≡ Menu

Les Puces VeriChip

Les Puces vont bientôt gouverner !!!

Les Puces VeriChipBienvenue à cette conférence tout à fait spéciale du 15 décembre 1993 à Montréal, donnée par l’Agence Internationale de la Presse Libre, dont les activités sont uniquement axées sur le journalisme d’enquête internationale aux niveaux économiques politiques, militaires et médicaux.

Aujourd’hui il s’agit d’un sujet tout à fait spécial. Même, devrais-je dire, assez invraisemblable, parce que, même nous à l’Agence, il n’y a pas seulement deux semaines de cela, on n’en avait jamais entendu parler ; on ne pouvait même pas se douter que l’information, dans le sens de ce qui nous a été présenté, pouvait exister quelques part. Cette information concerne le Micro Chip Biologiques d’Identification Internationale.

Qu’est-ce que c’est au juste ?

Puce VeriChip - Les Puces VeriChipA quoi cela sert-il ? Quelle est sa définition ?

Donc, des confrères américains ayant réussi à obtenir des informations de source sûre, (ces informations sont vérifiables), nous envoyèrent des documents audio, des photographies et un dossier de presse complet, provenant de publications produites depuis les années 89-90 dans des journaux officiels aux États-Unis, ainsi que dans des journaux religieux. Et cela concerne le « Contrôle Électronique Direct de tous les individus ». Sur toute la planète de manière à ce que qui que ce soit n’ayant pas reçu ce genre de nouvelle identification ne pourrait, sous un Gouvernement Mondial (type dictature internationale), ni acheter, ni vendre quoi que ce soit. On pourrait croire que l’on a affaire à de la science-fiction, qu’on nous raconte des balivernes, mais lorsqu’on se retrouve devant des documents écrits, avec des références à ces documents, et des documents vidéo, provenant des compagnies qui fabriquent ce nouveau dispositif électronique, on peut difficilement en douter.

Selon Terry L. Cook, journaliste chrétien d’investigation sur la côte ouest américaine ; celui-ci se référant à Tim Willard, éditeur du magazine « Future Society », la technologie cachée derrière le nouveau Micro-Chip humain n’est pas très compliquée et, avec un peu de raffinement, pourrait être utilisée dans une large variété d’applications humaines. D’une manière plus que convenable un numéro pourrait être assigné à chacun dès la naissance, et faire partie intégrante de la vie de celui-ci jusqu’à sa mort. Vraisemblablement, cette puce électronique pourrait être implantée sur le revers de la main et celle-ci pourrait servir de « carte d’identification universelle » ; ce qui remplacerait les cartes de crédit, les passeports, les permis de conduire etc…

Au supermarché, il ne suffirait que de « passer le poignet au-dessus d’un scanner » pour effectuer ainsi un débit direct sur notre compte bancaire ! (Vu dans un film de la société AT&T). D’ailleurs, en ce moment même, en 1993, une compagnie américaine, la DESTRONIDI du Colorado, fabrique et annonce ses « puces électroniques d’identification » (LD.I.CHIPS), globalement via INFOPET et d’autres distributeurs nationaux et internationaux.

Ces puces, pour l’instant, sont utilisées pour repérer, contrôler et identifier les animaux de ferme, les animaux domestiques, les oiseaux, les poissons et tout produit manufacturé. Actuellement ce nouveau système se répand à la vitesse de l’éclair sur toute la planète. Aujourd’hui, le Numéro d’Assurance Sociale se compose d’une série de 9 chiffres. Selon d’autres informations reçues, ce système sera bientôt remplacé, (avec l’aide de nouveaux ordinateurs), par une série internationale de 18 chiffres numériques : le « MESH-BLOCK », une configuration internationale qui permettra de repérer n’importe qui sur la planète.

Cette nouvelle série de 18 chiffres sera divisée en 3 parties, c’est-à-dire, 3 séries de 6 chiffres chacun, (soit 666). Au moment où vous apprenez ces nouvelles informations, ces implants de puce électronique (aussi appelées « TRANSPONDERS ») sont partout répandues sur la planète pour le contrôle de l’industrie animale.

Un Transponder, c’est un récepteur-émetteur radio ou radar activé pour la transmission par la réception d’un signal prédéterminé. Donc cela paraît peut-être invraisemblable, mais je dois vous dire que nous avons été complètement époustouflés, que nous nous demandâmes où nous pouvions nous trouver exactement en lisant ces informations.

Est-ce que c’était une espèce de coup monté ? Qu’était-ce au juste ? Nous fûmes bien obligés de nous rendre à l’évidence, avec les informations qu’on a reçues, les dossiers de presse, que nous avions affaire à quelque chose d’excessivement sérieux et quelque chose qui, du jour au lendemain, non seulement permet l’établissement d’un gouvernement à l’échelle mondiale, un Nouvel Ordre Mondial comme le président Bush en a parlé à un moment donné, mais qu’elle permet le contrôle individuel et direct, de chaque individu sur la planète, qui serait enregistré avec ce système. Et d’après les informations que l’on a reçues, il est évident que ceux qui compte l’implanter d’une manière obligatoire au niveau des populations sont en train de structurer les nouveaux paramètres internationaux, la nouvelle télémétrie économique, de manière à ce que tout individu qui n’aurait pas cet implant électronique ne pourrait ni acheter, ni vendre quoi que ce soit, sur toute l’étendue de la planète.

Il n’y aurait aucune possibilité de passeport ou de quelque autre identification, ou moyen, pour être capable de s’en sortir, ou de survivre, d’acheter des médicaments, d’acheter de la nourriture, d’acheter une voiture, de faire des transactions financières ou autres. Pour mieux comprendre ce que peu être ce Micro-Chip Biologique d’identification internationale, j’ai ici une définition de la compagnie qu’il l’a fabriqué (parce qu’il y a plusieurs compagnies impliquées dans ce système de fabrication). Il y a la compagnie DESTRONIDI, il y a aussi pour relier ses composants la compagnie TEXAS INSTRUMENTS (qui est connue par beaucoup de personnes qui vont se servir de ses calculatrices et de nouveaux éléments de haute technologie) ; et la compagnie TAROVAN, qui est la compagnie du système d’identification électronique aux États-Unis.

Ensuite il y a la compagnie AVID qui fabrique, elle aussi ce qu’on appelle un Tag (c’est-à-dire une espèce de médaille d’identité qui est remplacée par cette puce électronique et qui fait partie de l’AMERICAN VETERINARY IDENTIFICATION DEVICE, des appareils d’identification pour le monde vétérinaire aux Etats-Unis).

Donc, la définition, l’explication qui m’a été transmise par des journalistes américains est celle-ci : l’implant Micro-Chip d’identification est un mécanisme, un appareil d’indiscrétion, d’abus de la vie privée, et il est inséré avec une unité (un module si vous voulez), qui peut s’enfoncer dans une très petite région de la peau, en utilisant de l’air comprimé. En d’autres mots, on injecte cette puce électronique, qui n’est pas plus grosse qu’un grain de riz, à l’aide d’une seringue à air comprimé.

VeriChip - Les Puces VeriChipL’inclinaison de cet appareil d’implantation est une aiguille hypodermique, mais n’ayant qu’une pénétration limitée, et qui ne pourrait aucunement opérer si l’angle …n’était pas approprié. Cette unité, en Allemagne, émet le signal qui est digital et qui consiste en des jaillissements de 85 data bits, des pièces de données.

