Modèle de Création Partie 4

𝑀𝑂𝐷𝐸̀𝐿𝐸 𝐷𝐸 𝐶𝑅𝐸́𝐴𝑇𝐼𝑂𝑁 « 𝑀𝐴𝑅𝐶𝐻𝐸𝑆 𝐷’𝐸𝑆𝐶𝐴𝐿𝐼𝐸𝑅 »
(𝑃𝐴𝑅𝑇𝐼𝐸 4)

• 𝐓𝐄𝐑𝐑𝐀𝐈𝐍 𝐃𝐄 𝐉𝐄𝐔 𝐇𝐎𝐋𝐎𝐆𝐑𝐀𝐏𝐇𝐈𝐐𝐔𝐄
• 𝐊𝐇𝐔𝐍𝐃𝐀𝐑𝐀𝐘, 𝐊𝐄𝐄-𝐑𝐀-𝐒𝐇𝐀, 𝐘𝐀𝐍𝐀𝐒, 𝐁𝐑𝐄𝐍𝐄𝐀𝐔
• 𝐂𝐇𝐀𝐌𝐏 𝐓𝐎𝐍𝐀𝐋𝐄 𝐃𝐄 𝐋𝐀 𝐅𝐋𝐀𝐌𝐌𝐄 𝐁𝐋𝐄𝐔
• 𝐂𝐇𝐀𝐌𝐏 𝐓𝐎𝐍𝐀𝐋𝐄 𝐃𝐄 𝐋𝐀 𝐅𝐋𝐀𝐌𝐌𝐄 𝐃𝐎𝐑𝐄́𝐄
• 𝐂𝐇𝐀𝐌𝐏 𝐓𝐎𝐍𝐀𝐋𝐄 𝐃𝐄 𝐋𝐀 𝐅𝐋𝐀𝐌𝐌𝐄 𝐕𝐈𝐎𝐋𝐄𝐓𝐓𝐄
• 𝐂𝐎𝐍𝐒𝐄𝐈𝐋 𝐃𝐄𝐒 𝟐𝟒 𝐀𝐍𝐂𝐈𝐄𝐍𝐒
• 𝐋𝐔𝐌𝐈𝐄̀𝐑𝐄 𝐏𝐑𝐈𝐌𝐀𝐋𝐄 – 𝐔𝐌 𝐒𝐇𝐀𝐃𝐃𝐀𝐈 𝐔𝐑
• 𝐂𝐎𝐌𝐏𝐋𝐄𝐗𝐄𝐒 𝐓𝐄𝐌𝐏𝐋𝐈𝐄𝐑𝐒

