≡ Menu

L’histoire du genre humain

L’ ADN est l’élément clé de votre identité à la fois physique et spirituelle

Vos antécédents spirituels sont dans l’ADN, inscrits dans les aspects quantiques. Le Soi supérieur y réside. Les annales akashiques, le plan directeur de tout ce que vous avez jamais été, s’y trouvent aussi. Vos incarnations, votre croissance spirituelle, vos talents accumulés au fil d’éons sont tous là. L’ADN contient aussi le karma avec lequel vous êtes venu et que bon nombre ont rejeté. Les annales de cette action éclairée s’y trouvent également.

La science de l’ADN

L'histoire Du Genre HumainAu cours des dernières années, la preuve scientifique de ce que nous sommes sur le point d’affirmer vous a été apportée. Nous y avons déjà fait allusion, mais aujourd’hui nous nous contenterons de parler franchement pour qu’aucun doute ne subsiste quant à ce qui déroute vos scientifiques : votre ADN renferme trois milliards de substances chimiques. Chaque molécule d’ADN, en forme de boucle, comporte plus de trois millions de substances chimiques. Ces molécules sont si petites qu’elles ne sont visibles qu’au microscope électronique.
Comme je l’ai mentionné déjà, le Projet génome humain [PGH], une entreprise scientifique, a élucidé un mystère : seuls 3% de la chimie génétique exercent un effet tangible, soit les portions d’ADN encodées en protéines. À eux seuls, ces 3% produisent des milliers de gènes qui constituent le plan directeur de la vie que vous recherchiez. Toutefois, uniquement 3% produisent les gènes. Plus de 90% de la chimie de l’ADN observé demeurent ainsi un mystère, puisqu’ils semblent n’avoir aucune fonction évidente. Ces 90% de la chimie génétique ne comportent aucun système, aucune symétrie ou fonction biologique observable. Ils ne possèdent pas de codes chimiques, comme les parties encodées sous forme de protéines. Voilà pourquoi on a tendance à n’en tenir aucun compte – ils sont considérés comme superflus.

La conscience humaine, réalité tridimensionnelle

Le moment est venu d’établir des liens et d’apercevoir l’ensemble du tableau : ces 90% de l’ADN comporte la conscience humaine. Celle-ci ne peut se mesurer en codes et en gènes. Elle se situe hors de la portée de la chimie ; la science persiste à la considérer comme le résultat inexplicable d’opérations biologiques. Encore une fois, on ne comprend pas ce qui engendre l’être humain intégral. La conscience humaine présente une aptitude à parler à l’ADN, à s’en rendre maître, à travailler sur celui-ci et à devenir une partie de lui. Voilà ce que nous enseignons depuis les tout premiers débuts. Ainsi, l’un des secrets les mieux gardés de votre réalité, c’est votre capacité à être aux commandes de votre corps et de ses opérations élémentaires.
Néanmoins, selon les nouvelles théories scientifiques, quelques-uns des processus sur terre sont sous l’influence de la pensée humaine. Vous pigez ? Les 90% de votre ADN sont plus vastes que votre biologie personnelle.
Voici l’une des premières choses que je vous ai dites : la conscience fait bouger la Terre. Elle est responsable de la vibration ici-bas ; vous avez toujours été capable de transformer ce que vous estimiez n’avoir aucun rapport avec vous – le cours des événements. Saisir cette vérité vous permettra de constater que Gaïa réagit à vous.
C’est donc ainsi que cela fonctionne, formulé en termes clairs. Grâce au Projet génome humain et à la découverte que 90% de l’ADN semble n’avoir aucune fonction, nous nous permettons de préciser ce qu’il fait. La science sera en mesure de le déterminer un jour. L’indice : lorsque les scientifiques envisageront ces 90% comme des engrammes non codés, ils comprendront que pour l’essentiel l’ADN est constitué de modificateurs de signaux qui agissent sur les 3%, soit sur le régisseur des processus biologiques.