Ce qui s’y connaissent un peu dans le monde des ordinateurs vont très bien comprendre ce genre de langage, à quoi peut correspondre un « 85 data bits ». Donc, cette puce produit un signal digital analogue, créé à des intervalles spécifiques. C’est un signal de localisation. La technologie pour cet appareil est hautement sophistiquée, ce qu’on appelle « High-Tech Classifiée » (cela veut dire que c’est de l’information qui n’est pas de publiée) et elle n’est pas soumise aux transmissions digitales normales et analogues. Cet appareil fournit des informations vitales, de même et qu’il sert de mécanisme de localisation. Qu’est-ce que cela veut dire ? Cela veut dire que l’appareil peut-être codé, programmé, pour fournir des informations complètes avec un numéro d’identification, comme votre date de naissance, votre nom, votre numéro de permis de conduire, votre numéro d’assurance sociale et d’autres informations semblables. C’est un appareil de localisation parce qu’il peut être repéré, donc la personne qui le transporte sur elle peut être repérée, n’importe où, n’importe quand, 24 heures par jour, par un service de détection.

Cet appareil, d’après ce qu’on nous a rapporté, a déjà été expérimenté et implanté dans des organismes de bébés, de militaires, de messagers du gouvernement, et sur du personnel constitué travaillant à la Maison Blanche dans des sections de haute sécurité. On nous rapporte aussi qu’il fut utilisé pendant la guerre du Golfe et fut publiquement montré à l’émission, très connue aux Etats-Unis, TWANY&TWANY, en août 1991. Ceux qui pourraient revoir cette émission, qui est passée sur un réseau national américain, pourraient vérifier que l’information a réellement été diffusée, nous en avons une copie ici.

JACQUES DUNLOCK, un détective privé de TUXON, en Arizona, est arrivé, lui, avec le concept des enfants perdus, c’est-à-dire de mettre un appareil, (qu’il a appelé un KID-SCAN) afin de localiser les enfants qui sont perdus ou les enfants qui sont enlevés.

Il suffirait, comme il le rapporte, d’incorporer et d’implanter le Bio-Chip, cette puce biologique électronique, à l’intérieur de la peau de l’enfant, de façon que cette puce puisse transmettre un signal, qui serait capté par des satellites et retransmis sur un écran d’ordinateur, en cartographie assistée par ordinateur aux quartiers généraux des différents corps de police. Les parents ayant un enfant perdu, comme il l’explique, pourraient appeler la police n’importe quand, donner leur numéro de sécurité sociale et de cette façon, l’enfant pourrait être retrouvé facilement.

Donc, je ne sais pas à quoi cela peut vous faire réfléchir. On peut penser au « Meilleur des Mondes », et on peut penser à d’autres volumes semblables qui paraissaient totalement impensables lorsqu’ils ont été publiés la première fois. À l’heure actuelle, avec une technologie de cette trempe, on arrive vraiment à la possibilité du contrôle complet des individus sur la planète, et qui permet l’instauration d’un gouvernement mondial sous l’égide des États-Unis.

Willard, le même bonhomme, considère aujourd’hui que le Micro-Chip en question sera remplacé dans la prochaine décade par un Bio-Chip, une puce, mais fabriquée à partir de protéines vivantes. Et ce que je vous dis là sont des choses sur lesquelles des personnes travaillent actuellement et selon certaines informations que l’on a reçues, il semblerait que ce genre de Micro-Chip composé de protéines vivantes, serait déjà stade d’expérimentation à l’heure actuel.

Donc, de la façon dont il l’explique, cette puce pourrait être infiniment plus petite et avoir la capacité de renfermer une foule d’informations. Il ajoute qu’elle aurait le potentiel de pouvoir agir sur la mémoire ou la pensée d’un individu.

Mais il fait quand même remarquer au bout de la ligne que cette très belle invention, cette haute technologie serait en même temps excessivement dangereuse pour la vie privée.

À partir du moment où un système semblable est en existence et qu’il est en application, la vie privée n’existe plus en aucune manière (le Big Brother, NDRL). Parce que le Micro-Chip biologique d’identification internationale est à même de pouvoir faire disparaître toutes les cartes d’identité existantes et toutes les cartes de crédit et autres qui peuvent exister à l’heure actuelle parce que, avec cette puce, on pourrait être à même de s’en servir comme identité universelle à l’intérieur de laquelle on aurait toute l’information sur le nom, l’adresse, le numéro de permis de conduire, le numéro d’assurance sociale, le numéro de sécurité sociale,…, le numéro de passeport, tout pour y être inclus.

Selon Willard, une puce électronique, une puce d’identification électronique humaine, travaillerait beaucoup mieux et pourrait être centralisée. C’est-à-dire qu’elle pourrait être localisée par un ordinateur central. Ce qui permettrait de ne jamais perdre trace de quelque individu que ce soit sur la planète.

Microchip - Les Puces VeriChipDe cette façon, cela pourrait permettre de remplacer complètement le système monétaire actuel. Parce que l’argent ne serait plus nécessaire. Avec un numéro semblable, plus besoin de faire de chèque, plus besoin d’avoir une carte d’identité, plus besoin d’avoir de carte de plastique, de carte de crédit et autre, tout fonctionnerait à partir de cet implant électronique sur l’individu.

Alors ces chers messieurs ont imaginé que ce serait un moyen fantastique de réduire les dépenses des banques, les dépenses de l’état, et de neutraliser une fois pour toutes tout le marché de la mafia, le marché noir, le marché de la drogue et toutes les autres formes de transferts illégaux de fonds qui peuvent se faire puisque l’argent n’existerait plus.

Et les individus pourraient être repérés n’importe quand. En rapport avec un système semblable, si on se réfère à Henri Kissinger (que tout le monde connaît au niveau de la politique américaine), celui-ci a déclaré à la conférence annuelle des Bildelberg, de 1992, à Évian en France, quelque temps après les émeutes de Los Angeles, il disait qu’aujourd’hui, les américains seraient scandalisés de voir des troupes de l’ONU entrer dans Los Angeles afin de restaurer l’ordre mais demain, ces mêmes populations vont nous remercier à genoux pour un tel acte.

Il est spécialement vrai, comme il l’explique, que si on dit aux populations : « écoutez, il y a un danger extérieur énorme qui existe », et qu’on déclare des lois en fonction d’un danger semblable, que ce danger soit réel ou non, on va être capable à ce moment-là de faire passer n’importe quoi et les gens vont être prêts à l’accepter pour le bien-être de leur sécurité.

De la même façon, d’autres politiciens américains, d’autres personnes, ont imaginé qu’à partir du moment où ce qui aurait fait un scandale sans précédent au niveau de l’argent, (une crise économique sans précédent), une crise économique qui serait fabriquée de toute pièce, jetterait toutes les valeurs monétaires par terre. D’après eux, le meilleur système qui pourrait être envisagé pour remplacer une fois pour tout le système monétaire connu jusque-là, et en même temps empêcher qu’un tel chaos puisse se reproduire dans l’avenir ; ce serait justement maintenant.