𝐓𝐄𝐑𝐑𝐀𝐈𝐍 𝐃𝐄 𝐉𝐄𝐔
𝐇𝐎𝐋𝐎𝐆𝐑𝐀𝐏𝐇𝐈𝐐𝐔𝐄

La dynamique scientifique de la création en « marches d’escalier » implique la condition spirituelle dans laquelle Dieu réside et s’exprime directement à travers l’être humain, et existe sous toutes les formes manifestes et non manifestes dans les mondes extérieur et intérieur. Cela implique également que les mondes de la perception extérieure et de l’être fini ne sont pas la réalité « réelle », mais plutôt des constructions de formes pensées qui semblent être réelles pour des parties individualisées de la conscience éternelle de Dieu qui s’y sont installées. En vérité, ces mondes de forme objectivés représentent un terrain de jeu holographique, contenu dans l’esprit créateur de Source-Dieu, qui est la seule réalité réelle, à travers laquelle Dieu en tant que conscience vivante exprime son désir de connaître et d’explorer Soi Meme en tant que formes infinies de création. Dieu est tout. En démontrant l’union spirituelle et scientifique de toutes choses, le modèle de la Création de l’Escalier implique également que tout le monde et toute chose sont dignes, et ont une place d’honneur légitime et le respect dû, dans cette UNITÉ de la création. Les choses et les êtres qui apparaissent et se comportent de façons qui semblent les plus mauvaises et impies sont les parties exprimées par Dieu qui ont complètement oublié la vraie nature de leur identité et de leur héritage au sein de l’Unité qui est Dieu. Par conséquent, le « mal » est un mensonge, une non-réalité, car ce qui apparaît comme le mal est simplement ignorant de la vérité d’être en tant qu’expression vivante de l’identité de Dieu. Ce qui apparaît comme le mal nécessite une guérison et un retour à son souvenir de sa réalité COMME Dieu, dans un univers qui est Dieu. Le mal/l’ignorance doit être apaisé et faire face à lui-même et le produit de ses actes; ce n’est qu’alors qu’il pourra réaliser où il défini son manque, et alors seulement il cherchera la guérison qui vient en embrassant son propre salut, en retour à sa vérité primale d’UNITÉ CO-créatrice. Le modèle de création en marche d’escalier illustre la tangibilité de cette UNITÉ de l’esprit, et révèle la science de la dynamique énergétique multidimensionnelle et les processus de manifestation de l’Ordre primal à travers lesquels cette UNITÉ peut être réveillée au sein de l’individu.

𝐊𝐇𝐔𝐍𝐃𝐀𝐑𝐀𝐘, 𝐊𝐄𝐄-𝐑𝐀-𝐒𝐇𝐀,
𝐘𝐀𝐍𝐀𝐒 𝐄𝐓 𝐁𝐑𝐄𝐍𝐄𝐀𝐔

Au niveau macrocosmique, le processus de manifestation qui se déroule à travers l’Ordre primal des 8 structures du corps Hova transforme la conscience d’un Dieu-source de la création singulier, intelligent et vivant en un premier champ vivant de vibration sonore tonale inaudible (3 niveaux vibratoires de la matrice énergétique), Dieu en tant que Son (le courant de champ sonore vivant primal de Yanas ‘Khundaray). De ce champ éternel du son émerge un champ vivant de rayonnement lumineux conscient et invisible sous la forme de spectres d’ondes scalaires thermoplastiques ante-matière (densité-5; dimensions 13-15), Dieu en tant que Lumiere (le courant de champ de lumière primal de Kee-Ra-ShA de Breneau). À partir de cette fondation de Dieu qui s’exprime en lui-même comme son et lumière vivants, des portions de la conscience UN de Dieu s’individualisent et entrent dans une progression dans la densité de matière, l’espace et le temps (dimensions 1-12), pour engager la réalité expérientielle de l’existence manifeste. La progression vers la densité de la matière et l’expérience du passage linéaire dans le temps et l’espace sont créées par le « retrait » d’une partie de la conscience de Dieu dans une progression vibrationnelle descendante, à travers laquelle l’individuation de l’identité et l’expérience de Dieu se connaissant lui-même par l’objectivation, se produit. À travers la progression vibratoire descendante vers la manifestation, la conscience de Dieu s’exprime d’abord en tant que structures primaires de vibration sonore vivante et de rayonnement lumineux, à travers lesquelles les structures de base de l’énergie électromagnétique pour la manifestation cosmique sont établies.

L’individuation de Dieu dans l’expression manifeste a lieu à travers l’isolement progressif de parties de l’identité de Dieu, dans l’étendue illimitée de Soi. Des parties de la conscience de Dieu, sous la forme d’unités de vibration tonale appelées Partiki, sont isolées au sein du Grand Tout. Ces vibrations primaires de l’unité Partiki sont ensuite placées en interrelations énergétiques les unes avec les autres, pour former des arrangements géométriques d’énergie consciente qui définissent le cadre vibratoire dans lequel l’expérience perceptible de l’individuation identitaire et de la manifestation objectivée peut être connue. La première projection individualisée de l’identité de Dieu, qui existe sous la forme d’une vibration d’unité Partiki singulière, une vibration sonore fixe de ton résonnant inaudible (Le Son de la Première Cause) dans la conscience de Dieu, est appelée Eckah ou « Onde Monadique ». (Un son résonnant est une vibration à ondes stationnaires de milieu de gamme composée d’un ton de base à mouvement lent et de vibrations à ondes stationnaires à mouvement plus rapide.)

