Spirale de Fibonacci

𝕃𝔼𝕊 𝔻𝕀𝔽𝔽Éℝ𝔼ℕℂ𝔼𝕊 𝔼ℕ𝕋ℝ𝔼 𝕃𝔸 𝕊ℙ𝕀ℝ𝔸𝕃𝔼 𝔻𝔼 𝕂ℝ𝕐𝕊𝕋𝔸𝕃, 𝕃𝔸 𝕊ℙ𝕀ℝ𝔸𝕃𝔼 𝔽𝕀𝔹𝕆ℕ𝔸ℂℂ𝕀 𝔼𝕋 𝕃𝔸 𝕊Éℚ𝕌𝔼ℕℂ𝔼 𝔽𝕀𝔹𝕆ℕ𝔸ℂℂ𝕀 « 𝔾𝕆𝕃𝔻𝔼ℕ ℝ𝔸𝕋𝕀𝕆 » ℙ𝔼𝕌𝕍𝔼ℕ𝕋 Ê𝕋ℝ𝔼 ℂ𝕆𝕄ℙℝ𝕀𝕊𝔼𝕊 𝔼ℕ 𝕋𝔼ℝ𝕄𝔼𝕊 𝔻𝔼 𝕃𝔼𝕌ℝ𝕊 ℝ𝔼𝕃𝔸𝕋𝕀𝕆ℕ𝕊 ℝ𝔼𝕊ℙ𝔼ℂ𝕋𝕀𝕍𝔼𝕊 𝔸𝕍𝔼ℂ 𝕃𝔼𝕌ℝ ℙ𝕆𝕀ℕ𝕋 𝔻𝔼 ℂℝÉ𝔸𝕋𝕀𝕆ℕ.

𝐒𝐏𝐈𝐑𝐀𝐋𝐄 𝐃𝐄 𝐊𝐑𝐘𝐒𝐓𝐀𝐋

La Spirale de Krystal et la séquence mathématique dont elle émerge provient directement du Point Zéro, ou point central de toute union. La spirale de Krystal conserve perpétuellement une connexion vivante et respirante grâce à la préservation de ce qui précède, car elle se développe par la multiplication. De l’un vient le multiple. Cette déclaration permet de contempler la signification profonde de l’influence du Verseau au cours de la 12e étape alchimique de la multiplication. La multiplication est le processus alchimique qui augmente considérablement le raffinement concentré, l’efficacité énergétique et la sphère d’influence de la Source de Lumière Éternelle biologique incarnée.

La spirale organique originale de Krystal est créée à partir des mathématiques incluses dans le corps de manifestation du noyau organique des sciences humaines et est représentée dans de la grille Kathare Arbre de Vie à 12 centres et dans l’ADN « Diamond Sun » à 12 brins. L’architecture de Krystal s’auto-entretient et se maintient de l’intérieur, ses calculs sont représentés en incluant le Point Zero (ou Zero) dans sa séquence numérique: 0, 1, 1, 2, 4, 8, 16, 32, 64, etc., en doublant chaque valeur numérique. Chacune des valeurs numériques est dérivée en revenant à zéro, et en additionnant tous les nombres pour obtenir la prochaine valeur la plus élevée de sa séquence. La valeur « zéro » représente le point central de l’union, ou source divine du point zéro, tout en augmentant les valeurs de la spirale de Krystal, la conscience reste connectée au champ de sa source d’origine, tout en se développant progressivement.

L’Atome de la Semence Permanente est le point central de la Spirale de Krystal, qui maintient cette connexion à ce centre, à chaque étape de l’expansion de la conscience. Les points de la spirale Krystal sont connectés au centre d’énergie du 8ème chakra par les lignes verticales centrales de la grille Kathara Arbre de Vie à 12 centres. Par rapport à la séquence de Fibonacci de la « vie finie », l’expansion numérique de la séquence de Krystal (provenant des enseignements de la plaque CDT) se produit en multipliant les nombres précédents, par incréments spécifiques qui sont basés sur les structures centrales de la rotation de la grille de Kathara, pour créer la prochaine expansion, laissant les nombres avant intacts. En termes « d’énergie quantique », l’intégrité quantique éternelle de tous les nombres précédents reste constante, car les quanta des nombres précédents sont multipliés par la puissance auto-générée pour créer le prochain numéro unique. Ainsi, les « nombres » dans la séquence de Krystal représentent TOUS des formes d’énergie éternelles qui resteront à l’infini dans leur propre individualisation unique.