Et je ne parle pas ici de la surveillance automobile, la nouvelle surveillance automobile et qui est en train de s’installer sur les autoroutes, et qui fait ressortir que les nouvelles automobiles renferment des systèmes de repérage électronique, de détection, sans que les acheteurs en soient conscients, ce qui permet avec un système militaire, qui est en installation (et je pense qu’il y en a déjà d’installés à l’heure actuelle sur les autoroutes en Californie), permet d’être capable de repérer quelque voiture que ce soit passant sur cette autoroute et en même temps cela permet par un fichier central au niveau de l’ordinateur de la police, de pouvoir savoir exactement où est-ce que vous étiez, où est-ce qu’était votre voiture a tel moment donné.

Et les systèmes de détection sont rendus tellement précis qu’on peut même aller jusqu’à savoir qui conduisait la voiture et qu’on peut le reproduire en photo.

Donc, il n’y a vraiment rien … pour être capable d’échapper à leur surveillance à l’heure actuelle. Selon d’autres sources d’information, d’ailleurs, on nous informe qu’à l’heure actuelle on est en train de mettre en place un peu partout sur la planète, un des réseaux les plus sophistiqués de détection, ce qui permettra un système sans précédent de surveillance de tous ceux qui auront reçu ce nouvel implant technologique (cela permettra aussi de pouvoir facilement repérer au niveau des populations, ceux qui l’auront refusé).

Avec ce nouveau Micro-Chip d’identification internationale, il sera alors possible d’imposer un nouvel ordre mondial, à l’intérieur duquel tous ceux qui n’auront pas reçu ou qui auront refusé cette marque d’identité, n’auront aucun droit, ni d’acheter, ni de vendre.

Cela veut dire quoi du jour au lendemain ? Aucune possibilité de travailler, de recevoir un salaire, de pouvoir louer un appartement, de s’acheter un moyen de transport.

Comment voulez-vous vendre des objets personnels (comme c’est le cas à l’heure actuelle de quelqu’un qui aurait des difficultés financières) si l’argent n’existait plus ?

Vous allez l’échanger contre quoi ? Qui va accepter avec un régime de peur, imposé au niveau international, de se risquer à échanger des biens les uns par rapport aux autres ? Je vous garantie qu’on se dirige vers une moyenne galère et personnellement, nous ici à l’Agence, au niveau de notre conscience professionnelle, on a pris la décision de rendre public cette information, parce que cela va tellement loin que si on ne le faisait pas je crois qu’on pourrait se sentir personnellement responsable de ne pas avoir averti les gens à temps de ce danger qui pèse sur leur tête de (mais va-t-on croire une telle affirmation ? J’en doute car je fis des publications dans des numéros de Révélations et je fus critiqué par des gens non lecteurs de la revue ! NDLR).

Nous pouvons affirmer que tous les hommes politiques sont au courant. Vous savez, ces gens qui prennent le pouvoir, qui sont financés la plupart du temps par ces grandes compagnies pour prendre la direction d’un pays, ou d’un holding très important, (qui devient de fait un état… dans l’état) sont au courant de ce qui se fait, puis de ceux qui se prépare un peu partout. Le seul fait et qu’ils n’en parlent pas du tout aux populations parce qu’ils considèrent que ce nouveau système, qu’on va imposer, d’ici très peu de temps est pour le bien salutaire des populations.

On a mis au point aussi, un Micro-Chip de traduction, une puce électronique pour la traduction, et, écoutez bien, »un Micro-Chip a maintenant été mis au point, ce qui permettra la traduction instantanée et simultanée d’une langue dans toute autre langue, soit au moins dans 61 autres langues et dialectes qui, par satellite, peut être diffusé partout sur la planète en même temps ». Ainsi, un dictateur mondial pourra s’adresser à toute l’humanité en même temps par le biais de ce nouveau prodige de la technologie au service d’un nouvel ordre mondial. Et pour ceux qui ont encore certains souvenirs historiques, il pourrait sûrement reconnaître ici certaines similitudes entre un « ordre nouveau » et un nouvel « ordre mondial ».

Que cela nous fasse réfléchir. Un autre genre de système qui existe est la surveillance au laser. Un nouveau laser d’écoute électronique a été vérifié, défini comme très spécial, par les départements enclins à la surveillance, c’est-à-dire la CIA, le FBI, et la IRS qu’est le revenu de l’impôt aux États-Unis. Ces nouveaux dispositifs, en utilisant une fenêtre comme diaphragme peuvent suivre et enregistrer toute conversation à plus de 20 miles de distance. Tout le monde a entendu parler de l’ADN. Voici la définition biologique : acide désoxyribonucléique ; donc l’ADN sera utilisée comme mémoire pour les ordinateurs et les implants de mémoire d’isolation, et là on se retrouve encore avec la haute technologie. La source de cette nouvelle biotechnologie (parce qu’on n’en est rendu là dans les développements actuels) provient d’un tissu de bébé avorté. Ces tissus et les protéines de mémoire sont des items majeurs pour l’intelligence artificielle dans la marche des ordinateurs l’heure actuelle.

Donc, avant de continuer, j’aimerais informer les gens parce que les paragraphes suivants qui vont être lus sont excessivement durs à accepter, même s’ils se rapportent à des faits vérifiés qui existent. Et toute personne trop sensible pourrait peut-être passer par-dessus ces passages. Vous allez très bien comprendre pourquoi. Ce que je veux vous dire est rapporté ici. Pour ce qui touche le premier article, par le Houselif( ?) Than on Fœtal Tissue Founding, qui fut rapporté par le Wenashi World du 25 juillet 1991, on peut y lire : « le gouvernement finance à l’heure actuelle des expérimentations sur des bébés avortés, morts ou vivants, des bébés avortés dans le 3ième trimestre, âgés de 6 à 9 mois, survivent habituellement au processus d’avortement. Ceci est d’autant plus important pour ces gens, parce que les tissus utilisés pour les expérimentations doivent provenir de bébés vivants ».

Voici quelques uns un des moyens utilisés lors de ces expériences et l’article suivant est un extrait de l’édition du New York Guardian de novembre 1991 écrit par le Docteur Bernard Nathanson, article qui fut reproduit par la suite dans le Midnight de janvier 1992.

Je vais vous lire cet article assez pénible : « en Suède, une procédure a été suivie par laquelle une femme enceinte est placée dans un état de sommeil. Le bébé localisé est amené jusqu’à l’utérus afin de permettre au docteur de percer le crâne du bébé vivant est d’y aspirer du cerveau les tissus devant servir aux victimes de maladie de Parkinson et d’Alzheimer. Cette même procédure est pratiquée sur des bébés vivants sur leur pancréas et leur peau, la peau devant servir pour ce que l’on appelle les grands brûlés.

Ces bébés sont écorchés vivants. L’industrie de la recherche sur les tissus de bébé est une industrie mondiale générant des revenus de l’ordre de 8 milliards de dollars. »

Et pour compléter cet article, en voici un autre provenant du Macavone Intelligence Adviser de mai 1993. Il rapporte que la clinique Samsun de Santa Barbara en Californie est sur le point d’importer de large quantités de tissu foetal, la peau des bébés avortés provenant de Russie où les femmes à avortent en grand nombre, alors que les foetus en sont entre le 7ième et le 9ième mois. Il semble d’après les experts que ces foetus soient ceux qui fournissent le plus de tissus humains.