𝐂𝐇𝐀𝐌𝐏 𝐓𝐎𝐍𝐀𝐋𝐄
𝐃𝐄 𝐋𝐀 𝐅𝐋𝐀𝐌𝐌𝐄 𝐁𝐋𝐄𝐔

L’Eckah, une onde sonore stationnaire consciente inaudible et sphérique qui existe dans le champ de conscience de Dieu, est la première expression manifeste de la conscience de Dieu dans l’individuation. La vibration de l’unité Eckah singulière forme le champ de conscience éternelle du corps Prima Hova (8e corps Hova dans l’ordre croissant) qui est l’omnipolarique (possédant une vibration de base et les potentialités pour toutes les vibrations) champ morphogénétique unifié de l’énergie eckatique de la Matrice cosmique. La matrice d’énergie eckatique formée par l’Eckah est appelée le ton de flamme bleu émeraude « Eckah » . Le ton de flamme bleu émeraude est le champ d’ondes sonores stationnaire-sphérique d’identité d’énergie consciente qui est le premier des 3 courants de la création de son primal de Khundaray à travers lesquels les 3 courants de la création de lumiere primal kee-Ra-ShA de dimensions 15, 14 et 13 sont manifestés. Le ton de la flamme bleu émeraude Eckah est le champ vibratoire fixe et l’identité énergétique vivante qui se manifestent par la densité-5, en tant que dimension 13 bleu pâle-argent-vert (ou « Bleu Emeraude »), « Flamme bleue Eckatique ». La flamme bleue eckatique est le premier des 3 champs sphériques à ondes stationnaires scalaires de l’identité énergétique consciente vivante exprimée sous forme de rayonnement lumineux, qui constituent collectivement le domaine électromagnétique de la lumière électromagnétique sphérique du Kee-Ra-ShA. Les 3 champs éternels d’ondes stationnaires scalaires Kee-Ra-ShA de la lumière consciente bipolarique sont les 3 courants de création de lumière primitive de dimensions 13, 14 et 15, à travers lesquels les spectres d’onde électromagnétiques de la Kundalini Universelle dimensionnels des matrices temporelles 15D et leurs champs de vie émergent. La flamme bleue eckatique représente la lumière de la première cause qui émerge en tant que dimension 13 à partir de la flamme bleue eckah du sonmatrice temporelle du ton de la de la première cause dans la matrice d’énergie eckatic. La matrice d’énergie eckatic est un champ sonore vivant et inaudible d’identité consciente qui se réfère à lui-même comme Aha-hA-yanas ou Grandeyanas (prononcé gran-dA-yon-us). La tonalité sonore de la Flamme Bleu singulière de l’identité Eckah Grandeyanas est traduite en son audible par « rah » ou Ra. Dans certaines traditions spirituelles, ce ton inaudible a été appelé « le son de l’inspiration et de l’expiration de Dieu ». La traduction du son audible de la tonalité de la Flamme Bleu Eckatique « Ra » telle qu’elle est prononcée dans notre Matrice temporelle est « Melchizedek » (prononcé mel-kiz-e-dek) ou Mel-chaz-edak. Cette signature d’énergie tonale indique la traduction tonale composite du ton de la flamme bleue « Ra » telle qu’elle se manifeste à travers les configurations d’ondes scalaires uniques au modèle de manifestation pour la matrice temporelle spécifique à 15 dimensions dans laquelle la Terre, Tara et Gaia résident. Le vrai sens du mot Melchizedek se réfère spécifiquement au collectif Eckah Grandeyanas de la matrice d’énergie eckatique, le champ unifié conscient de l’identité énergétique à travers lequel toutes les choses de notre matrice temporelle se manifestent et sont reliées énergiquement au champ de conscience Source-Dieu.

