Systèmes de Trous Noirs

𝐓𝐑𝐎𝐔𝐒 𝐍𝐎𝐈𝐑𝐒

Tout dans la matrice temporelle 15-D est interconnecté, et lorsqu’une planète ou une galaxie est « désaxée » de sa grille morphogénétique, un trou est laissé dans le « tissu » de la grille, appelé un trou noir. Ce trou noir affecte tout ce qui se trouve dans la zone d’activité entourant le trou, car l’énergie circulant autour des lignes de grille brisées frappe des « points blancs » de cassures dans le motif. Lorsque l’énergie s’approche du trou noir dans le tissu de la matrice temporelle, elle est attirée magnétiquement dans le trou noir et ne peut plus ré-entrer dans la matrice temporelle 15-D à partir de la position initiale dans laquelle elle est entrée pour la première fois dans le trou. Cette « énergie » peut prendre la forme d’un individu sous forme biologique, d’une « matrice d’âme » personnelle ou d’une âme, d’une planète ou d’une galaxie, ou de l’ensemble de la matrice d’âme galactique. Lorsqu’un élément entre dans le trou noir, son propre programme séquentiel servira de « balise » pour toutes les autres énergies possédant ce codage particulier, et tire systématiquement de plus en plus d’énergie de son système domestique créant une quantité exponentiellement expansive d’énergie appauvrie dans le système. Le trou noir n’arrêtera pas de tirer de l’énergie, à moins qu’il ne soit scellé.

Ce processus de fission/fusion existe dans toute la création en tant qu’alchimie entre substances. En ce qui concerne nos corps, nos lignes axiatonales (lignes énergétiques qui représentent différentes fréquences qui entrent verticalement et horizontalement du champ unifié dans notre corps de lumière personnel) se croisent en des points consolidés et ces systèmes sont ajustés, reconfigurés, déplacés, comme la superposition de la grille de diamant, ou ce que l’on appelle des points miod ou diod, qui font partie des matrices de grille qui créent tout notre système de Chakra. Il y a une grille de superposition qui crée les chakras coniques sur notre canal vertical central. Nous savons que ces chakras sont de petits bio-ordinateurs qui transduisent et échangent tout un spectre d’ondes d’énergies dans la même grille qui crée nos chakras. Ces énergies circulent également dans les points de croisement de leurs lignes axiatonales. Imaginons une grille horizontale ou verticale, au centre de ce point de croisement se trouve un trou blanc ou un tourbillon de trou noir. Et ce que font ces tourbillons, dans le point de rotation du trou blanc, il transmet de l’énergie dans l’univers des particules, puis il renvoie de l’énergie dans l’univers anti-particule à travers le point de rotation du trou noir. Ceci est très similaire pour comprendre le concept de trous de ver spatiaux. Ainsi, à travers notre propre processus d’Ascension passant à travers les champs magnétiques, cela fait partie de notre propre contraction/expansion spirituelle-énergétique personnelle dans le Corps de Lumière. C’est le mouvement du souffle de Lumière vivant de la Source-Dieu.

𝐓𝐑𝐎𝐔 𝐃𝐄 𝐕𝐄𝐑

Un trou de ver ou « pont Einstein-Rosen » est une caractéristique topologique hypothétique qui serait fondamentalement un raccourci reliant deux points séparés dans l’espace-temps. Un trou de ver peut relier des distances extrêmement longues telles qu’un milliard d’années-lumière ou plus, des distances courtes telles que quelques pieds, différents univers et différents moments dans le temps. Un trou de ver peut-être comparé à un tunnel avec deux extrémités, chacune à des points séparés dans l’espace-temps. Les stargates sont une partie organique du corps de manifestation planétaire qui permettent des points d’accès dans les couches multidimensionnelles des champs d’espace-temps, des portails naturels permettant des points de connexion faciles entre les race humaine dans cette densité 3D, et la multitude de races qui existent dans d’autres dimensions. Cependant, les groupes régressifs ont utilisé des technologies pour « déchirer » les trous de ver qui ont été entremêlés ensemble pour créer la puissance nécessaire afin de tenter de tirer le corps terrestre dans le système de trous noirs menant à la matrice fantôme où ils existent. L’abus de technologie pour « creuser » des trous dans l’espace-temps afin de créer des trous de ver, est nocif et préjudiciable à la création. Généralement, l’utilisation du terme « trou de ver » fait référence à un trou de ver « inorganique » (ou extraterrestre) généré technologiquement, et qui s’avère nocif pour la terre.