Ces tissus seraient utilisés pour traiter les diabétiques. (Note de la rédaction. Il y a environ 2 ans j’ai appris par quelqu’un travaillant dans un journal, qui a le poids des mots associé au choc des photos, et qui allait souvent de l’autre côté de l’ex rideau de fer, les choses suivantes. Elle aurait vu devant elle dans des containers des centaines de foetus dans des sacs en plastique transparent dont l’âge présumé allait de 5 à 8 mois. Une discrète enquête auprès de certains membres de la mafia russe, aidé en cela par un contact bien placé, montrait que des jeunes femmes se feraient avorter pour quelques centaines de roubles, les foetus seraient envoyés dans le monde, USA, Suisse, Angleterre, France, Allemagne, afin de permettre à des chercheurs de travailler sur des tissus humains, recherche sur le génome humain, etc …Ce trafic durerait depuis pas mal d’années et ce, en toute impunité !

Cela vous semblera fou, mais alors, pourquoi certains rédacteurs français ne voulurent pas parler de ce honteux trafic, prévenant ce journaliste qu’il risquait d’y laisser la peau ?

Les photos existent ; les preuves peuvent être flagrantes. Il suffirait d’oser ! mais entre la mafia scientifique et le pouvoir politique, lequel tenterait de faire taire l’olibrius qui oserait ?

On sait que ce honteux trafic arrive en Suisse et passe la frontière… Alors ! Sachant que pour franchir des frontières il faut des documents, ces derniers sont : soit des faux, soit les passeurs sont couverts par un côté diplomatique, soit ils entrent illégalement. Dans un cas comme dans l’autre, ces digne d’un film d’horreur…

Je ne sais ce qu’ils peuvent faire avec des cadavres ; mais toujours est-il que cela existe bel et bien !)

Un gouvernement mondial permettant le contrôle, la surveillance directe de tous les individus sur la planète, par l’utilisation d’un Micro-Chip biologique d’identification internationale c’est une chose ; mais de quelle façon est-ce que ces personnes à la tête de la finance internationale, (parce que c’est de là que tout part en fin de compte), des Illuminatis, du Grand Orient de France, (pour ceux qui ont certaines références sur ces différents groupes), comptent-t-il s’y prendre par le biais de l’économie pour amener les nations a accepter, de gré ou de force, l’installation d’un gouvernement mondial par les États-Unis. Des collègues journalistes de la revue Monetary&Economic, revue monétaire et économique de mars 1993, m’ont fait parvenir le document suivant titré « un gouvernement mondial par assentiment ou asservissement ».

La personne qui a écrit le document est un dénommé Normal N. France, économiste senior au FAMC. Il est aussi un ancien spécialiste d’affaires au Colorado Office of Economic Development et l’auteur d’un manuel de planification financière. France est un ancien responsable des prêts et chef officier des opérations dans une compagnie d’investissement. Il est aussi un expert notable dans le domaine de la finance et des investissements.

Donc, ce n’est pas un amuseur et le texte qui m’a été envoyé par le M.&E.D. démontre tout le sérieux des propos qui sont contenus dans ce texte.

Ceux qui auraient tendance à dire par sentiment de peur personnelle (parce que c’est toujours un sentiment de peur qui à première vue fait rejeter quelque chose de tellement différent qu’on ose même pas y croire) devraient y repenser à 2 fois lorsque des spécialistes dans différents domaines, de différentes origines, travaillant dans différentes sphères d’activité au niveau national et international, rapportent la même chose, cela revient à accepter comme vrai ce vieux proverbe qui dit « qu’il n’y a pas de fumée sans feu ».

(Ah ! Si les furieux négationnistes de l’ufologie pouvaient accepter ce proverbe !!!) C’est-à-dire qu’on n’entend pas parler de différentes sources aussi diverses de quelque chose sans qu’il n’y ait pas un fondement à ce quelque chose. Donc, monsieur France nous rapporte ceci : « Les pressions pour un gouvernement mondial se poursuivent depuis des siècles, mais jamais encore n’avons-nous atteint le degré dans lequel nous sommes aujourd’hui. » Des termes de l’ONU tels qu’Autorité de loi, Loi Mondiale, Sécurité Collective, Ordre Mondial et Nouvel Ordre Mondial (ce sont des termes qu’on entend très souvent dans les années 90 et des termes qui ont souvent été répétés par le président Bush aux États-Unis), sont des noms de code qu’emploie l’establishement international en référence à leur plan pour un gouvernement mondial unique. Donc ces termes qu’on entend et auxquels bien souvent on accorde aucune importance, comme monsieur France le fait ressortir ici, sont des noms de code. Dès 1945, devant le sous-comité des relations étrangères du Sénat américain, le partisan (et grand initié financier) d’un gouvernement mondial unique, James T. Warbird (il y en a qui ont déjà entendu ce nom quelque part) établissait l’hypothèse devant laquelle nous faisons face en proclamant : « nous aurons un gouvernement mondial que vous le vouliez ou non, la question est de savoir si le gouvernement mondial sera atteint par la raison ou par la force ». Donc, c’est un financier international, initié, qui parlait ainsi à cette époque. Il y a ceux qui proposaient une approche étape par étape ; Henri Morgan Todd(?) du C.F.A un ancien secrétaire trésorier pour F.D.AA. parlait au nom de la plupart des élitistes, du consentement quand il disait : « Nous pouvons difficilement nous entendre à ce que l’Etat – Nation, c’est-à-dire les différents pays, devienne superflu par lui-même. » C’est-à-dire qu’il est assez bien structuré pour qui n’y ait pas de raisons pour lesquelles les populations le balancent par dessus bord du jour au lendemain. C’est ce qu’il veut dire. « Le but que nous devons plutôt viser et l’acceptation dans l’esprit de tous les élus responsables (c’est-à-dire les hommes politiques) qu’ils ne sont que les concierges d’une machine internationale en banqueroute qui devra lentement être transformée en une nouvelle machine ». C’est très important ce qu’il rapporte ; c’est en mars 93 que cela a été rapporté, et en décembre 93, ces élitiques, ces gens de la haute de finance internationale, viennent justement et de mettre sur pied la mécanique économique qui va permettre maintenant, au niveau de tous les pays, l’instauration d’un nouvel ordre économique. Et monsieur France de continuer en disant : « L’ingrédient clé dans cette formule est de mettre en banqueroute financière la machine internationale » (Et si Bernard Tapie sans vraiment le savoir(?) entrait dans cette catégorie, cela expliquerait les facilités trop étranges pour obtenir des crédits NDRL)

Emplacement dans la main du Bio-Chip 666
Transponder TX1400L

Puce RFID - Les Puces VeriChipXXXXXXXXXXXXXXXXXX
Pompe à injections

Puce électronique - Les Puces VeriChipC’est avec cet appareil que le Tranponder
666 Bio-Chip est injecté

XXXXXXXXXXXXXXXXXX
Détails du DESTRON I D
(Transponder TX1400L)

Le Bio-Chip - Les Puces VeriChipPas plus gros qu’un grain de riz (1 mm)
Actuellement implanté sur des animaux. Une nouvelle version est en phase d’expérimentation pour l’application sur l’être humain

En d’autres mots cela veut dire quoi ?

Cela veut dire créer de toute pièce, non pas dans les faits, mais d’une façon factice, qui n’existe pas en réalité, et de faire croire aux populations qu’il y a une crise économique. LEUR FAIRE CROIRE QUE L’ECONOMIE VA MAL, QUE LES PAYS SONT ENDETTÉS VIS-A-VIS DU FONDS MONÉTAIRE INTERNATIONAL ET QUE POUR ÊTRE CAPABLES DE REMBOURSER LEURS DETTES, ILS DOIVENT COUPER À L’INTÉRIEUR DE LEUR ÉCONOMIE AU NIVEAU DE DIFFÉRENTS PROGRAMMES SOCIAUX.