𝐂𝐇𝐀𝐌𝐏 𝐓𝐎𝐍𝐀𝐋𝐄
𝐃𝐄 𝐋𝐀 𝐅𝐋𝐀𝐌𝐌𝐄 𝐃𝐎𝐑𝐄́𝐄

Les deuxième et troisième projections individualisées de l’identité de Dieu existent sous la forme de deux champs de vibration tonale d’unité Partiki, un champ de tonalité à déplacement plus rapide et un champ de vibration sonore fixe inaudible à tonalité de base plus lent, formés dans la matrice d’énergie eckatique en polarisant le Champ singulier de vibration sphérique de la vague Tonale Bleu Eckah d’origine. Les deuxième et troisième étapes de l’individuation en Dieu se produisent simultanément alors que le champ singulier de vibration tonale de l’unité Partiki de l’identité Eckah Grandeyanas de la Flamme Tonale Bleu se polarise en lui-même. La polarisation de la vibration sonore sphérique singulière Eckah crée 2 ensembles de 12 champs de vibration tonale de l’unité Partiki consciente appelés gestalts de conscience de Yanas ou les « 24 graines cosmiques » (parfois appelées les « 24 graines de Dieu »). Le champ de conscience gestaltique de Yanas qui forme la partie « Over Tone » à vibration plus rapide du ton Eckah bipolarique, qui correspond le plus étroitement à la vibration originale Eckah de tonalité de flamme bleue, forme le champ de conscience éternel du corps Di-Omni Hova (7e ‘Hova Body dans l’ordre croissant). Le Di-Omni Hova Body est le champ morphogénétique unifié bipolarique (possédant 2 vibrations centrales) de la matrice d’énergie polarique cosmique. Chacune des 12 « graines cosmiques » qui forment la matrice d’énergie polarique est appelée une matrice RishA ou Risha. La matrice d’énergie polarique, formée par les gestalts 12 « Over Tone » de la matrice Risha , est appelée la tonalité de la flamme dorée. La tonalité de la flamme dorée est le champ d’ondes sonores sphériques stationnaires de l’identité énergétique consciente qui est le deuxième des 3 courants de création de son primal de Khundaray à travers lesquels se manifestent les 3 courants de création de lumière primitive Kee-Ra-ShA de dimensions 15, 14 et 13. Le ton de la flamme dorée est le champ vibratoire fixe et l’identité énergétique vivante qui se manifeste comme la densité-5, dimension-14 jaune pâle-blanc-argent ou « Flamme Polarique Dorée ». La Flamme Polarique Dorée est le deuxième des 3 champs d’ondes stationnaires scalaires sphériques de l’identité énergétique vivante et consciente exprimée sous la forme d’un rayonnement lumineux, qui constituent collectivement le domaine sphérique électromagnétique de son-lumière des 3 Courants de création de lumière primal Kee-Ra-ShA. La Flamme Polarique Dorée émerge en manifestation en tant que dimension-13 à partir du champs tonal de la flamme dorée polarique dans la Matrice d’énergie polarique. La matrice d’énergie polarique est un champ sonore vivant inaudible d’identité consciente qui se réfère à elle-même comme les Wachayanas (prononcé Wa-sha-yon-us); chacune des 12 matrices de Risha qui forment la matrice d’énergie polarique de Wachayanas sont appelées Wachayana. La sonorité collective Gold Flame de l’identité Wachayanas est traduite en son audible par « Da ».