L’énigme de la faiblesse du corps humain

Il y a un mois, nous avons abordé cette question : vous vous situez au sommet de la chaîne évolutionnaire génétique et votre organisme est fragile, beaucoup plus fragile que l’on s’y attendrait. Faisons un retour en arrière.
Votre structure cellulaire ne correspond pas à celle que l’on vous a accordée à l’origine. Au lieu d’évoluer, la portion quantique de votre ADN a dégénéré en raison de votre conscience (le gestionnaire de votre réalité). Pour tout dire, votre système immunitaire n’est pas très efficace. Bon nombre des principales maladies et des virus en font fi, tout simplement. L’aviez-vous remarqué ? Vous n’arrivez même pas à guérir un rhume.
Cela pose problème, diriez-vous, et vous auriez raison, car les 90% d’ADN censés être quantiques ne travaillent qu’à 30%. Nous vous avons transmis cette information il y a quelques temps, mais je la répète aux fins de cette leçon pour que sa logique soit succincte.
En bref, voici : quel sentiment vous habite lorsque vous apprenez qu’un cancer mine peut-être votre organisme sans que ce dernier vous en avise ? Celui de devoir consulter un oncologue et de faire des analyses pour découvrir ce que fabrique votre corps. Quel genre de système est-ce là ? À l’évidence, les procédures d’auto diagnostic intégrées à l’être humain ne marchent pas très bien. Le cancer est le résultat d’une incompatibilité entre l’organisme et l’alimentation moderne. Cette incompatibilité suscite des signaux qui ne sont pas en accord avec l’opération prévue du corps – une mitose équilibrée des cellules conforme à la chimie des aliments que le corps ingère. Au contraire, l’organisme produit des croissances anormales, des tumeurs qui, tôt ou tard, le détruiront.
Le cancer n’est pas causé par un virus ; il n’est pas contagieux. C’est plutôt un déséquilibre, une allergie à la société moderne. Le système immunitaire n’intervient aucunement, puisque le cancer apparaît aux mécanismes de défense comme des cellules normales se comportant comme prévu, ce qui n’est pas le cas, car ces cellules sont cancéreuses. Elles ont toutefois appris à se dissimuler au sein de la structure cellulaire.
Une conscience quantique engendrerait un système intuitif qui avertirait le corps de la présence de déséquilibres. Résultat ? Vous sauriez immédiatement qu’il y a un problème. Cependant vous demeurez dans l’ignorance, parce que ce système ne fonctionne pas comme il est censé le faire.
Si l’ADN quantique se comportait comme il le doit, l’espérance de vie serait beaucoup plus importante. Il veut continuer à vivre ! Il s’agit d’un instinct de survie élémentaire, et l’organisme est capable, grâce à l’intuition, de gérer intelligemment la division des cellules. En l’absence de ce perfectionnement quantique, l’horloge biologique du corps se contente de compter les jours et de s’accorder aux cycles lunaires. Il ne sait pas comment faire mieux. Il n’opère pas suivant le plan originel.
Quelques-uns des Anciens vécurent des existences deux ou trois fois plus longues que la vôtre. Tout dépendait de la région qu’ils habitaient et de la quantité de l’état quantique perdue. Sachez ceci : les procédés de prolongation de la vie humaine éventuellement opérants auront un dénominateur commun : l’information accrue sommant l’ADN de revenir à un état plus multidimensionnel. Vous appelez cela « activer l’ADN ».
Une conscience quantique en est une qui fait un avec tout et qui sait dans l’absolu si les cellules sont détraquées et si une tumeur maligne met en péril votre vie. Votre système immunitaire ne vous avertit cependant jamais. Quelque chose s’est cassé, et parce que vous avez grandi dans votre réalité, le sens de mes propos vous échappe.
Permettez-moi d’emprunter la métaphore suivante pour mieux vous faire comprendre : si vous restez suspendu à l’envers assez longtemps, votre corps se rebellera bientôt à l’idée de marcher. Puis, un beau jour, tout le monde se tiendra sur la tête et mourra de faim, ayant oublié comment marcher, et la rumeur se répandra voulant que la marche ait été une faculté des maîtres. De ce fait, personne ne sait plus marcher. Voilà simplement comment la réalité perceptuelle s’élabore au fil du temps, et c’est ce que nous réfutons quotidiennement au sein de cette énergie nouvelle.
Si vous scindez des nerfs dans l’épine dorsale, des neurotransmetteurs se précipitent vers cette région du corps pour les empêcher de se ressouder. Le saviez-vous ? Les scientifiques sont au courant du phénomène, ils ont même un nom pour le désigner. Ce phénomène va à l’encontre de ce que vous espérez et semble s’opposer à la logique du fonctionnement normal de l’organisme. Quelque chose ne va pas.
Les étoiles de mer peuvent faire repousser un de leurs bras, mais pas vous. Que ressentez-vous par rapport à cela, installés comme vous l’êtes au sommet de la chaîne évolutionnaire ? Tout cela parce que le plan directeur qui a produit les gènes ne fonctionne pas comme il était censé le faire.
Autrefois, pourtant, il le faisait…

