volonté et sans lumière. Ceci marquera la fin de la politique polarisée, telle que conçue selon le degré de conscience des peuples et de leurs chefs, et les circonstances historiques qui lui donnèrent naissance. La transformation profonde des systèmes actuels de gouvernement transférera sur d’autres niveaux de vie la responsabilité de voir à ce que l’homme dispose de tout ce dont il a besoin pour évoluer en paix et en
intelligence. À partir de ces grands mouvements de vie, beaucoup d’humains seront amenés sur d’autres planètes pour étudier et se familiariser avec de nouvelles formes de gouvernement, plus aptes à remplir le rôle essentiel à ses fonctions vitales et impératives face aux exigences des races en évolution.

Aucune aide ne sera apportée aux gouvernements de la terre avant la fin du cycle. L’humanité doit prendre conscience de ses erreurs avant de bénéficier de la lumière, qui s’étendra sur la surface entière du globe lors de l’apparition du gouvernement mondial. Le caractère universel de ce gouvernement ne pourra naître de la volonté des nations, mais d’une volonté supérieure à celle des gouvernements de la terre. L’abolition des privilèges politiques des nations sera à l’échelle du globe, et les hommes qui aujourd’hui dirigent la politique des nations deviendront sans pouvoir personnel. Le pouvoir dont ils jouiront fera partie d’une sélection admirablement établie, selon les études avancées extraites de leur personnalité politique, sur les vaisseaux qui afficheront leur présence dans le monde pendant une période suffisamment observée pour ne plus jamais laisser de doute, dans la conscience de l’homme, de l’énormité de l’univers et de la complexité de son organisation.

La fin du cycle forcera l’humanité à repenser sa condition, afin d’éviter à l’avenir une répétition aussi aiguë d’inconscience. Les forces politiques de la terre auront épuisé leurs ressources, et l’homme verra combien il est impossible d’engendrer de bonne volonté sur une planète divisée contre elle-même. Les perspectives politiques envoûtantes des grands stratèges s’évanouiront devant le drame évident d’une conscience planétaire assoiffée de paix et d’harmonie. Mais les hommes, seuls et sans aide, ne pourront se donner cette paix, car ils ne la possèdent pas eux-mêmes ; elle devra venir de plus haut, et sa force mettra un terme à la domination du pouvoir contre l’homme et son esprit. Les politiques modernes ne pourront plus se retrancher derrière la diplomatie mielleuse des siècles passés. La visite de la terre par des intelligences étrangères effectuera, sur la conscience humaine, un bien salutaire, et nul ne pourra renverser les nouvelles politiques de la planète en voie de remaniement mondial.

La nouvelle conscience redéfinira la vie des nations et en élèvera la conscience pour que tous les hommes bénéficient, à leur échelle respective, des bienfaits d’une civilisation libérée du joug de l’ignorance qu’entretenait le régionalisme politique. L’influence créative des nouvelles forces sur la civilisation créera une atmosphère de grande détente entre les peuples, les nations et les races, et l’homme de la rue sera le premier à en profiter. L’ordre nouveau sera connu de tous les hommes, et les puissants de la terre ajusteront leur tir face au caractère impérieux de l’évolution. Jamais la terre n’aura été ébranlée dans sa conscience de façon aussi globale et jamais plus elle ne vivra un tel tremblement. Les forces nouvelles agiront en fonction des besoins de l’humanité entière, sans aucun partage idéologique, à quelque niveau que ce soit. Ce sera véritablement un âge nouveau, où l’homme verra se réaliser les grandes prophéties des anciens à travers les documents dont le message voilé devait protégé l’humanité contre le choc mental du savoir.

La fin du cycle fera en sorte que l’humanité se reconstituera un avenir fondé sur de principes politiques libres des forces astrales. L’homme de la prochaine évolution ne découvrira la réalité des plans qu’à mesure que s’élèvera son niveau de conscience. L’activité des forces astrales sur terre sera neutralisée par l’entrée en vigueur des forces occultes et éthérique de l’homme nouveau. Ce phénomène humain engendrera de tels changements dans la vie politique que ceux qui , aujourd’hui, concertent consciemment ou inconsciemment avec les plans inférieurs pour le contrôle politique contre l’homme, se verront menacés de mort, car l’astral ne pourra plus les supporter dans leurs actions contre la présence de la nouvelle lumière.

Pages: 1 – 2 – 345

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.bibliographe.com/les-forces-politiques-2/
Twitter