Le corps planétaire et les logos planétaires sont maintenant libres de suivre l’architecture de la spirale Krystal afin de guérir et d’aider à faire évoluer les habitants de la terre et les espèces vers un chemin de conscience ascendante depuis 2012, lors du changement « d’hébergement » de Krystal. Les formes de vie déchues subissent une bifurcation séquentielle du temps dans les champs de conscience, et n’ont d’autre choix que de se diviser dans la direction de la spirale de Fibonacci, à moins qu’elles choisissent la réadaptation bio-spirituelle, ou transitent par les protocoles des Guardians de l’hôte de Krystal. Les espèces déchues n’ont pas de modèle d’ADN qui leur permet de s’élever dans des dimensions plus élevées, ou de détourner la spirale de Krystal, ou les êtres humains qui sont connectés à cette architecture. À la suite du changement de l’architecture planétaire pour « guérir » vers son chemin organique d’origine de la Spirale de Krystal, la terre peut continuer à accumuler plus d’énergie de source supérieure et est hors du contrôle des formes de vie déchues.

𝐒𝐏𝐈𝐑𝐀𝐋𝐄 𝐃𝐄 𝐅𝐈𝐁𝐎𝐍𝐀𝐂𝐂𝐈

𝐿’𝑜𝑝𝑝𝑜𝑠𝑒́ 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑠𝑝𝑖𝑟𝑎𝑙𝑒 𝐾𝑟𝑦𝑠𝑡𝑎𝑙 𝑒𝑠𝑡 𝑙𝑎 𝑠𝑝𝑖𝑟𝑎𝑙𝑒 𝐹𝑖𝑏𝑜𝑛𝑎𝑐𝑐𝑖. 𝐿𝑎 𝑠𝑒́𝑞𝑢𝑒𝑛𝑐𝑒 𝑑𝑒 𝐹𝑖𝑏𝑜𝑛𝑎𝑐𝑐𝑖 𝑒𝑠𝑡 𝑙𝑎 𝑠𝑝𝑖𝑟𝑎𝑙𝑒 𝑚𝑒́𝑡𝑎𝑡𝑟𝑜𝑛𝑖𝑞𝑢𝑒 𝑛𝑜𝑛 𝑛𝑎𝑡𝑢𝑟𝑒𝑙𝑙𝑒.

La spirale artificielle de Metatron entre dans notre matrice vivante à partir d’une matrice déchue appelée « Wesedak » à travers la 7ème porte stellaire Universelle. Son but est d’exploiter et de consommer notre matrice pour se maintenir. Lorsque les gens s’engagent dans des activités métatroniques de « science de la mort », cela accélère ce processus en utilisant l’ADN comme conduit pour entraîner la planète Terre dans la « chute Fantome ». L’origine des structures métatroniques peuvent être retracées dans les structures krystiques. Ils représentent simplement des distorsions des structures krystiques originales. Les structures de vie finie métatronique conduisent à une rupture des connexions de dimension supérieure et de la Source. Ceci mène à un univers isolé, fermé, mourant, déchu. La séquence de Fibonacci comporte une séquence d’expansion numérique dans laquelle le « prochain numéro d’expansion » à venir est atteint en « additionnant » ou « dévorant » les deux nombres qui le précèdent.

En considérant chaque nombre comme une « énergie quantique », alors les deux nombres précédents sont additionnés et consommés afin de devenir le nombre suivant, ne laissant rien à leur place; les nombres précédents deviennent des « quanta finis » qui doivent disparaître ou mourir pour que le nombre suivant « naisse ». Ainsi, les nombres dans la séquence de Fibonacci représentent TOUS des formes d’énergie finies qui seront consommées et cesseront d’exister, pour que la prochaine génération émerge. Il s’agit du « recyclage » de l’énergie finie pour créer de la croissance, et non pas d’une croissance grâce à une puissance auto-générée. En d’autres termes, la mécanique de la séquence de Fibonacci implique qu’elle représente une formule de croissance-expansion pour la « vie finie », et non la Vie Éternelle Organique. Le modèle de croissance-expansion de la séquence de Fibonacci se retrouve dans la nature, au sein de structures énergétiques et de formes biologiques de nature finie, qui comprend de nombreuses formes de vie sur la Terre contemporaine, mais pas toutes.