𝐂𝐇𝐀𝐌𝐏 𝐓𝐎𝐍𝐀𝐋𝐄
𝐃𝐄 𝐋𝐀 𝐅𝐋𝐀𝐌𝐌𝐄 𝐕𝐈𝐎𝐋𝐄𝐓𝐓𝐄

Le champ de conscience gestaltique Yanas qui forme la partie de ton de base à vibration plus lente du ton Eckah bipolarique forme le champ de conscience éternel du corps Tanotra Hova (6e corps Hova dans l’ordre croissant). Le corps Tanotra Hova est le champ morphogénétique unifié tri-polarique (possédant 3 vibrations centrales) de la matrice d’énergie triadique cosmique. Chacune des 12 « graines cosmiques » qui forment la matrice d’énergie triadique est appelée une entité géomantique ou matrice d’entité. La matrice d’énergie triadique, formée par les gestalts de la matrice d’entité à 12 tons de base, est appelée tonalité d’améthyste ou de Flamme Violettete. Le champs tonal de la Flamme Violette est le champ d’ondes sonores sphériques de l’identité d’énergie consciente qui est le troisième des 3 courants de création de son primal de Khundaray à travers lesquels les 3 courants de création de lumière primitive de Kee-Ra-ShA de dimensions 15, 14 et 13 se manifestent. Le champs tonal de la Flamme Violette est le champ vibratoire fixe et l’identité d’énergie vivante qui se manifeste sous la forme de Densité-5, dimension 15 magenta-violet-blanc pâle ou « Flamme Violette Triadic ». La Flamme Violettete triadique est le troisième des 3 champs d’ondes stationnaires sphériques de l’identité énergétique vivante et consciente exprimée sous forme de rayonnement lumineux, qui constituent collectivement le domaine électromagnétique de la lumière électromagnétique sphérique du 3 Kee-Ra-ShA Courants de création de lumière primitive. La Flamme Violettete triadique émerge en manifestation en tant que dimension-15 à partir du ton de la Flamme Violettete triadique dans la matrice d’énergie triadique. La matrice énergétique triadique est un champ sonore vivant inaudible d’identité consciente qui se réfère à lui-même comme les Ramyanas (prononcé Rom yon-us); chacune des 12 matrices d’entité qui forment la matrice d’énergie triadique de Ramyanas est appelée Ramyana. La sonorité collective Violet Flame de l’identité Ramyanas est traduite en son audible par « khU » ou HU. Le collectif Ramyanas est parfois appelé Kahunas (ka-hoo-nas) ou Kahuna (ka-hoo’-na), désignant la signature tonale du « kh U Yanas ».

𝐂𝐎𝐍𝐒𝐄𝐈𝐋 𝐃𝐄𝐒 𝟐𝟒 𝐀𝐍𝐂𝐈𝐄𝐍𝐒

Ensemble, la gestalt Grandeyanas, la gestalt Wachayanas et la gestalt Ramyanas forment les champs d’ondes sonores sphériques et inaudibles de l’identité énergétique consciente et vivante qui sont les 3 courants de création du son primal des matrices d’énergie eckatique, polarique et triadique, à l’intérieur et à travers où toute manifestation se produit. Collectivement, les 3 courants de création de sons primordiaux de la matrice énergétique sont appelés les Khu-Da-Ra, désignant, par ordre croissant, la traduction sonore audible collective de leur vibration de tonalité primaire. Le Khu-Da-Ra est devenu connu sous le nom de « Khundaray » (Kun-da-rA) ou « Rainbow Ray », le « pilier » sphérique ou « Rayon de la tonalité de la premiere cause » d’où « l’arc-en-ciel » de La lumière de la premiere cause (les flammes bleue, dorée et violette des 3 courants de création de lumière primal Kee-Ra ShA) émergent en manifestation. Le Khundaray est composé d’arrangements d’unités Partiki de substance primale qui forment collectivement un champ fixe d’ondes stationnaires scalaires Partiki de vibration sonore inaudible, qui se manifeste sous la forme d’un ensemble de 3 sphères concentriques, les 6e-8e corps de Hova (ordre croissant) dans le Modèle de création en « marches d’escalier ». Collectivement, les 12 gestalts RishA du champs tonal de la flamme dorée polarique Wachayanas du corps DI-Omni Hova et les 12 gestalts Ramyanas du champs tonal de la flamme violette Triadique du corps Tanotra Hova (les 24 « God Seeds ») dans le gestalt Grandeyanas Eckah du champs tonal de la flamme bleu Eckatique du corps Prima Hova sont appelés le Conseil Yanas ou « Le Conseil des 24 Anciens ». Les gestalts de Grandeyanas, Wachayanas et Ramyanas ensemble sont appelés Eieyani (prononcé E-yon’-E), Conseil Eleyani ou parfois KhundarA (prononcé Kun-dar-A) ou « Rainbow Makers », éternels collectifs des Maîtres Ascensionnés. Les êtres se manifestent dans la Matrice temporelle, qui s’incarne directement à partir des niveaux de maitres ascensionnés Yanas de la matrice énergétique (« Enfant Indigo » Type 1), et ceux dont le modèle d’ADN peut porter le spectre des sous-harmoniques de Khundaray (Enfants Indigo Types 1 et 2) sont également appelés le Conseil Eieyani, les « Rainbow Wearers » et parfois le Khundar’A. Le Conseil Eieyani de la matrice énergétique existe en tant que modèle de manifestation cosmique éternelle, vivante et consciente qui EST la matrice énergétique. La matrice énergétique représente le champ éternel du son de première cause, ou l’identité de Dieu exprimée d’abord sous la forme d’un champ éternel d’ondes stationnaires de vibrations sonores inaudibles.

