Karma et Miasmes

Le « karma » est un terme utilisé afin d’illustrer le résultat de choix provenant du libre arbitre faits par l’humain incarné qui impliquent l’utilisation d’énergies personnelles d’une manière non conforme aux lois naturelles de la physique universelle unifiée et l’ordre primordial du modèle Christos. Le karma crée des distorsions d’ondes scalaires dans les boucliers scalaires de l’anatomie personnelle à 15 dimensions qui se manifestent physiquement sous forme de grappes énergétiques appelées MIASMES. Les miasmes sont des groupes involontaires d’antiparticules logés dans le champ de particules du modèle de manifestation personnelle qui bloquent et entravent le flux naturel d’énergie et de conscience dans le modèle/véhicule d’incarnation. Les miasmes et les distorsions des ondes scalaires qui les forment sont à l’origine de toutes les maladies et des conditions désharmoniques. Notons que la santé et le flux d’énergie harmonieux sont les conditions naturelles de la conception humaine originale.

Miasme est synonyme de lumière noire, gelée ou morte, qui est générée dans un champ morphogénétique endommagé, de la même manière qu’un déchet «énergétique», comme les toxines ou les matières fécales. Les miasmes sont la cristallisation morphogénétique de Partika (unités électro-tonales de conscience qui forment la base des anti-particules), causée par la collecte de schémas de pensée disharmoniques à vibration inférieure (les pensées créent des modèles morphogénétiques dans le champ morphogénétique du corps et de la conscience). Les miasmes se manifestent dans la structure des particules des corps Hova sous forme d’antiparticules chargées électriquement, qui bloquent les fonctions naturelles de la fusion des corps Hova, de la formation des véhicules Merkaba et de l’ascension dimensionnelle.

L’accumulation de cristaux miasmiques dans le champ morphogénétique, l’ADN, le corps physique et la conscience, qui s’accumulent d’une vie à l’autre, entrave le processus évolutif bio-spirituel naturel, bloquant l’intégration des identités de l’âme, sur-âme et krystos/avatar, que l’on nomme Ascension. Le corps miasmique (collectif de cristaux miasmiques dans le domaine morphogénétique) est souvent appelé l’empreinte karmique; son contenu est projeté de manière holographique dans le corps, l’esprit et l’expérience de vie 3 dimensions à travers les lois naturelles inhérentes à la manifestation multidimensionnelle.

L’empreinte Miasmique Karmique doit être transmuée pour que la fusion des corps Hova, l’incarnation des identités supérieures et donc l’Ascension dimensionnelle aient lieu. La transmutation du corps miasmique est obtenue en inversant la charge de polarité de ses cristallisations, en fusionnant ses anti-particules/Partika avec ses particules correspondantes/Particum (unités électro-tonales de conscience qui forment la base des particules), dans le champ morphogénétique et l’ADN, qui dissout les cristaux miasmiques par fusion morphogénétique et intercellulaire. Grâce à la fusion et à la fission réciproque dans l’harmonie dimensionnelle suivante, le contenu miasmique et sa masse corporelle correspondante sont transmutés en spectres d’ondes électromagnétiques/scalaires lumière/son, libérant progressivement les distorsions des corps Hova, pour permettre la construction du Merkaba Le véhicule et les processus d’ascension dimensionnelle doivent commencer.

𝐆𝐔𝐄́𝐑𝐈𝐒𝐎𝐍 𝐌𝐈𝐀𝐒𝐌𝐈𝐐𝐔𝐄

L’inversion de la polarité miasmique pour dissoudre les cristaux miasmiques peut être obtenue de différentes manières. La méthode conventionnelle consiste à « parcourir le karma et à faire des choix plus appropriés au cours de cette vie », ce qui sert à « guérir le problème karmique » (dissoudre l’empreinte miasmique associée) à mesure que la projection se manifeste extérieurement dans la vie tridimensionnelle. Malheureusement, l’accumulation du corps Miasmique chez la plupart des humains est si compliquée que les questions sur lesquelles de « meilleurs choix » pourraient être faits sont rarement claires ou identifiables; le plus souvent, le corps Miasmique se renforce et s’élargi dans la vie actuelle, car les mêmes réponses/réactions et motivations disharmoniques sont répétés, en raison de la force attractionnelle de l’empreinte miasmique sur les corps mentaux et émotionnels.

Une deuxième méthode de dissolution de l’empreinte miasmique consiste à combiner sa projection holographique disharmonique avec sa projection holographique harmonique correspondante dans les pratiques de visualisation. Dans cette méthode, le contenu disharmonique d’un drame de la vie présente est retracé à son point de création d’origine, puis visualisé comme si l’inverse (une action harmonique) avait été prise dans le passé. Cela constitue la guérison du présent en changeant le programme morphogénétique du passé, tel qu’il est stocké dans l’ADN. La manière la plus rapide et la plus douce de dissoudre l’empreinte miasmique consiste à traiter l’empreinte directement sous forme d’énergie, avec l’énergie, en utilisant les techniques de la Science Keylontique pour inverser la polarité des anti-particules miasmiques, à travers lesquelles leurs cristallisations se dissolvent, puis rediriger l’énergie réordonnée dans l’ADN. Le corps miasmique peut être effacé en une seule vie, sans que l’un ait de « parcourir le Karma du passé », si la dynamique de la libération miasmique par manipulation keylontique du champ morphogénétique est comprise.


Source : https://www.facebook.com/mc27.martin.cormier