Revenons aux tout premiers débuts : À la création de votre nature quantique, au créateur en vous

Le voici exposé pour que chacun le voie, l’entende ; toutes ses propriétés seront expliquées en termes clairs. Il y a cent mille ans, la Terre abritait près de dix-sept types d’êtres humains en développement. La nature exige la diversité chez les animaux et les mammifères pour assurer leur survie. Il y avait donc des dizaines d’espèces de singes et une considérable diversité d’autres espèces animales ; et la diversification des types humains augmentait aussi. Mais aujourd’hui, vous remarquerez qu’il n’existe qu’un type d’humain, bien qu’il y ait différentes couleurs de peau et que les traits du visage varient. Le genre humain ne présente pas les différences typiques que l’on voit dans la nature. Il n’existe pas d’espèces humaines avec une queue et d’autres sans queue ; il n’y a pas d’humains minuscules et poilus sur un continent à côté d’un autre continent peuplés de géants tachetés. Quelque chose s’est passé.
Remontez à 100 000 ans. Le fait est documenté scientifiquement : les chercheurs viennent de découvrir cette anomalie au cours de la dernière décennie. Ils constatent le même phénomène. Il y a cent mille ans, un événement qui va à l’encontre de l’évolution des espèces s’est produit pour engendrer un seul type d’humain.
Soyez prêts, car quelques-uns parmi les auditeurs et les lecteurs n’apprécieront pas ce qui suit. C’était l’enseignement dispensé par mon partenaire aujourd’hui ; je ne vais pas le répéter. Écoutez : quelque chose de tout à fait merveilleux s’est produit ! Un événement délibéré est survenu, vous l’attendiez avec moi, lorsque vous étiez en train de créer la planète, chers amis. Vous étiez à mes côtés, regardant ce joli globe bleu se refroidir et vous saviez ce qui allait arriver. Un plan divin était à l’œuvre.
Dans votre galaxie, la Voie lactée, se trouve un groupe de sept étoiles, les Sept Sœurs, et des planètes orbitent autour de l’une d’elles. Vous avez baptisé cette constellation les Pléiades et nommé ses habitants les pléiadiens. Ce sont ces derniers qui sont venus sur la Terre il y a cent mille ans ; il ne leur a pas fallu très longtemps pour effectuer le voyage.
Cette race d’humanoïde est semi-quantique, tout comme vous. Autrement dit, leur conscience marie le tridimensionnel et le quantique. Le temps n’existe pas pour eux, non plus que l’espace et la distance. Par un acte de volonté, ils sont apparus en votre monde. C’est une race avancée et spirituelle. Vous n’y comprendrez rien, puisque cela ne fait pas partie du système religieux que vous croyez réel. Contentons-nous de dire que leur spiritualité est mature, sublime et parfaitement appropriée. Ils sont arrivés à point, intentionnellement, et au moment opportun.
Ils sont venus ensemencer de l’ADN quantique divin dans l’une des dix-sept espèces d’humains en développement sur terre. Ils sont restés aussi longtemps que nécessaire. Vous devez savoir qu’il leur a fallu plus de cent mille ans. Les autres espèces disparurent peu à peu, jusqu’à ce qu’il n’en reste qu’une seule, celle qui portait les semences du Créateur. C’est celle-là qui survit à ce jour.
C’est l’histoire de la Création originelle que l’Esprit vous a servie délibérément. L’époque était bénie, et j’aimerais vous dire, à vous les âmes ici présentes, que longtemps avant la Lémurie vous connaissiez la valeur de ce scénario. Vous le sentiez, vous le saviez intuitivement, car vous partagiez des liens familiaux étroits avec ces êtres d’une autre constellation qui vous ont accordé ce don formidable.
Vos frères et sœurs pléiadiens vous ressemblent. Ils n’ont pas une peau de crocodile ni des membres étranges, des yeux globuleux ou d’immenses têtes. Ils n’ont aucun motif ultérieur et ne contrôlent pas la pensée des gens. Ils sont beaucoup plus grands que vous, mais ils vous ressemblent. Un jour, ils viendront. Lorsque le moment sera opportun et approprié, ils se révéleront à vous. Vous ne verrez pas ce jour de votre vivant, car ils attendent une vibration spécifique sur terre. Mais lors de leur venue, d’autres les verront descendre de leurs vaisseaux, et ils auront la même tête qu’eux ! Ils sauront alors que mes paroles sont vraies, car les Pléiadiens surveillent tandis que je transmets ce message et sourient à l’opportunité de le livrer à ceux qui ont besoin de l’entendre ainsi.
Écoutez-moi bien : il n’y a aucune conspiration. Personne n’a jamais rien fait à la Terre ni à l’humanité que vous n’aviez pas planifié. Personne n’exerce un contrôle sur vous et rien n’est dissimulé. Délibérément, intentionnellement, l’Esprit a consenti, par invitation, à ce que les Pléiadiens viennent ici pour vous accorder ce don. La seule planète où prévaut le libre arbitre est passée des Pléiades à votre système solaire, puis à la Terre. Des créatures biologiques ont graduellement acquis un ADN quantique et la spiritualité a vu le jour. Rien ne se déroule rapidement avec Dieu, l’avez-vous remarqué ? Dieu est lenteur et la Terre est patiente. Les humains néanmoins n’apprécient pas trop la lenteur. Ils veulent que les phénomènes spirituels surviennent rapidement ; la mythologie en témoigne.
Cette information est controversée ; les auditeurs et lecteurs n’ont pas à y accorder foi. Elle n’est pas indispensable au rayonnement de votre lumière sur terre. Si elle n’a pas la consonance de la vérité pour votre âme, alors laissez-là de côté. Sachez toutefois que Dieu réside en vous. Vous n’avez pas forcément à savoir comment, mais à ressentir le Créateur à l’œuvre dans votre ADN.
La controverse fera rage et il ne faut pas l’imposer à qui que se soit. Il ne s’agit pas de prosélytisme ici ; nous ne cherchons qu’à vous faire savoir l’ensemble du tableau. C’est toutefois l’origine de votre semence biologique, je vous ai révélé la vérité.
Étrangement, quelques-uns persistent à croire à la légende voulant que Dieu ait achevé la Terre en sept jours et formulé un système religieux complet en ce bref laps de temps. Ils refusent de concevoir que l’invraisemblable histoire d’extraterrestres venus sur terre ait quoi que ce soit à voir avec Dieu ou avec la nature spirituelle d’un être humain. Comme l’affirme mon partenaire : « Ils préfèrent leur histoire de serpent qui parle. » Qu’ils la gardent ainsi, car l’histoire cachée ne doit pas interférer avec l’humain et sa foi ni empêcher celui-ci de croire.