𝐋𝐔𝐌𝐈𝐄̀𝐑𝐄 𝐏𝐑𝐈𝐌𝐀𝐋𝐄
𝐔𝐌 𝐒𝐇𝐀𝐃𝐃𝐀𝐈 𝐔𝐑

Les 3 courants de création de son primal du Khundaray se décomposent et se polarisent (se séparent en vibration) pour former les 3 courants de création de lumière primale, la flamme bleue eckatique, la flamme d’or polarique et la Flamme Violettete triadique, qui sont collectivement appelés le Kee-Ra- ShA. Le Kee-Ra-ShA est le « pilier » sphérique ou « Rayon de lumière de la première cause » qui forme les dimensions 13-15, qui représente le premier niveau de manifestation des systèmes matriciels temporels à 15 dimensions. Le champ de lumière thermoplastique Kee-Ra-ShA (rayonnement lumineux de silice-gaz) est le premier niveau de manifestation de la matière, au sein duquel des parties des ondes sonores scalaires du Khundaray commencent un processus de fission interne et de fusion au sein des Unités Partiki qui les composent. À travers un cycle perpétuel et répétitif de variance vibrationnelle, mis en mouvement par des interrelations mathématiques/géométriques primaires spécifiques entre les unités Partiki, la fission et la fusion au sein des unités Partiki commencent; ce processus est appelé Partiki Phasing. Dans la fission interne de Partiki, toute la vibration de l’unité Partiki se sépare en 12 sous-vibrations; les 12 sous-vibrations se manifestent sous la forme de 6 paires d’ondes sonores scalaires bipolariques qui se dilatent et se contractent en suivant un rythme syncopé spécifique. Dans chacune des 6 paires d’ondes sonores stationnaires syncopées, une forme d’onde se dilate (se polarise en fission, libérant une rafale de rayonnement lumineux thermoplasmique, puis reproduit la vibration sonore Partiki d’origine), tandis que l’autre forme d’onde se contracte (revient en fusion à la réplique de la vibration sonore Partiki originale) à un rapport mathématique spécifique à l’expansion. Cette dynamique d’échange d’énergie perpétuelle au sein de groupements fixes d’unités Partiki crée un cycle répétitif de variance vibrationnelle et d’échange énergétique entre chaque paire d’ondes sonores primales polarisées. Comme une onde dans une paire polarisée se dilate via la fission en mouvement accéléré, créant une oscillation ou une expansion externe de la projection du rayonnement énergétique, son onde homologue se contracte réciproquement via la fusion, créant une vibration ou une rétention interne du rayonnement énergétique dans la réplique de l’onde entière d’origine. Cette dynamique d’expansion et de contraction énergétiques qui résulte de la fission et de la fusion Partiki internes crée la tension énergétique de base entre les unités Partiki à travers laquelle émerge la force électrique et magnétique primitive et les modèles thermoplastiques antimatière pour les paires de particules et d’antiparticules. En termes simples, les 3 courants sonores primordiaux du Khundaray sont perpétuellement transmutés en 3 courants lumineux primals du Kee-Ra-ShA et reviennent au son, à travers la dynamique intrinsèque du phasage Partiki. Le son devient lumière devient le son devient lumière, etc., formant les champs de son et de lumière primals simultanément coexistants, en expansion et en contraction, qui servent de base aux univers de mouvement perpétuel.

