≡ Menu

Le Soi Divin

Votre Moi Divin

Chacun doit savoir qu’il est la Monade, l’Étincelle divine, le Soi divin, qui se réfléchit sur le plan de l’âme en tant qu’âme humaine individualisée (partie d’une grande Sur-âme) qui s’incarne à maintes et maintes reprises – selon la loi de renaissance elle-même liée à la loi du karma – jusqu’à ce qu’elle ait achevé le voyage d’évolution et soit devenue parfaite. Cette seule connaissance suffira à faire saisir à tous la vraie relation qui existe entre les hommes, ainsi qu’entre les hommes et Dieu.

Le Soi DivinTrois figures sont représentées dans l’image, auxquelles nous nous référerons en tant que figure supérieure, figure du milieu, et figure inférieure.
La figure supérieure est la Présence JE SUIS, l’individualisation de la Présence de Dieu pour chaque fils et fille du Très-Haut.
La Monade Divine est constituée par la Présence JE SUIS entourée par les sphères de lumière (les anneaux de couleurs) qui forment le corps causal. C’est le corps de Cause Première qui contient « le trésor placé dans le ciel » — les paroles et les œuvres, les pensées et les sentiments de vertu, de réalisation, et les énergies de pure lumière d’amour qui se sont élevées à partir du plan de l’action dans le temps et l’espace et qui résultent de l’exercice judicieux du libre choix de l’homme et de la qualification harmonieuse du courant de vie qui s’écoule du cœur de la Présence et descend au niveau du Moi Christique et, par lui, anime et fortifie l’âme en incarnation.
La figure du milieu est le Médiateur entre Dieu et l’homme, appelée Moi Christique Sacré et le Vrai Moi, ou Conscience christique. On s’y réfère aussi en tant que le Corps Mental Supérieur ou la Conscience Supérieure d’une personne.
Cet Enseignant Intérieur couvre le moi inférieur de son ombre, c’est-à-dire l’âme évoluant à travers les quatre plans de la Matière au moyen des quatre corps inférieurs (le corps éthérique ou de mémoire, le corps mental, le corps émotionnel ou corps de désir, et le corps physique) en vue d’équilibrer son karma et de compléter son plan divin.
Les trois figures de l’image correspondent à la Trinité du Père (la figure supérieure), du Fils (la figure du milieu) et du Saint-Esprit (la figure inférieure). Celle-ci est destinée à être le temple du Saint-Esprit, dont le feu sacré est indiqué par la flamme violette qui l’enveloppe. La figure inférieure correspond à vous-même en tant que disciple sur le Sentier. Votre âme est l’aspect non permanent de l’être qui est rendu permanent par le rituel de l’ascension. L’ascension est le processus par lequel l’âme, après avoir équilibré son karma et complété son plan divin, se réunit d’abord avec la Conscience christique et ensuite avec la vivante Présence du JE SUIS CELUI QUE JE SUIS. Une fois l’ascension accomplie, l’âme, aspect non permanent de l’être, devient l’Incorruptible, un atome permanent dans le Corps de Dieu.
La représentation de votre Moi Divin est donc un diagramme de vous-même — passé, présent et futur.
La figure inférieure représente le fils de l’homme ou enfant de la lumière évoluant sous son propre « Arbre de Vie ». C’est ainsi que vous devriez vous visualiser, debout dans la flamme violette que vous invoquez à chaque jour au nom de la Présence JE SUIS et de votre Moi Christique Sacré, afin de purifier vos quatre corps inférieurs en préparation pour le rituel du mariage alchimique — l’union de votre âme avec le Bien-Aimé, votre Moi Christique Sacré.
La figure inférieure est entourée d’un tube de lumière projeté à partir du cœur de la Présence JE SUIS en réponse à votre appel. Il s’agit d’un cylindre de lumière blanche qui entretient un champ de protection 24 heures par jour, tant que vous le gardez dans l’harmonie. On l’invoque aussi sur une base quotidienne avec les « Décrets du Cœur, de la Tête et de la Main » et on peut le renforcer au besoin.
La triple flamme de la Vie est l’étincelle divine envoyée par la Présence JE SUIS en tant que cadeau de vie, de conscience, et de libre arbitre. Elle est scellée dans la chambre secrète du cœur afin que par l’Amour, la Sagesse et le Pouvoir de Dieu ancrés en elle, l’âme puisse réaliser sa raison d’être dans le plan physique. Appelée aussi la Flamme christique et la flamme de la liberté, ou fleur de lys, elle constitue l’étincelle de la divinité d’un homme, son potentiel christique.
Le cordon d’argent (ou corde de cristal) est le ruisseau de vie, ou «courant de vie», qui descend du cœur de la Présence JE SUIS vers le Moi Christique Sacré afin de nourrir et soutenir (à travers les chakras) l’âme et ses véhicules d’expression dans le temps et l’espace. C’est par ce cordon « ombilical » que s’écoule l’énergie de la Présence, entrant dans l’être de l’homme par la couronne et produisant l’impulsion pour la pulsation de la triple flamme et le battement du cœur physique.
Lorsqu’une ronde de l’incarnation d’une âme dans la Forme-matière est terminée, la Présence JE SUIS retire le cordon d’argent, et alors, la triple flamme retourne au niveau du Christ, et l’âme, revêtue de la robe éthérique, gravite jusqu’au plus haut niveau de sa réalisation où elle se fait enseigner entre les incarnations, jusqu’à son incarnation finale au moment où la grande loi décrète qu’elle ne sortira jamais plus.
La colombe du Saint-Esprit descendant du cœur du Père est montrée juste au-dessus de la tête du Christ. Lorsque le fils de l’homme revêt et devient la Conscience christique ainsi que Jésus l’a fait, il s’unit avec le Moi Christique Sacré. Le Saint-Esprit est sur lui et les mots du Père, la bien-aimée Présence JE SUIS, sont prononcés: « Celui-ci est mon Fils bien-aimé en qui j’ai mis toute ma complaisance ».

{ 0 commentaires… add one }

Laissez un Commentaire

Prochain post:

Post précédent:

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.bibliographe.com/blog/le-soi-divin/
Twitter