La grande transition
L’ascendance et l’histoire de l’ADN remontent à une création précieuse, tout à fait appropriée, nantie de l’intégralité des royaumes angéliques et ointe d’une mission sacrée. À cause du libre arbitre, tout cela s’est détérioré, car les humains ont accepté un état de conscience inférieur. Les légendes évoquent le déclin tragique de l’humanité. Pourtant, aucun démon n’y a contribué ; ce n’est que le choix consenti par l’humanité.
Vous êtes au cœur d’une transition que vous avez baptisée nouvel âge ; ce dernier n’est toutefois pas nouveau. C’est plutôt un rappel du savoir millénaire et des traditions de la Lémurie. Dès lors, il s’agit d’un retour à l’état lémurien et il est grand temps ! Voilà ce que vous nommez énergie nouvelle ; la transition est imminente et elle offre des dons permettant une élévation lente et délibérée de la conscience sur cette planète. Nous l’avons toutefois mentionné, tout doit commencer par votre ADN.
Cher humain, entendez-moi : voici la clé qui explique essentiellement votre venue ici. C’est ce que nous enseignons aujourd’hui : l’ADN, cet aspect multidimensionnel et sacré en vous, est prêt pour les améliorations que lui apportera votre intention pure.

L’être humain l’admet difficilement, car ce qu’il croyait extérieur à lui-même est présent en lui.

{ 0 commentaires… add one }

Laissez un Commentaire

Prochain post:

Post précédent:

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.bibliographe.com/blog/l-histoire-du-genre-humain/
Twitter