(N’est-ce pas Monsieur Jupé ! Toucher au livret A est un début, mais qu’un début !! N’oublions pas l’appartenance de Jupé et Chirac à la Trilatérale. NDLR)

Programmes sociaux dont on parle au niveau des coupures au Canada. Si vous avez des postes radios avec ondes courtes et que vous avez accès aux nouvelles internationales, vous allez vous rendre compte, avec surprise, que les mêmes problèmes existent dans plusieurs pays d’Afrique et d’ailleurs : on parle de coupure au niveau des budgets à cause de la dette intérieure de ce pays, et de la dette extérieure. (Tout à fait le programme Français que Jupé appliquera envers et contre tout malgré les oppositions. N’oubliez pas qu’il a dit : « Quoiqu’il se passe en nous, au gouvernement iront jusqu’au bout » NDLR)

On parle de coupure au niveau des programmes sociaux, jamais au niveau des programmes militaires. On touche directement les populations. Donc, cela obligera les États-Nations à se tourner vers le fonds monétaire international de l’ONU et la Banque Mondiale (Appartenance directe à la Trilatérale. NDLR). pour les sortir de leur pétrin, mais la condition sera que les emprunteurs (c’est-à-dire les Nations comme le Canada ou d’autres pays) devront abandonner leur souveraineté nationale. N’est-ce pas ce qu’on connaît à l’heure actuelle avec le libre-échange ? « L’abandon, lentement, étape par étape, sans que cela paraisse, de la souveraineté nationale. »

Je pense que c’est le 14 décembre 93 qu’ils sont arrivés à une entente internationale au niveau économique et le Canada a été obligé de dire : « Ecoutez, ce n’est pas de notre faute pour les agriculteurs mais on était tout seul ». (Ils subissent au Canada comme chez nous des servitudes qui vont les amener à disparaître au profit de puissants lobbys. NDLR)

Mais dites-vous que cela c’est du théâtre, un scénario. Donc « que les pays abandonnent leur souveraineté nationale, qu’ils se rassemblent, qu’ils fassent la paix de force et qu’ils passent le contrôle à l’ONU qui deviendra le premier Dictateur du monde ». Cela veut dire (non pas dans les faits pour ne pas apeurer les populations mais au niveau des signatures) que les États-Nations laissent tomber lentement leur souveraineté et acceptent de ne dépendre que de l’ONU pour leur survie et acceptent en même temps toutes les directives que cet organisme va leur dicter. Ce qu’il est important de remarquer ici c’est que cette stratégie qui se passe en 1993, a été mise en avant par la première société secrète penchant vers la conquête du monde : les Illuminatis. Et ce que je vous dis ce n’est pas de la science-fiction. C’est extrait d’une revue monétaire, économique, de mars 1993, et c’est écrit par un financier qui est loin d’être une espèce d’illuminé.

Ce gars est un spécialiste en économie. Et il dit, d’après la recette du « Code des Illuminatis » ceci : « Afin que les masses n’aient pas le temps de penser et de se rendre compte, leurs esprits doivent être occupés par l’industrie et le commerce. Ainsi toutes les nations seront avalées par l’appât du gain et dans cette course ils ne verront pas leur ennemi commun ». Ce n’est pas bien compliqué. C’est le principe de la stratégie politique : absorber l’attention de quelqu’un sur un point précis pendant qu’on est en train de préparer autre chose. Nous sommes tous témoins de cette quête effrénée des profits dans l’industrie (et le commerce) et on peut parler au niveau des populations d’esprit matérialiste.

On ne se rend pas compte qu’on fait partie d’un système financier en banqueroute qui est sur le point de s’écrouler. Notre ennemi commun et le système bancaire global, central, donc la banque monétaire (le fonds monétaire international ou FMI).

C’est un mécanisme qui a déjà été essayé au niveau de quelques petits pays séparés, à la fois pour voir quelles étaient les réactions de la population, et comment cela fonctionnerait. Avec l’expérience du passé, ils sont à même, aidés par la technologie actuelle, et surtout par le système d’ordinateurs, d’être capables de fabriquer, de pure pièce, le complot d’une crise économique, sans que les grandes institutions financières, les grandes corporations financières, comme les grandes compagnies telle par exemple Général Motor, Général Electric et autres s’effondrent. Dans les bulletins d’informations, on va tenter de vous faire croire que ces grandes corporations se sont effondrées alors que c’est complètement faux dans les faits.

Comme les économies de tous les pays, y compris les États-Unis, continuent de s’effriter à cause des endettements, si vous prenez le temps de réfléchir, et si vous calculez par exemple, à l’heure actuelle, la dette du Canada, juste au niveau des intérêts, vous êtes obligés de vous rendre à l’évidence d’une chose : que l’on fasse n’importe quelle coupure, quelle qu’elle soit, que l’on fasse des coupures sur absolument tout, du jour au lendemain, faites le calcul et vous allez vous rendre compte que cela serait totalement impossible de rembourser une telle dette. Surtout une dette fabriquée à ce point-là par ceux qui possèdent l’économie mondiale.

Donc comme les économies de tous les pays, y compris celle des États-Unis et du Canada continueront à s’effriter à cause des endettements, les élus de tous ces pays se verront incapables de régler le problème et seront perçus eux-mêmes comme étant le problème.

Cela s’est vu, les hommes politiques, par logique, ne sont pas capables de régler un problème qui ne peut pas être réglé, qui n’a aucune solution ; les élus, les hommes politiques en charge perdent de leur prestige et perdent le pouvoir. Et vous allez voir dans quels buts, le résultat sera une chute du gouvernement et un cri de délivrance de l’ONU. En d’autres mots, multipliez et augmentez la fréquence de la crise, et l’augmentation des coupures au niveau du social, et vous allez provoquer des crises sociales, des provocations d’une telle violence dans différents pays, et ce à l’échelle internationale qu’à un moment donné ce sont les populations elles-mêmes qui vont se tourner vers l’ONU et qui vont dire : « Ecoutez, faites quelque chose au niveau international, faites n’importe quoi, on va l’accepter, pour autant qu’on ait la paix et la sécurité. »

Cela vient d’arriver dans l’ancienne Union Soviétique et se trouve à la veille d’arriver à la dernière des super-puissances : les États-Unis. (Alors qu’en France le système est déjà bien implanté. NDLR)

Donc, en premier plan des affaires internationales, il y a une lutte pour la survie des ethnies, des droits religieux et de la souveraineté nationale.

Partout où ceux-ci sont menacés se produit un conflit qui demande l’intervention de l’ONU.

En d’autres mots, ce dont je viens de vous parler : la fabrication de toutes pièces de conflits, en se plaçant dans le domaine social, en augmentant par conséquent les tensions sociales (c’est aussi dans ce sens là qu’on a ouvert, dans beaucoup de pays, les frontières à l’immigration afin d’augmenter les tensions intérieures entre les différentes ethnies et entre les différentes religions, de sorte que les pays en viennent à perdre le contrôle au niveau de leur sécurité intérieure).