𝑬𝒏 𝒎𝒂𝒕𝒉𝒆́𝒎𝒂𝒕𝒊𝒒𝒖𝒆𝒔, 𝒍𝒆𝒔 𝒏𝒐𝒎𝒃𝒓𝒆𝒔 𝒅𝒆 𝑭𝒊𝒃𝒐𝒏𝒂𝒄𝒄𝒊 𝒐𝒖 𝒔𝒆́𝒒𝒖𝒆𝒏𝒄𝒆 𝒅𝒆 𝑭𝒊𝒃𝒐𝒏𝒂𝒄𝒄𝒊 𝒔𝒐𝒏𝒕 𝒍𝒆𝒔 𝒏𝒐𝒎𝒃𝒓𝒆𝒔 𝒅𝒂𝒏𝒔 𝒍𝒂 𝒔𝒆́𝒒𝒖𝒆𝒏𝒄𝒆 𝒆𝒏𝒕𝒊𝒆̀𝒓𝒆 𝒔𝒖𝒊𝒗𝒂𝒏𝒕𝒆:

1,1,2,3,5,8,13,21,34,55,89,144.

Si nous additionnons les carrés d’une série de nombres de Fibonacci, ils seront égaux au dernier nombre de Fibonacci utilisé dans la série multiplié par le nombre de Fibonacci suivant. Cette propriété se traduit par la spirale de Fibonacci, basée sur la progression et les propriétés suivantes de la série Fibonacci. La spirale de Fibonacci se rapproche de plus en plus d’une spirale dorée à mesure qu’elle augmente en taille en raison du rapport de chaque nombre de la série de Fibonacci à celui avant sa convergence sur Phi, 1,618, au fur et à mesure que la série progresse. Commençant par zéro, puis 1, il passe ensuite au numéro suivant, comme tel: 0 + 1 = 1, 1 + 1 = 2, 2 + 1 = 3, 3 + 2 = 5, 5 + 3 = 8 et ainsi de suite.

Lorsque nous appliquons cette formule mathématique pour quantifier ou mesurer le mouvement de l’énergie ou de la conscience dans le temps ou l’espace, la spirale de Fibonacci perd sa connexion pour revenir au point zéro (ou à la Source). La séquence utilise plutot le nombre précédent pour s’ajouter à elle-même afin d’arriver au nombre immédiatement supérieur de la séquence. La spirale de Fibonacci illustre les mathématiques utilisées pour perpétuer la « guerre » de l’énergie, donc la suppression de la Conscience krystique sur Terre, car lorsque la séquence augmente en nombre ou en taille, elle est due à la consommation des valeurs précédentes afin de se développer.

Plus elle grandit, plus elle s’éloigne progressivement de la Spirale de Krystal du corps fondamentale de manifestation originale (ou corps de modèle Divin) à mesure qu’elle se développe. Par conséquent, la spirale de Fibonacci est un modèle d’inversion métatronique dans les champs de conscience, qui s’attachent comme un parasite à un hôte vivant, collectant des déchets (tels que l’accumulation de champs de miasmes toxiques) qui se forment dans le Qlippoth ou le Sephiroth de la kabbale, dans la matrice fantôme, pour « infecter » l’Arbre de Vie Universel. C’est ce qui quantifie les actions d’une race ou d’une espèce déchue, comme les groupes régressifs déchus des « Black Suns » ou « Belial Suns ».

𝐀𝐆𝐄𝐍𝐃𝐀 𝐄.𝐓.

Par le biais des agendas d’invasion E.T. involutifs et la guerre avec des espèces concurrentes hors planètaire, usant de codes dans le champ morphogénétiques des boucliers planétaires pour modifier l’ADN humain et manipuler génétiquement le corps de manifestation du noyau humain divin d’origine (la grille Kathara Arbre de Vie), des entités extradimensionnelles ont utilisé la séquence de Fibonacci et créé des spirales d’ondes énergétiques AI pour détourner l’énergie du corps planétaire et de la race humaine.

Ces spirales de Fibonacci générées artificiellement sont inorganiques, vampiriques, et créées grâce à la machinerie E.T. et à la technologie de l’IA. C’est ainsi que les champs d’inversion métatronique ont été créés, ainsi que les Sephiroth ou arbre de vie artificiel qui sont représentés dans les enseignements de la Kabbale, rendus populaires par les magiciens noirs tels que Aleister Crowley. Le code Metatronic est basé sur deux sphères d’influences Bi-Ondulaires des « Vesica Pisces » au lieu des trois sphères de la vie éternelle, ou « Trinity Wave ». Le code métatronique manifeste des rapports de merkaba inversés qui forcent les Merkabas des masses à rotationner de manière à empêcher le processus évolutif naturel de l’Ascension.


Source : https://www.facebook.com/mc27.martin.cormier