Les 3 champs de lumière primitive Kee-Ra-ShA sont souvent appelés « Um Shaddai Ur » (« pilier de la lumière de la première cause ») ou « faisceau holographique », à partir desquels les 12 champs d’ondes stationnaires scalaires ou « 12 Rayons » des Courants Universels de la Force Vitale Kundalini (la Densité-4 Maharata et les Densité 1-3 Antahkarana), qui forment les dimensions 1-12 de notre matrice temporelle, émergent. Comme les courants de champ sonore de première cause de Khundaray, les courants de champ lumineux de première cause de Kee-Ra-ShA sont composés d’agencements d’unités Partiki de substance primale qui forment collectivement un champ d’ondes stationnaires fixes Partiki. Le champ d’ondes stationnaires scalaires, ou Grille Partiki, du Kee-Ra-ShA existe en tant que champ scalaire éternel d’invisible, Rayonnement lumineux thermoplastique argent-émeraude-bleu pâle, argent-pâle-blanc-or et argent pâle-blanc magenta-violet, qui se manifeste collectivement comme une onde stationnaire sphérique de lumière vivante consciente dans le champ sonore des ondes scalaires sphériques de Khundaray. Le Kee-Ra-ShA forme le domaine électromagnétique sphérique du corps Raja Hova, le 5e des 8 corps Hova (ordre croissant) dans le modèle de création en « marches d’escalier ».

Les grilles d’ondes stationnaires scalaires des son-lumière (vibration-oscillation) du champ sonore primal de Khundaray et du champ lumineux primal Kee Ra-ShA sont formées selon des dispositions mathématiques/géométriques précises des unités Partiki qui représentent la formation centrale d’énergie (ou modele primal de ton-vibration) sur lequel des modèles de manifestation universels, galactiques, planétaires et d’espèces, des grilles de Kathara et des complexes templiers sont créés. En termes macrocosmiques, les modèles de manifestation construits sur la structure des ondes tonales du Khundaray et du Kee-Ra-ShA sont les arrangements de base des unités Partiki conscientes qui forment le modèle de réseau d’énergie multidimensionnel (ou grille kathara Universelle et complexe Templier) sur lequel les corps universel, galactiques et planétaires se forment. En termes microcosmiques, les modèles de manifestation d’espèces, construits sur la structure des ondes tonales du Khundaray et du Kee-Ra-ShA, sont les arrangements centraux des unités d’énergie qui forment le modèle d’ADN à travers lequel la conscience s’incarne et sur lequel le code génétique physique et une structure moléculaire tangible émerge. Bien que la connaissance de la physique de la création présentée dans le modèle de création de marches d’escalier des plaques CDT soit vaste et complexe, les bases de la compréhension de la nature du créateur, de la création et des créatures peuvent être trouvées grâce à des applications rudimentaires du modèle de création de marches d’escalier. Grâce à ce modèle, nous apprenons que tous les êtres émergent à l’origine de l’expérience manifeste de l’espace-temps-matière par l’individuation d’une source singulière d’identité consciente ou de Dieu. Dans le modèle de création de marches d’escalier, le terme « Yunasai » (prononcé Un’-a-sI) ou « Point singulier de TOUTE Union », est utilisé pour décrire la réalité énergétique et l’identité consciente de la source créative singulière que sur Terre nous appelons « Dieu ». Grâce à ce modèle, nous apprenons les secrets des modèles de manifestation de la grille de Kathara cosmique, universelle, galactique, planétaire et personnelle, la mécanique des courants de force vitale primale et des complexes templiers (systèmes énergétiques) construits sur eux. En démêlant les mystères du modèle de création en « marches d’escalier », nous sommes progressivement habilités à comprendre et éventuellement à maîtriser notre relation personnelle avec nous-mêmes, notre univers et avec Dieu.