Donc partout où ceux-ci sont menacés se produit un conflit. Et, pour régler le conflit, comme c’est le cas en Somalie, on demande l’intervention de l’ONU. C’est justement ce qui était recherché. On a fabriqué de toutes pièces le conflit, pour ensuite faire intervenir des forces multinationales. Ceci fait partie d’une stratégie développée par un philosophe allemand au XVIIIe siècle. C’est un phénomène de stratégie de dialectique, ce serait très longtemps à expliquer, mais cela revient à dire que le changement majeur qui se produit en ce moment, en 1993, et que chacun de ces conflits internationaux, planifiés à l’avance, demande une plus grande participation des troupes multinationales de l’ONU, qui sont majoritairement constituées de personnel militaire américain. Ce n’est pas pour rien que c’est ainsi.

Prenez par exemple le cas de la Somalie, cela faisait tout de même des années que l’Organisation Mondiale de la Santé et d’autres organisations mondiales savaient avec tous les chiffres et avec tous les experts qu’ils ont, qu’une famine et que des troubles sociaux sans précédents éclateraient dans cette partie du monde. On a carrément laissé aller la situation jusqu’au bout, pour nécessiter l’utilisation d’une force multinationale, dont les forces américaines seraient majoritaires.

Le résultat est que les troupes américaines sont dispersées un peu partout dans le monde, faisant partie de la nouvelle force de police planétaire, sous le contrôle de l’ONU. Donc on disperse les forces militaires du pays le plus puissant sur la planète. On les disperse un peu partout dans différents coins du monde. Vous allez voir pourquoi. Les grandes lignes de ce transfert de la force militaire américaine sous le contrôle de l’ONU se trouvent dans le programme Freedom from War. On a des documents écrits avec des photographies qui nous ont été envoyées des États-Unis, et qui démontrent clairement ce qui est en train de se passer à ce niveau. Le programme des États-Unis pour un désarmement complet et général dans un monde pacifique, établi par le président KENNEDY (Publication 72-77 du State Department).

Ce programme en trois phases propose en phase 2 : « La force de la paix de l’ONU sera établie et renforcée progressivement à partir du matériel américain ». Cette phase 2 est le stade justement où nous sommes, en 1993. Sans que personne s’en rende compte directement, la majeure partie des forces militaires américaines et des installations militaires américaines, ainsi que des bases militaires, sont en train de passer lentement sous le contrôle des Nations Unies, au niveau international, et non plus comme c’était le cas auparavant, au profit d’une seule nation qui était les États-Unis.

Puis, plus loin : le désarmement progressif contrôlé (parce qu’on est en train, vous en entendez parler depuis plusieurs années, de penser en même temps qu’il y a un transfert militaire semblable, on pense à un désarmement, mais un désarmement qui est contrôlé.) continuera jusqu’au point où aucun État, incluant les États-Unis (comme on vient de l’expliquer, la plupart des forces militaires sont transférées sous contrôle des Nations Unies) ne possédera la force militaire nécessaire pour défier l’autorité progressivement renforcée de l’ONU.

C’est un fait, il n’y a aucune nation pratiquement qui pouvait s’affronter directement aux forces militaires américaines, surtout avec la technologie qu’ils possèdent.

Si la plupart de ces forces, comme c’est le cas à l’heure actuelle, sont de plus en plus transférées sous le contrôle de l’ONU, même les États-Unis en tant que nation, n’auront même plus de force militaire propre pour s’opposer à la volonté de l’ONU du jour au lendemain. Le résultat est que chaque pays sera soumis à la puissance militaire de l’ONU, c’est-à-dire aux forces multinationales sous le contrôle de l’ONU.

La dispersion planifiée des troupes américaines aux quatre coins du monde et les coupures dans les budgets de la Défense, nous laissent sans défense face aux Nations-Unies. Et on remarque aussi la même chose pour le Canada. À l’heure actuelle, si quelqu’un prenait le temps d’additionner des chiffres, par rapport aux forces canadiennes, il serait obligé de se rendre compte qu’il n’y a pratiquement plus de forces canadiennes au sein des forces multinationales des Nations-Unies qui sont dispersées un peu partout sur la planète.

Donc vous allez peut-être me dire que le Canada n’a pas besoin d’une force militaire tellement forte pour se défendre (contre qui d’ailleurs ?), puisqu’il n’y a plus de guerre froide. Avec les États-Unis comme voisin, il n’y a pas tellement de danger pour qu’il soit attaqué.

Si éclataient du jour au lendemain des troubles sans précédent, à l’intérieur même du pays, les forces policières à l’intérieur du pays ne seraient même pas suffisantes pour être capables de contrôler afin de venir à bout du problème

Et si les forces policières ne sont pas suffisantes et qu’il n’y a pas assez de force militaire intérieure pour venir à bout des émeutes, quelles sont les forces militaires auxquelles on ferait appel pour être capable de régler le problème ? On serait obligé de faire appel aux forces multinationales des Nations-Unies, c’est-à-dire qu’on se retrouverait du jour au lendemain, en territoire canadien et en territoire québécois, avec des soldats étrangers venant par exemple de la Russie, de l’Afghanistan ou de n’importe quel autre pays pour servir de police nationale par rapport aux troubles qui auraient éclaté. Vous allez me dire quels troubles ? Ce n’est pas tellement difficile de définir lesquels !

Avec la détérioration économique, les coupures dans les budgets sociaux, l’augmentation des tensions sociales qui vont continuer de plus en plus, il est clair et net que la plupart des nations, les États-Unis, le Canada, la France et d’autres pays se dirigent directement vers un éclatement intérieur.

Donc, pour continuer, ce monsieur France, qui est économiste, écrit : « Pendant la campagne, le président Clinton a proposé une force de police de 5000 hommes pour s’attaquer à la criminalité : la Nouvelle Force de Police Nationale de l’Amérique du Nord. Cette force est en train de se mettre sur pied à la vitesse de l’éclair et peu de gens se rendent compte que nous les voyons tous les soirs aux nouvelles. » (Waco au Texas par exemple).

Pour tous ceux qui ont surveillé les nouvelles quand le drame WACO éclata, je peux vous dire, d’après des contacts que j’ai avec des journalistes américains, qu’on ne vous a jamais présenté exactement ce qu’il s’est réellement passé. On a fabriqué la chose de toutes pièces, toute l’opération était un terrain d’expérimentation contre un groupe religieux. Quelle que soit l’idéologie de ce groupe le problème n’est pas là. Ce groupe religieux devait servir de base d’expérimentation par rapport à d’autres groupes religieux beaucoup plus importants. (Comme chez nous actuellement avec le Temple Solaire. Nous sommes tous étonnés que les R.G. puissent laisser des adultes décidaient de la mort d’enfants ! Le Temple sert de tremplin pour combattre d’autres sectes comme la Scientologie par exemple qui pourrait devenir un état dans l’état ! NDLR)

Maintenant il n’y a plus de doute que David Koresh était le chef d’une secte (et l’on parle toujours de WACO) le vrai but de ce raid était de permettre à l’establishment de présenter cette force de police comme quelque chose de bien. Cette nouvelle force de police de 5000 membres, des forces de police qui étaient là-bas à cet instant, faisait partie justement de cette nouvelle force. « Le plan est de développer l’acceptation du public ». Qu’est-ce que l’on fait pour faire accepter par le public en général quelque chose de nouveau ? On le montre à la télévision (en France les mots « vu à la télé » sont un sésame pour les escrocs et se veulent symbole … de vérité ! NDLR) comme étant un élément efficace au niveau de la paix et de la sécurité. Et il continue : « Ces troupes sont une consolidation, la Nouvelle Force de Police Nationale aux États-Unis est une consolidation des agents de la CIA, du FBI, de l’ATF, du DEA et des impôts et autres agences policières et gouvernementales. »

