Sciences Métatroniques de la Mort

𝐒𝐂𝐈𝐄𝐍𝐂𝐄 𝐌𝐄𝐓𝐀𝐓𝐑𝐎𝐍𝐈𝐐𝐔𝐄

Le mot Metatronique, est en fait dérivé de Metatron, qui n’est pas seulement un Arch-ange singulier comme enseigné dans la plupart des cercles du Nouvel Âge et de la Kabbale, mais est le nom d’une famille de conscience collective, provenant d’une entité appelée Jehovani. Cette entité gestalt existe au premier niveau du collectif de la conscience « Maître Ascensionné » de notre matrice temporelle à 15 dimensions.

Dans les temps anciens, les races Illuminati-Humaines et leurs directeurs E.T. Illuminati-Ainés-parents savaient que chaque forme de vie biologique représente un « quantum électromagnétique biologique », qui existe dans une interrelation bioélectrique symbiotique avec les structures électromagnétiques inhérentes aux Templiers planétaires et le système de Star-Gate. L’intention des Illuminati était d’exploiter cette « puissance biologique brute » de l’espèce humaine angélique la plus « génétiquement avancée » de la Terre, en cultivant la biologie humaine dans un « vaisseau » à travers lequel les fréquences interdimensionnelles du « Code métatronique » déformé pourraient être « canalisées » électroniquement en masse dans les Templiers de la Terre. Si une masse de corps humains angéliques pouvait être génétiquement mutée pour exécuter les fréquences du « Code métatronique », alors un quantum critique du « corps humain collectif » pourrait être utilisé pour créer un « dépassement quantique » du codage électromagnétique organique des Passages staragates d’Ascension de la Terre, qui sont électroniquement « codés » au génome humain angélique organique. Une fois qu’une telle masse de quanta humains électromagnétiques biologiques codés métatroniquement a été créée, des masses d’humains pourraient alors être « guidées » pour effectuer des rituels d’énergie spirituelle spécifiques à divers emplacements clés de « sites sacrés » des Templiers de la Terre, durant les périodes importantes du cycle d’activation stellaire et l’ouverture des stargates de la Terre.

𝐅𝐀𝐔𝐗 𝐒𝐀𝐂𝐑𝐄́

Par l’apprentissage des structures organiques complexes, des processus authentiques et des lois naturelles de la physique multidimensionnelle à travers lesquelles la véritable « ascension bio-spirituelle » peut avoir lieu (pour les individus, les planètes, etc), les manipulations véhiculés dans les enseignements de la « fausse science sacrée » deviennent progressivement plus évidentes par comparaison. Les enseignements de la « fausse science sacrée » et les conséquences inorganiques environnementales et biologiques créées par leur utilisation, sont construits sur des perversions alambiquées et egotistes des lois organiques de la physique multidimensionnelle. Les applications de ces enseignements de sciences multidimensionnelles tordues, historiquement engagées sur Terre à différentes périodes sur plusieurs milliers d’années, ont eu un impact terrible sur l’évolution humaine et sur l’état de notre environnement planétaire. Les enseignements de la « fausse Science Sacrée » ont émergé de périodes de notre passé ancien et pré-ancien, pendant les anciennes cultures terrestres avancées, actuellement historiquement ignorées, associées à la mythologie atlante et lémurienne. Pendant ces temps anciens, de nombreuses horreurs environnementales et biologiques ont été créées grâce à l’application des « fausses sciences sacrées »; les technologies qui ont émergé de ces enseignements représentaient une perversion des technologies multidimensionnelles organiques et vivantes qui étaient autrefois disponibles grâce aux applications de la véritable « science sacrée ». Parmis ces anciennes cultures avancées, les enseignements de la « fausse science sacrée » devinrent connus sous le nom de « sciences de la mort », car la réduction du potentiel de vie éternelle vers la dé-évolution de la vie finie était le résultat final de leurs applications, quels que soient les avantages temporaires qu’alimentaient ces technologies du fini.

