Arbre de Vie Artificiel

Des versions déformées des enseignements sacrés originaux et du symbole de la grille de Kathara ont émergé à travers les enseignements « Bloom of Doom » en Atlantide comme le symbole de « l’Arbre de la vie artificielle à 10 centres », qui représentait à l’origine 10 « Signets » au lieu des 12 organiques, et qui avaient des distorsions structurelles dans les formes et les proportions du « réseau à barres transversales ».

L’arbre de vie de la Kabbale est un diagramme utilisé dans diverses traditions mystiques. Il se compose généralement de 10 noeuds symbolisant différents archétypes et de 22 lignes reliant les noeuds. Les noeuds sont souvent organisés en trois colonnes pour indiquer qu’ils appartiennent à une catégorie commune. Ainsi, la Kabbale du Judaïsme et l’Arbre de Vie Artificiel sont basés sur les enseignements « inversés » donnés intentionnellement par les groupes Thothian pour générer des inversions dans les connaissances fournies dans les Archives Fondatrices originales, et ceci est supervisé et administré par le Collectif Yahweh situé sur Saturne. Les informations ésotériques de la Kabbale ont été apportées en morceaux à partir de l’intelligence patriarcale déformée Melchizédek qui avait été capturée et rétro-ingénierie, grâce à leur connaissance originale de l’arbre universel de la vie et de la mécanique quantique qui sont incluses dans les 12 plaques holographiques CDT des archives des fondateurs d’Emeraude. Les noeuds sont généralement représentés comme des sphères appelées Sephiroth et les lignes sont généralement représentées comme des chemins. Les noeuds représentent généralement des aspects englobants de l’existence, de Dieu ou de la psyché humaine. Les lignes représentent généralement la relation entre les concepts attribués aux sphères ou une description symbolique des exigences pour passer d’une sphère à une autre. Les noeuds sont également associés à des divinités, des anges, des corps célestes, des valeurs, des couleurs uniques ou des combinaisons de ceux-ci et des nombres spécifiques. Les colonnes sont généralement symbolisées comme des piliers. Ces piliers représentent généralement différents types de valeurs, charges électriques ou types de magie cérémonielle. Il est généralement appelé l’arbre de vie kabbalistique afin de le distinguer des autres concepts du même nom.

Dans la Kabbale juive, les noeuds représentant les sphères dimensionnelles sont appelés Sephiroth. Le diagramme est également utilisé par la Cabbale Chrétiene, Qabalah Hermetique et la Theosophie. Les experts kabbalistiques déclarent que l’arbre représente une série d’émanations divines de la création Dieu-Source elle-même « ex nihilo » (à partir de rien), la nature de la divinité révélée, l’âme humaine et le chemin spirituel de l’ascension de l’homme. De cette façon, les kabbalistes ont développé le symbole en un modèle complet de réalité, utilisant l’arbre pour représenter une carte de la création.

𝐂𝐎𝐋𝐋𝐄𝐂𝐓𝐈𝐅 𝐘𝐀𝐇𝐖𝐄𝐇

Du point de vue des races des Gardiens, les Sephiroth (signifiant émanations), sont les 10 attributs de Dieu tels que décrits dans l’Arbre de Vie de la Kabbale, qui fait partie de l’enseignement ésotérique du judaïsme. La Kabbale du judaïsme est basée sur les enseignements donnés par le Collectif Yahweh situé sur Saturne. La Kabbale a apporté des morceaux d’intelligence Melchisédek à travers la connaissance de l’Arbre de Vie Universel. En raison des distorsions patriarcales apportées par l’invasion non dévoilée des E.T. négatifs, l’arbre de vie a été défiguré en dix sphères au lieu de la base mathématique originale de douze. L’arbre de vie de la Kabbale représente le schéma génétique déformé du code de base 10-D des lignées régressives de l’ADN « Black Sun ». Les Melchizédeks retournant au champ terrestre à la fin du cycle, tentent de corriger et de reconstruire l’Arbre de Vie déformé à sa formule de base 12 organique. Le renversement Métatronique du corps d’ombre qui est créé à partir de ce modèle organisationnel déformé est appelé l’Arbre Noir de la vie. La grille Arbre de Vie base 12 est l’ensemble d’instructions holographiques de base qui corrige la progression spirituelle continue de toutes les formes manifestées pour atteindre l’ascension à travers un corps évolutif en douze dimensions.