D’après un officier des services secrets de l’armée américaine, (que nous appellerons Marc) j’ai obtenu des informations assez bouleversantes et explosives qui vont être diffusées prochainement. Ces forces sont maintenant appelées la police MJTF, qui est le Détachement Spécial Multi-Juridictionnel. Multi-Juridictionnel cela veut dire que cela peut agir à un peu près dans n’importe quel secteur. D’après Marc, leur mission est d’effectuer des fouilles et des saisis, maison par maison, de pratiquer la séparation et le tri des hommes, femmes et enfants en grand nombre, ainsi que le transfert dans des centres de détention. (Ceci n’est pas faux car durant la guerre du Vietnam des asiatiques « américains » furent parqué dans des camps sur le territoire américain NDLR). J’ai un rapport complet qui touche justement le programme pour l’établissement des camps de concentration aux États-Unis, (mais je ne parle pas de vieux camps de concentration datant de la dernière guerre mondiale). Je parle de quelque chose de complètement nouveau. Je possède un rapport de 50 pages avec cartes géographiques pour le prouver, avec des sources de références nombreuses. Donc, cette nouvelle force de police, comme il est dit ici, semble coïncider avec le plan RISK(?) AD4 du Président Reagan (cela ne remonte pas tellement loin) qui mettait en marche 11 centres de détention fédéraux en Floride, en Virginie, en Georgie, dans l’État de New York, en Pennsylvanie, au Wisconsin, en Arkansas, Arizona et Californie. De plus, des rapports nous parviennent (et ce n’est pas moi qui l’ai écrit) et qui spécifient qu’il existe bien des wagons de chemin de fer spécialement conçus, avec des chaînes et fers sur les murs pour le transport des prisonniers (je vous avoue avoir reçu des rapports et ce venant de différentes sources, de différents journalistes à travers les États-Unis) Un wagon de chemin de fer dans la région de CUPBAIN(?) au Montana, était chargé de menottes de fer et de guillotines. Est-ce que cela ne semble pas étrange, demande-t-il ?

Marc expliqua aussi comment le MJTF travaille en conjonction avec la FENCEN, qui est le nouveau stade de force de police de l’ONU. FENCEN c’est le Federal Emergency National Center. L’une des particularités de ce FENCEN, c’est que tous leurs uniformes sont noirs sans signe extérieur d’identification. Les jeeps, les camions militaires, les hélicoptères son noirs. Si vous ne le savez pas, sachez que vers le milieu du mois de novembre 93, autour de Montréal il y a eu des opérations comprenant entre 50 et 70 hélicoptères et à l’intérieur de la composition des forces militaires en présence il y avait des hélicoptères de l’ONU et des hélicoptères du FENCEN tout en noir. Tous faisaient des opérations militaires autour de Montréal.

C’est ce qui m’a été rapporté de source sûre par certaines personnes.

Pour en revenir au FENCEN en question, dont on possède des rapports ici à l’Agence, il est composé de polices militaires et secrètes, dont le nombre se chiffre à l’heure actuelle à environ 300 000 dans les États-Unis. D’après Marc, leur uniforme est l’habit de combat classique noir. Ils portent notre armure anti-balle couleur noire ; le casque est un casque spécial protecteur de même couleur. Si vous avez suivi les événements de WACO, vous aurez remarqué que les forces de MJTF ont été épaulées, puis finalement remplacées par les troupes du FENCEN. Ces troupes FENCEN sont transportées par des hélicoptères noirs balisés que plusieurs personnes ont rapporté avoir vu partout à travers les États-Unis et qu’on a vu à la télé pour WACO.

En novembre 1990 le président Bush signait un ordre d’exécutif qui transférait 1/3 des véhicules de la réserve aérienne stratégique des États-Unis au FENCEN, à un coût de 12,8 milliards pour le contribuable américain.

Et ils ont été peints en noir et ne porte aucune identification et ils sont utilisés par le FENCEN. Deux choses entrent en ligne de compte : c’est l’organisation internationale pour la chute de l’économie, et en même temps que tout ce mécanisme est en préparation au niveau du fonds monétaire international, on a la constitution d’une nouvelle force de police nationale à travers l’Amérique ainsi qu’une nouvelle force de police militaire, les deux se faisant en même temps.

Les groupes de combat de l’ONU sur les territoires américains et canadiens. Toujours d’après Marc, le niveau final de forces militaires qui vient d’être structuré cette année (1993) sont les groupes de combat de l’ONU à l’intérieur des États-Unis. Des cartes géographiques le prouvent !

Ces troupes sont situées à la frontière de la Californie et de la Virginie, et il existe des groupes de combat équivalent à 34 000 hommes. Située dans la région de Sacramento se trouve une autre force de 34 000 à 40 000 hommes et un contingent de 22 000 soldats de l’ONU est situé au sud de L.A. C’est quand même bizarre dans ce coin-là !

D’ailleurs, dans d’autres rapports et d’autres cassettes je pourrai vous rapporter ce que des collègues américains m’ont envoyé à propos des troupes de L.A, comment est-ce que ces troupes ont été permises et structurées jusqu’à un certain point pour servir de terrain d’expérimentation, au niveau de troubles sociaux incertains à l’intérieur d’une grande ville américaine par exemple.

L.A. pouvait très bien servir de base d’études car cette ville et la deuxième en importance aux États-Unis, après New York. Marc ajoute que de plus, du Montana jusque dans les territoires canadiens, ne se trouve un groupe de combat de 37 000 hommes qui est constitué de deux brigades d’infanterie mécanique E.E.C. (deux brigades d’infanterie mécanisées standard), la première division d’armée canadienne et une brigade de sécurité légère japonaise. Et cela c’est sur le territoire canadien et américain à l’heure actuelle. La présence des troupes de l’ONU russes, yougoslaves, roumaines et coréennes en sol américain et canadien a aussi été rapportée par d’autres sources fiables. Où gare-t-on ces troupes ? Dans des bases militaires qui sont supposées en train de fermer. D’un côté on vous dit qu’on ferme à cause des coupures budgétaires des bases militaires et enfin de compte, soit on n’en construit d’autres ou bien on en ouvre d’autres. Par exemple, avant de quitter la présidence, alors qu’il était devant l’ONU, Monsieur Bush transféra la garde de Fort Dix(?) aux autorités de l’ONU pour servir de camps d’entraînement.

À quoi tout cela se résume-t-il ?

Le Nouvel Ordre Mondial prévoit de nous amener un Gouvernement Mondial Unique, non par la raison mais par la force. D’ailleurs, l’article 1 des Illuminatis dit ceux-ci : « Notre mot d’ordre est forcer et faire semblant ». Et il dit aussi : « Seule la force triomphe en matière politique, spécialement si elle est cachée dans les talents essentiels des hommes d’état ; en d’autres mots, des comédies, des hommes de théâtre, parfait ! La violence doit être le principe, et la ruse la règle pour les gouvernements ».