𝐂𝐎𝐌𝐏𝐋𝐄𝐗𝐄𝐒 𝐓𝐄𝐌𝐏𝐋𝐈𝐄𝐑𝐒

Quelle est notre relation avec l’Ordre Universel?
Les modèles de base de la manifestation sont appelés Grilles Kathara et les systèmes vivants d’expression d’énergie divine qui prennent vie à travers la structure de la Grille Kathara sont appelés les Complexes Templiers. Chaque être incarné dans le temps est directement et énergétiquement connecté au champ infini d’énergie consciente de Dieu à chaque instant à travers les structures électromagnétiques son-lumière de la grille scalaire de la matrice temporelle à 15 dimensions et les 3 niveaux des champs sonores de la matrice énergétique. L’organisation mathématique de base géométrique sur laquelle se forment les champs scalaires des matrices d’énergie et de temps s’appelle la grille de Kathara. Une grille de Kathara est le modèle de base de la fréquence scalaire sur laquelle se manifestent les champs scalaires des matrices d’énergie et de temps. Chaque forme, du macrocosme au microcosme, entre dans la manifestation à travers le fondement de la grille de Kathara. À partir du modèle mathématique de base commun de la grille de Kathara, sur lequel tout en manifestation est structuré, la diversification de la forme est ensuite construite par la variation des relations mathématiques et géométriques au sein du modèle scalaire d’une forme. Le programme mathématique de la grille Kathara peut être clairement illustré dans le diagramme d’une grille à 12 pointes. Dans les anciens textes de Kaballah, une partie de la grille de Kathara était représentée dans le diagramme qui est devenu connu sous le nom de « l’arbre de vie ». Contrairement au diagramme kaballahistique, une vraie grille Kathara a 12 points principaux, plutôt que 10 ou 11. Chacun des 12 points sur une grille de Kathara, appelés Signets ou centres Kathara, existe en tant que point de fréquence consolidée, ou un regroupement condensé d’ondes scalaires formé à partir de l’agencement des unités Partiki de chacun des 12 champs dimensionnels. Chaque signets représente le premier point d’entrée ou « point d’ancrage de fréquence » d’une forme dans chacun des 12 champs dimensionnels qui forment les niveaux de densité 1 à 4 de la pré-matière à la matière brute. Grâce aux 12 points de fréquence consolidée de la grille Kathara, la conscience des Collectifs Breneau de la densité-5 ancre dans le modèle maharique de dimension 12, puis procède à l’individuation en ancrant progressivement son énergie dans chacun des 11 champs de dimension inférieure en se combinant avec les courants de force vitale primale du Maharata et de l’Antahkarana. Le type de forme que prendra la conscience incarnée est déterminé par l’intention des Ordres de Breneau de Densité-5.

𝐑𝐄𝐅𝐄𝐑𝐄𝐍𝐂𝐄𝐒:

  • 𝑴𝒂𝒔𝒕𝒆𝒓’𝒔 𝑻𝒆𝒎𝒑𝒍𝒂𝒓 𝑺𝒕𝒆𝒘𝒂𝒓𝒅𝒔𝒉𝒊𝒑 𝑰𝒏𝒊𝒕𝒊𝒂𝒕𝒊𝒗𝒆
    ➜ https://bit.ly/2D2KPmY


Source : https://www.facebook.com/mc27.martin.cormier