𝐃𝐄́𝐌𝐎𝐍𝐎𝐋𝐎𝐆𝐈𝐄 𝐊𝐀𝐁𝐁𝐀𝐋𝐈𝐒𝐓𝐈𝐐𝐔𝐄

Les sectes lucifériennes, les Templiers lucifériens ont combiné leur interprétation des mystères gnostiques avec la démonologie kabbalistique, pour se traduire dans la voie opposée du catharisme mystique dans lequel ils pourraient réaliser une pratique magique ou sorcellerie. Une fois que les mystères gnostiques ont été interprétés, puis inversés en pratiques rituelles de magie noire de débauche et de souillure rigoureuses, rien n’a été considéré comme illicite. Toute action perverse qui violait les autres était considérée comme acceptable et établissait donc la nature même de leurs systèmes de croyance et de religion lucifériens, telles qu’elles étaient pratiquées par les Templiers ou la société secrète associée. Par le choix d’actions perverses évoquant intentionnellement des comportements spirituellement abusifs lors des rituels de magie noire, cela permet aux forces astrales inférieures d’être évoquées là où le vaisseau physique d’un être humain ou des ritualistes de groupe est ouvert à la possession ou à l’attachement des esprits sombres inférieurs. Ces esprits sombres opèrent dans une hiérarchie et sont intéressés par le pouvoir et le contrôle, donc plus la personne est puissante sur la terre, plus le représentant des Aliens negatifs (ou un « Prince de l’Enfer » des Démons d’Ars Goetia) serait puissant d’utiliser ce corps humain comme un portail sombre à travers lequel exécuter leurs agendas. Aujourd’hui, certains satanistes désirent en fait conjurer un démon « Ars Goetia » pour la possession de leur corps de lumière, car ils croient que cela les « augmentera », ou leur donnera des pouvoirs surhumains qu’ils considèrent un état d’être d’exaltation. Il doit être pleinement compris que qu’un état de possession est l’esclavage de la conscience, qui comprend l’esclavage mental et les alliances du sang pour servir les hiérarchies démoniaques, ainsi que les liens d’âme faits à la réalité matérielle.

𝐀𝐑𝐁𝐑𝐄 𝐍𝐎𝐈𝐑 𝐃𝐄 𝐋𝐀 𝐕𝐈𝐄
𝐁𝐑𝐎𝐔𝐈𝐋𝐋𝐀𝐆𝐄 𝐃𝐔 𝐂𝐎𝐃𝐄 𝐀𝐃𝐍

Les inversions métatroniques se connectent à des implants métatroniques dans le corps de l’ombre ou la forme négative qui sont conçus pour inverser et drainer la force vitale du corps terrestre et du corps humain. Le corps d’ombre (ou forme négative) doit être effacé du corps de lumière humain afin de reconnecter le potentiel ascendant du modèle de 12e dimension du corps humain. Cette configuration non naturelle a été construite par les Aliens negatifs via la machinerie Alien qui utilise l’intelligence artificielle pour parasiter la force vitale de la terre pour atteindre « l’immortalité », et cette structure organisée est appelée l’Arbre de la Vie Artificielle, ou l’Arbre Noir de la Vie.

Les Melchizédeks font partie des 12 lignées/tribus des tribus Hibiru, qui ont reçu la responsabilité d’hébergement génétique d’aider à l’incarnation du langage ADN supérieur appelé Habiru. Ce langage est un code génétique qui provient du berceau de Lyra, dans les chronologies de la matrice Avatar. Les lignes de Melchizédek tentaient de sauver cette ancienne langue de l’humanité sur la terre, qui était intrinsèque à la protection des souvenirs des histoires de l’humanité dans les codes temporels, également connus sous le nom de codes vectoriels. Lors de la rébellion luciférienne, les lignes de Melchizédek furent infiltrées par les forces lucifériennes. La principale infiltration provenait des Melchizédeks Patriarcal qui ont développé un penchant misogyne basé sur les distorsions du Corps Sophianique. Ces lignes ont commencé à perdre leur lien avec le principe Mère à cause des nombreuses guerres qu’elles justifiaient dans leurs croyances et qui les ont conduites à commettre un préjudice intentionnel aux autres. C’est le Melchizédek déchu, autrefois une conscience d’unité universelle, une faction de cette conscience Melchizédek qui a succombé à l’illusion de l’inégalité entre le principe de genre. Cela a conduit à une mentalité d’esprit de ruche, qui est une conscience de groupe déséquilibrée avec l’unité. Cette inclinaison patriarcale a déformé le code original de 12 bases (Rayon 12-D) en codes de base 10. Cela est devenu la racine principale de tout contrôle par le patriarcat, le principe masculin, les dommages à la fonction du courant du « rod »; le code d’inversion 10:10 est né, et a été amené sur terre à partir de cette distorsion. Cela a eu un impact considérable sur la 10e porte, connue sous le nom de Porte d’Iran et la famille de Michael, qui sont une lignée des Melchizédeks du « Blue Ray ».