Ce corps particulier d’enseignements avancés tordus de « fausse science sacrée » qui émergeait, avec ses technologies résultantes, de la perversion des enseignements provenant de la plaque CDT, était connu sous le nom de technologies « Bloom of Doom ». Cet ancien nom a été adopté en référence à l’une des « géométries de distorsion d’énergie » inorganiques primaires utilisées dans cette « science de la mort », dont la structure, à bien des égards, ressemblait à une « fleur ». D’autres composants caractéristiques des mathématiques et de la physique déformées étaient également inhérents à la science de la mort « Bloom of Doom ». Les composants liés aux technologies « Bloom of Doom » comprenaient une formule de croissance mathématique déformée pour la vie finie artificielle qui, plus tard, est devenue connue sous le nom de « rectangle d’or » et la spirale et séquence de « Fibonacci », qui étaient toutes deux des distorsions des rapports de croissance organique de la vie éternelle de la Spirale et Sequence de Krystal illustrés dans les enseignements de la plaque CDT de l’Alliance des Gardiens MCEO.

𝐌𝐀𝐍𝐈𝐏𝐔𝐋𝐀𝐓𝐈𝐎𝐍𝐒 𝐃𝐄 𝐋𝐔𝐌𝐈𝐄̀𝐑𝐄 𝐀𝐑𝐓𝐈𝐅𝐈𝐂𝐈𝐄𝐋𝐋𝐄

Les manipulations de la lumière artificielle vesica piscis déformées et la mécanique de l’étoile de la mort Merkaba, qui sont au coeur des anciens enseignements atlantes « Bloom of Doom » et de la « science de la mort », fonctionnent avec la mécanique déformée de modèle de matière de l’arbre de vie artificiel, le « rectangle d’or », la spirale et la séquence de Fibonacci, et d’autres composants connexes de la « Science de la mort », pour former une technologie inorganique qui tente de fabriquer un fac-similé artificiel de l’Ascension de la Vie éternelle. Ce « fac-similé » du sacré est destiné à permettre aux Lois organiques de l’Énergie et de la Conscience qui régissent l’éternel Cosmos Vivant, d’être pliées, brisées, tordues et mal utilisées, sans vérité ni conséquence, par les caprices d’un ego manifeste fini. Lorsque les Instructions Mathématiques-Géométriques Précises pour le Mouvement Perpétuel du Programme de Création Originelle (le Code Krist) de Dieu Source sont altérées ou modifiées de quelque manière que ce soit (Expression Anti-Kristique), les capacités d’auto-régénération (vie perpétuelle) des formes manifestées est interrompu conduisant à la destruction de la forme de matière correspondante via l’auto-annihilation des unités Partiki.

Les enseignements de la « science de la mort » impliquant le code Bi-Veca, sans son homologue organique du code Tri-Veca, utilisaient la mécanique de l’énergie déformée inhérente à la vesica piscis, par laquelle des champs de rayonnement statiques inorganiques, artificiels et à vie finie peuvent être généré par l’utilisation correspondante de mécaniques de Vortex Merkaba déformées. La mécanique de Vortex Merkaba « Twistée » met en oeuvre des distorsions non naturelles de la vitesse de rotation et de la direction de rotation des ensembles de Vortexes Merkabiques, pour créer un champ de faisceau de particules/anti-particules dans lequel l’énergie et les atomes peuvent être piégés. Une fois piégés dans le champ inorganique de Merkaba, les quanta d’énergie exploités peuvent alors maintenir artificiellement une longévité prolongée de la forme et réaliser un transport interdimensionnel local limité, tant que le harnais inorganique de Merkaba qui l’entoure peut drainer l’énergie des champs d’énergie organiques vivants. Le champ inorganique de Merkaba, également connu sous le nom de « Death Star » ou « Merkaba Externe », doit se « nourrir », tout comme un « vampire d’énergie », contrairement aux structures organiques du véhicule Merkaba « Krystar », le « Death Star Merkaba » est incapable de générer indépendamment des quanta d’énergie pour l’autosuffisance.