En d’autres mots, on revient exactement ici aux mêmes lignes de conduite qui avaient été saisies lors de l’imposition du communisme en 1917. La violence était le principe de base. Apeurée les populations, pour les mettre à genoux ; la ruse et le faire semblant, c’est-à-dire une autre version, c’était la règle pour les hommes politiques. Si vous regardez ce qu’il vient de se dérouler il y a seulement quelques temps en Russie pour un nouveau personnage politique montant qui risque d’ici quelques années de prendre la présidence (On sait maintenant qu’il s’agissait de Boris Eltsine. NDLR), vous allez remarquer un signe d’identification qui ne pouvait être connu que par les personnes qui sont au courant de ces choses au niveau international, ou des personnes qui font partie des groupes internationaux, des Illuminatis ou du Grand-Orient de France. Rappelez-vous qu’à un moment donné on a vu cette personne porter dans la main gauche des roses ou des fleurs rouges. C’est un symbole de reconnaissance internationale. Fidel Castro en portait lui aussi, le président Mitterrand en France en a porté à un moment donné (lors de sa visite au Panthéon. NDLR) et vous remarquerez que les grands hommes politiques, identifiés au groupe des internationalistes, vont se servir de ce symbole de reconnaissance, comme étant aussi un symbole de remerciement pour avoir été porté au pouvoir. Ici cela nous sert de clé pour comprendre ce qui est en train de se passer en Russie.

Mais, pour ce qui est de la constitution de cette force multinationale, sujette au contrôle des Nations Unies, en même temps que l’on est en train de fabriquer à l’échelle mondiale, de toutes pièces, une crise économique, on a le tableau exact pour comprendre qu’à plus ou moins long terme les sociétés vont se retrouver dans un état de crise sociale et politique telle que la seule issue qui va leur être laissée sera de se rallier entièrement aux Nations Unies. Les peuples vont demander aux Nations Unies d’être protégés et de pouvoir retrouver une paix, une sécurité et une stabilité. C’est justement ce que recherche cette organisation mondiale et c’est justement ce dont ils ont besoin pour établir un gouvernement mondial.

Cela se passera à ces moments là juste au moment où les peuples, excédés, seront mis à genoux malgré eux. Dans les prochaines années on va vous dire : « oui, il y a certain espoir pour régler les problèmes économiques mais dans la réalité vous allez voir les problèmes économiques augmenter ». Les coupures dans les programmes sociaux précis augmenteront à de tous les niveaux : les syndicats, au niveau des grèves vont s’élever contre les gouvernements. Les gouvernements vont démissionner les uns après les autres parce qu’ils n’ont aucune solution à apporter. Ils n’ont aucune solution parce que le FMI ne leur en laisse aucune et à ce moment là, on va amener lentement les populations à genoux, ayant perdu à travers une fausse crise économique les avoirs, les réserves d’argent, les propriétés. A PARTIR DU MOMENT OU LES POPULATIONS SERONT PLACÉES DANS L’OBLIGATION DE SUPPLIER L’ONU DE RAMENER LA PAIX ET LA SÉCURITÉ (et de leur implanter sous la peau des Micro-Chips Biologiques d’identification internationale) auront déjà été tous préparés de manière à ce que les gens soient prêts à l’accepter, pour leur sécurité, pour la stabilité et pour la paix. En fin de compte, qu’est-ce que propose le New Age mondial (le nouvel ordre mondial), la conspiration universelle de l’ère du Verseau, si ce n’est la paix, la sécurité, et le bonheur pour l’homme ici-bas, à l’heure actuelle (il est vrai que cela devient le leitmotiv des sectes. NDLR). D’ailleurs pour vous montrer de quoi sont capables les internationalistes, de quel genre d’individus il s’agit ici, voici un article (il y a juste un petit paragraphe) qui fut rapporté par le journal de médecine de la Nouvelle Angleterre. Lorsqu’un article est rapporté dans un journal de médecine de cet acabit, c’est parce qu’il a été vérifié auparavant, sinon il ne passerait même pas le cap du bureau de rédaction. Je vous informe à l’avance que l’article est très dur mais il donne une idée du genre de bonhomme, ce dont ils sont capables ou non pas ici dans le secteur économique, mais dans la recherche biologique et dans l’appât du gain.

Tout le monde a entendu parler du collagène. Le collagène est une protéine fibreuse se trouvant dans les os, le cartilage et dans les tissus de reliés. Est-ce la substance gélatineuse trouvée dans les tissus, muscles, os et cartilages et dont on se sert dans plusieurs shampoings, lotions de beauté, crèmes pour les mains et le visage contient du collagène ?

Première question que l’on se pose parce que beaucoup en renferme. (On sait que de nombreux produits de beauté sont tirés aussi du placenta récupéré après un accouchement. Rouge à lèvres, crèmes anti-ride, etc… NDLR) Deuxième question : Est-ce que vous avez déjà vérifié si ces produits renferment des spécifications concernant les animaux ou les bovins ou bien s’il s’agit de collagène provenant de bébés ? Et là ce n’est pas une blague ! Ce que je vous dis a été rapporté dans le journal de médecine de la Nouvelle Angleterre. Les tissus, la culture des tissus pour le collagène ici, sont obtenus pour leur compte en laissant tomber des bébés avortés (des bébés encore vivants !) dans des broyeurs d’aliments et en les homogénéisant de manière à rendre les tissus acceptables pour les transformations qu’ils comptent opérer par la suite. Donc je sais que c’est dur à accepter, mais il n’y a pas, je pense, 36 manières de montrer aux gens à qui ils ont affaire exactement au niveau international ; quel genre de pouvoir est en train de s’établir sur la planète par le biais des Nations-Unies. Ceux qui étaient responsables des camps à la deuxième guerre mondiale, étaient de gentils enfants par rapport à ceux qui pratiquent de tels actes. Pour ceux qui ne sont pas au courant de ce qu’est l’Agence de Presse Internationale, sachez que notre but est la libre circulation de l’information, surtout celle passée sous silence par les milieux d’information officiels et ceux touchant plus particulièrement à la mise à découvert de tous les différents mécanismes établis en fonction de l’instauration d’un gouvernement mondial, d’un nouvel ordre mondial, d’une conspiration du new Age, prévue par les Nations-Unies elles-mêmes, pour être instaurée pendant l’été 1999.

En tant que journaliste d’enquête, nous fonctionnons uniquement à partir de documents officiels et autres, recueillis dans différents pays avec l’aide d’autres journalistes.

Ainsi nos rapports, nos volumes, nos cassettes et les conclusions de ces rapports, ne sont jamais basés sur des théories. Nos méthodes d’enquête et nos méthodes de vérification de l’information que l’on reçoit sont rigoureusement scientifiques et nos découvertes sont toujours vérifiées dans leur exactitude avant publication.

Avant de rendre public un fait comme ceux qui se trouvent ici, toutes ces informations, même si on les reçoit de la part de journalistes qui firent leurs preuves, même si ce sont des coupures de presse identifiés, des dossiers identifiés avec référence pour notre part nous nous mettons en rapport avec d’autres journalistes, aux États-Unis, en Australie ou en Europe pour vérifier si ces informations sont réelles ou si elles ne le sont pas.

Après multi vérification c’est là que nous prenons la décision ou non de publier, afin que les gens, dans la population, puisse être à même de prendre réellement conscience de ce qui se passe et de pouvoir s’organiser pour se protéger.

Cet article est tiré d’une conférence qui fut donnée par Serge Monast.

Related terms: les puces clignancourt, les puces de montreuil, les puces insectes, les puces marseille, puces que faire, puce reproduction

{ 0 commentaires… add one }

Laissez un Commentaire

Prochain post:

Post précédent:

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.bibliographe.com/blog/les-puces-verichip/
Twitter