𝐐𝐋𝐈𝐏𝐏𝐎𝐓𝐇

Le Qlippoth est la coquille de forme négative et/ou la force négative (Esprit Imposteur) des Sephiroth, envoie le travail au reste du Qlippoth, donne de l’énergie au Qlippoth, la source de puissance et sa force comme dans son miasme, qui agit comme un générateur de la même force. Ce sont simplement les forces de « Lumière Morte » de notre Ombre, et leurs qualités spirituelles-énergétiques. Le Sephiroth adverse (ou le Qlippoth) est l’emplacement dimensionnel dans lequel les hiérarchies des Anges déchus et les forces sataniques et lucifériennes existent. Sur le chemin de l’Ascension, notre objectif est de faire face a notre Ombre et aux démons qu’il associe, et de purifier notre corps et notre conscience de son contrôle sur nous. C’est pourquoi nous ne devons pas craindre ces forces inférieures, mais pas non plus leur donner notre pouvoir, car ce sont des escrocs et des trompeurs. Ils sont également connus sous le nom de « Démons maléfiques » de la matière et des « coquilles des morts ». Parce que la nature de ces forces étant des « Sieges » de l’Ego, lorsque l’on étudie le Qlippoth qui abrite les forces de l’Antéchrist, il est impératif d’étudier le code moral, l’éthique humanitaire et de construire une base solide pour l’Esprit Christique. Cela crée une forte aura énergétique, qui construit des vertus spirituelles intérieures, qui à leur tour, renforcent la force spirituelle du Corps de Lumière. Si une personne n’est pas formée pour nettoyer les « sieges » de L’ego, pour aborder les forces anti-vitales sans clarté spirituelle ou discernement de ces forces, peut faire davantage de mal que de bien.

𝐆𝐑𝐈𝐋𝐋𝐄 𝐊𝐀𝐓𝐇𝐀𝐑𝐀 𝐁𝐀𝐒𝐄 𝟏𝟐

Des versions déformées des enseignements sacrés originaux et du symbole de la grille de Kathara ont émergé à travers les enseignements « Bloom of Doom » en Atlantide comme le symbole de « l’Arbre de la vie artificielle à 10 centres », qui représentait10 « Signets » au lieu des 12 organiques à l’origine, et qui avaient des distorsions structurelles dans les formes et les proportions du « réseau à barres transversales ». Le symbole organique « vivant » de la grille de Kathara représente la « formule mathématique fondamentale » littérale de la structure de rayonnement-réseau organique pour le cosmos vivant éternel. De même, les différentes versions du symbole de « l’Arbre de la vie artificielle à 10 centres » représentent une « formule de création » inorganique déformée et artificielle à travers laquelle des structures de modèle de rayonnement multidimensionnel artificiel peuvent être artificiellement créées, en abusant des lois naturelles de la physique multidimensionnelle – pour exploiter et diriger l’organisation de la « matière noire », des quarks et des particules subatomiques, afin de former des structures artificielles inorganiques, de radiation de lumière à durée de vie limitée, et de forme atomique et biologique. Le mot Kathara fait référence à la structure centrale des champs morphogénétiques, les modèles holographiques des ondes sonores et lumineuses qui servent de modèles sur lesquels la matière se manifeste. La grille Kathara du corps humain est le modèle holographique de base sur lequel le modèle d’ondes scalaires morphogénétiques et tous les autres niveaux d’identité et de forme sont construits. C’est le « Centre de Contrôle » pour la manifestation de l’être humain.

𝐊𝐀 (𝐋𝐮𝐦𝐢𝐞̀𝐫𝐞) 𝐓𝐇𝐀 (𝐒𝐨𝐧) 𝐑𝐀 (𝐔𝐧).

Il existe plusieurs niveaux structurels de la grille Kathara:

➜ Niveau-1: Grille à 12 arbres avec centres Kathara et lignes de Kathara
➜ Niveau-2: Grille de sceaux de cristal et 15 chakras primaires
➜ Niveau-3: Grille de points diodes et miodiques

La grille de Kathara est la principale organisation mathématique-géométrique des unités de conscience sur lesquelles les unités Partiki se regroupent pour former des grilles scalaires de champ morphogénétique. Elle est géométriquement structuré en 12 centres Kathara primaires reliés par 15 lignes Kathara primaires. C’est le niveau de base de la création d’ondes stationnaires scalaires et de l’organisation énergétique à l’intérieur et derrière tous les systèmes dimensionnés, et est donc considéré comme le noyau du modèle holographique sur lequel le plan des ondes scalaires morphogénétiques et toutes les autres dimensions de l’anatomie de la forme sont construits.

• La grille de Kathara est l’élément causal dans tous les effets manifestes de la dimensionnalisation et de la conscience.
• La forme de la grille de Kathara se reflète dans le macrocosme et le microcosme de toute manifestation.
• Toutes les formes ont à leur base la structure commune du modèle holographique de la grille Kathara.
• L’énergie EST la conscience éternelle qui change perpétuellement de forme en se projetant à travers les structures de la grille de Kathara, tout en restant toujours la même.
• L’énergie ne peut pas être créée ou détruite, elle ne change que de forme en suivant la structure géométrique de la grille de Kathara.
• La grille de Kathara est le FACTEUR CAUSAL sous TOUTES les expressions dimensionnelles, donc toutes les formes de conscience et d’intégration-expansion de la conscience aussi!
• La grille de Kathara est la base sur laquelle les champs de Merkaba, les niveaux de champ aurique, les corps subtils de Hova, les chakras, les lignes méridiennes, les systèmes de matière physique et les niveaux de conscience multidimensionnels sont manifestés.

𝐑𝐄𝐅𝐄𝐑𝐄𝐍𝐂𝐄𝐒:


Source : https://www.facebook.com/mc27.martin.cormier