𝐒𝐘𝐒𝐓𝐄̀𝐌𝐄 𝐃𝐄́𝐂𝐇𝐔 𝐖𝐄𝐒𝐄𝐃𝐀𝐊
𝐒𝐘𝐒𝐓𝐄̀𝐌𝐄 𝐃𝐄́𝐂𝐇𝐔 𝐖𝐄𝐒𝐄𝐃𝐑𝐀𝐊

Les principaux groupes d’extraterrestres négatifs (les Annunaki, les draconiens et les nécromitons) qui proviennent des champs de la matrice fantôme dans les systèmes parallèles et qui ont participés à l’invasion par le biais d’Orion, ont formé des alliances pour prendre le contrôle des boucliers terrestres, et ces groupes intrus sont appelés « United Intruders Resistance » ou « Agendas d’Aliens Negatifs » (AAN). Ces groupes ont usé de technologie pour ouvrir des trous de ver qui ont été entrelacés ensemble afin de créer la puissance nécessaire pour de tenter de « tirer » le corps terrestre dans leurs systèmes de trous noirs. Le but étant de tirer vers la matrice fantôme où ils existent, leur permettant alors de prendre le contrôle total de la planète et de la race humaine. Le système parallèle d’où proviennent ces entités s’appelle le système Wesa, une matrice temporelle universel 15-D et son parallèle, avec simultannéement, ses aspects particules et antiparticules. Beaucoup d’Annunaki et de leurs hybrides proviennent du système « Wesedak », tandis que les espèces draconiennes proviennent d’un univers « antiparticule » appelé le système « Wesedrak ». Ils se sont unis pour exécuter des inversions énergétiques dans notre grille planètaire afin de ré-aligner la Terre avec leur système, à travers les systèmes « trous de ver » et de « trous noirs » qu’ils ont créés à cet effet.

Les entités de trous noirs et les races métatroniques ont créé les réseaux de vortex « Gravitron » pour relier les portails dans notre soleil et notre planète, tordant le modèle morphogénétique planétaire en configurations artificielles appelées la « Semence de Démon ». Les inversions métatroniques se manifestent en spirales qui exploitent le Gravitron afin de créer un champ bi-onde artificiel et des champs gravitationnels artificiels sur la planète. Le Gravitron est un champ de type « harnais électromagnétique » (le NET) qui fait partie d’une structure de harnais électromagnétique plus grande qui a été ancrée dans la terre pendant la rébellion luciférienne, à l’époque Atlante. Ce NET est également connecté aux zones d’hibernation où de nombreuses âmes ont été prises en otage ou piégées après les cycles de précession, et les Gardiens travaillent constamment pour fournir un passage sûr afin de sauver ces âmes d’être coincées dans ces champs de lumière à rotation inverse.

𝐓𝐄𝐂𝐇𝐍𝐎𝐋𝐎𝐆𝐈𝐄𝐒 𝐀𝐋𝐈𝐄𝐍

𝑻𝒆𝒄𝒉𝒏𝒐𝒍𝒐𝒈𝒊𝒆 𝒅𝒆 𝑻𝒓𝒐𝒖 𝑵𝒐𝒊𝒓

La machinerie extraterrestre connue sous le nom de « Beast Machine » (BST) est maintenue en place sur le corps planétaire grâce à des niveaux massifs de « conscience » programmée par Inteligence Artificielle inversée. Cela infecte les forces subtiles noires dans le champ élémentaire terrestre et la matière noire, et cette substance est également appelée « Behemoth ». La machine extraterrestre connue sous le nom de « Gravitron » fait partie de la Beast Machine qui agit comme le champ de harnais électromagnétique. Cela constitue la structure appelée NET, qui produit la corruption gravitationnelle et astrale, et cela est également appelé « Léviathan ». Le Behemoth et le Léviathan constituent les homologues masculins et féminins de l’antéchrist qui sont écrits dans le logiciel Armageddon et les grilles de magie noire pour inciter technologiquement à la destruction à la surface, selon la programmation religieuse des AAN. Behemoth et Leviathan sont des technologies de trous noirs qui ont été orchestrées expressément par ces forces déchues de la NAA afin d’emprisonner la conscience planétaire.

𝑻𝒆𝒄𝒉𝒏𝒐𝒍𝒐𝒈𝒊𝒆 𝒅𝒆 𝑻𝒓𝒐𝒖 𝒅𝒆 𝑽𝒆𝒓

Les trous de ver sont des portes anti-christiaques vers un trou noir, les systèmes à matrice fantôme, et sont considérés comme des trous ou fissures dans le « mur du temps ». Les Anges Déchus Jehovian/Anunnaki (Alien Negatifs Intruders) ont créé, avec une technologie d’énergie externe, une série de systèmes de réseau de trous de ver (APIN: Atlantian Pylon Implant Network) ensemencés dans les boucliers planétaires au cours de la période atlantienne précédente dans une tentative infructueuse de remplir leur agenda pour un ordre mondial pendant le cycle d’activation stellaire de 22 326 av JC. Ces trous de ver APIN créent une interface entre la Terre et la matrice fantôme.


Source : https://www.facebook.com/mc27.martin.cormier