≡ Menu

La Science de la connaissance

Vous êtes Aptes à Tout connaître

Toute connaissance procède de l’Esprit de Dieu, et l’Esprit de Dieu pulse continuellement comme pour puiser des connaissances à notre intention. Vous êtes donc aptes à tout connaître.

La Science De La ConnaissanceQUANTITÉ DE GENS SUR CE PLAN BÉNI peinent pour obtenir l’« illumination », un état de très grand prix. Néanmoins, très peu d’entre eux savent ce que signifie vraiment ce terme. Être illuminé signifie simplement « être dans la lumière », avoir connaissance de, c’est-à-dire avoir à sa disposition des connaissances en vue de les appliquer. Et comment parvient-on à l’illumination ? Non pas par l’initiation. La seule manière de l’obtenir est de permettre à la pensée de pénétrer dans notre esprit et de la comprendre.

La connaissance est importante car elle rend libre de choisir. Elle permet de construire des royaumes infinis. L’ayant, la peur s’évanouit car plus rien ni personne ne peut encore constituer pour nous une menace, nous assujettir, nous intimider. Quand la peur reçoit la lumière de la connaissance il y a ce qu’on appelle « illumination ».
A mesure que nous acquérons des connaissances nous pouvons passer plus loin dans l’observation et l’investigation des choses qui sont. Toute connaissance acquise sert de tremplin pour d’autres connaissances. Elle nous pousse à développer, à élargir le sens de notre identité. Chaque connaissance fait reculer en nous les frontières de la limitation.
J’aimerais vous introduire dans la science de la connaissance, vous apprendre de quelle façon vous pouvez acquérir la capacité de tout connaître et ainsi devenir Tout Ce Qui Est, Dieu, c’est-à-dire connaissance, pensée illimitée.
Pour commencer, il faut vous rappeler que tout existe grâce à la Pensée, c’est-à-dire l’Esprit de Dieu. Et il faut savoir que toute entité, toute chose est entouré d’un champ lumineux. C’est grâce à la lumière que l’image d’une pensée est conservée et l’idéal correspondant créé dans la forme physique. C’est par leur champ de lumière que les entités et les choses émettent et reçoivent des pensées.
Regardez ce tapis, cette plante, ou votre main ou une autre entité. Qu’est-ce que tout cela a de commun ? Le fait de son existence. C’est en vertu de son existence que tout objet, toute entité peut émettre non seulement ses propres pensées mais celles captées dans son entourage. Le tapis est conscient autant de ses couleurs que la personne assise sur lui – une plante est consciente de la pièce où elle se trouve. Et cette conscience, grâce au champ de lumière dans lequel elle baigne, fait ensuite retour au flux de la conscience, au fleuve de la pensée. A chaque instant la conscience des entités et des choses change, de sorte que Dieu, le fleuve de la Pensée par lequel tout existe, se meut et se développe continuellement.
Chaque constellation, chaque particule de poussière, chaque entité – aussi bien visible qu’invisible, de cet univers-ci ou de tout autre univers – émet les pensées de son être, lesquelles pensées font ensuite retour à l’Esprit de Dieu, c’est-à-dire au lieu de leur origine. Tout fait retour à la Pensée et c’est ce retour qui rend possible la connaissance.
Plus haut nous avons dit que le corps physique était entouré d’un merveilleux champ de lumière. C’est ce qu’on appelle l’aura ou champ aurique. L’aura est ce qui donne la cohésion à la matière. Grâce au procédé Kirlian vos scientifiques peuvent photographier l’aura entourant l’enveloppe. Cependant il n’y a pas que l’aura physique, l’aura existe en fait à tous les plans d’être.
L’aura physique est un champ électromagnétique chargé positivement et négativement (ce qui forme la frange bleue autour d’un corps). Mais à un plan supérieur cette division en positif et négatif disparaît, l’aura devient alors sphère de lumière non divisée, c’est-à-dire pure énergie. C’est cette sphère de lumière non divisée qui constitue l’esprit de votre être. L’esprit de votre être est en relation directe avec l’Esprit de Dieu, le flux de la Conscience qui connaît toutes choses. C’est par votre esprit que les pensées du fleuve de la Pensée – de la Connaissance – peuvent venir dans ce grand et puissant champ. La valeur des pensées dont vous pouvez avoir connaissance dépend de la qualité de vos propres pensées, car votre aura attire à vous des pensées de valeurs similaires à celles de vos pensées.
L’esprit est en quelque sorte comparable à un tamis qui serait posé vers le bord du fleuve de la Pensée. Sa lumière est ce qui vous permet de puiser à ce fleuve, à l’Esprit de Dieu dont, comme nous l’avons dit, procède toute connaissance. C’est ainsi que vous est donnée l’aptitude à connaître, dans la mesure où vous avez part au flux continu de la Conscience, au fleuve de la Connaissance.
VOUS AVEZ L’APTITUDE A CONNAÎTRE n’importe quoi. C’est dans ce but que votre cerveau fut conçu, de sorte que les dieux vivant sur un plan de matière et dans un corps de matière puissent vivre et comprendre toute dimension de Dieu qu’ils désirent vivre et comprendre – selon la perspective de la forme tridimensionnelle. Toute pensée dont vous vous autorisez à prendre conscience – grâce à votre prodigieux récepteur – se transforme, devenant réalité expérimentée, d’abord dans votre corps et ensuite dans votre vie. Vous avez l’aptitude de rendre manifeste en un clin d’œil toute chose désirée. Cela, grâce la connaissance. C’est de cette manière-là que se crée le royaume des cieux sur la terre.
La science de la connaissance est extrêmement simple. Il suffit de vous rappeler que : La Pensée est ; puis il y a manifestation de lumière ; puis la lumière est abaissée et devient impulsions électriques. Les impulsions électriques sont à leur tour abaissées jusqu’à constituer de la matière brute et ensuite la forme correspondant avec l’idéal de pensée envisagé. Ce même processus vaut pour le corps : le cerveau capte les pensées sous forme de lumière ; de là elles sont transformées en électricité et le courant électrique est envoyé dans tout le corps afin que des pensées soient comprises par la sensation. Pour manifester vos désirs il n’est besoin que de ressentir l’objet de ces désirs. Vos sensations font ensuite retour au Père et le Père exauce vos désirs. C’est aussi simple que cela.

{ 0 commentaires… add one }

Laissez un Commentaire

Prochain post:

Post précédent:

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.bibliographe.com/blog/la-science-de-la-connaissance/
Twitter