𝐋𝐀 𝐂𝐇𝐔𝐓𝐄

Lorsque cela se produit, l’être manifesté est incapable d’accomplir le but primordial et de maintenir la condition primordiale d’autosuffisance, c’est la chute de l’Ange « Déchu ». Le choix du libre arbitre d’user de « vampirisme énergétique » est autorisé même si ce choix conduit au choix d’une expression opposée (expression anti-krystique) à l’intention divine originelle et à la volonté divine de la source-Dieu. Les êtres qui emploient sciemment cette mentalité désirent « faire un tour gratuit » au détriment de quiconque ou quoi que ce soit qui croise leur chemin, sans aucune considération pour « un échange d’énergie juste ou harmonieusement équilibré »; ils souffrent d’une arrogance Suprême, à travers laquelle ils se bercent d’une illusion en pensant qu’ils peuvent échapper aux Lois naturelles organiques d’Action/Conséquence par lesquelles le Cosmos éternel fonctionne. De tels êtres apprennent inévitablement, le plus souvent de la « manière dure », que de telles « illusions de grandeur » et les technologies perverses créées pour les accomplir ne fonctionnent tout simplement pas dans les structures et le contexte plus vastes des lois cosmiques naturelles éternelles de la physique multidimensionnelle, pour une action énergétique sera toujours rencontrée avec la conséquence énergétique correspondante. La modification de la configuration précise de cryptage du code Krist du mouvement perpétuel et de la vie éternelle rompt le lien avec l’approvisionnement énergétique infini de Dieu-Source. Étant donné que le codage modifié ne peut plus recevoir d’énergie directement de la Source, seule une FOURNITURE LIMITÉE d’énergie reste dans son propre gabarit de bouclier fonctionnant comme un système de trou noir qui doit aspirer l’énergie d’autres systèmes et s’auto-consomme progressivement, a donc une durée de vie limitée. .

𝐈𝐥 𝐬’𝐚𝐠𝐢𝐭 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐜𝐨𝐧𝐟𝐢𝐠𝐮𝐫𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐮 𝐜𝐨𝐝𝐞 𝐌𝐞𝐭𝐚𝐭𝐫𝐨𝐧𝐢𝐪𝐮𝐞 (𝐀𝐧𝐭𝐢-𝐊𝐫𝐢𝐬𝐭𝐢𝐪𝐮𝐞), 𝐜𝐨𝐧𝐧𝐮 𝐜𝐨𝐦𝐦𝐞: 𝐢𝐧𝐯𝐞𝐫𝐬𝐢𝐨𝐧 𝐦𝐨𝐧𝐚𝐝𝐢𝐪𝐮𝐞, 𝐦𝐮𝐭𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐢𝐧𝐯𝐞𝐫𝐬𝐞́𝐞.

𝐑𝐄𝐌𝐀𝐑𝐐𝐔𝐄: Une entité, une ligne raciale, etc., est appelée « Déchu » en terme de son incapacité génétique pour régénérer la configuration du « CODE KRYST » de la vie éternelle (12 brins ADN).

𝐒𝐂𝐈𝐄𝐍𝐂𝐄 𝐒𝐀𝐂𝐑𝐄́𝐄 𝐎𝐑𝐈𝐆𝐈𝐍𝐀𝐋𝐄

Les véritables enseignements de la « science sacrée » du MCEO existaient bien avant la création des plaques CDT ou l’ensemencement de la lignée humaine angélique; la dynamique organique de la première création présentée dans les enseignements du MCEO existait comme cadre de la réalité cosmique bien avant que la nature de ces dynamiques ne soit jamais enregistrée comme « enseignements ». Les distorsions de la « science de la mort » de ces « dynamiques de première création » existaient également dans notre univers bien avant leur retour historique plus récent sur Terre à travers les enseignements atlantéens « Bloom of Doom » dérivés de la plaque CDT volée du à l’infiltration des Illuminati. Les technologies nées des enseignements de la « fausse science sacrée » et des perversions correspondantes des lois de la physique cosmique naturelle ont fait des ravages pendant des éons au sein de notre Galaxie et d’autres, depuis leur création il y a des milliards d’années, parmi les races interdimensionnelles qui tentaient de « pousser le concept des conséquences du Libre-Arbitre » au-delà de toutes les frontières cosmiques intrinsèques et organiques. Avant l’apparition des technologies de la science de la mort « Bloom of Doom » sur Terre, ces technologies étaient connues dans notre univers local sous le nom « d’Enseignements de la science de la mort métatronique », du nom d’un collectif d’entités locales, appelé « Metatron », qui a joué un rôle déterminant en apportant les sciences de la mort plus directement dans notre galaxie locale.

𝐑𝐄𝐅𝐄𝐑𝐄𝐍𝐂𝐄𝐒:

𝑶𝒓𝒊𝒈𝒊𝒏𝒔 & 𝑬𝒗𝒐𝒍𝒖𝒕𝒊𝒐𝒏 𝒐𝒇 𝒕𝒉𝒆 𝑴𝑪𝑬𝑶 𝑻𝒆𝒂𝒄𝒉𝒊𝒏𝒈𝒔
➜ https://bit.ly/31y4oMy


Source : https://www.facebook.com/mc27.martin.cormier