≡ Menu

Nucléaire : Le péril invisible.

L’atome, énergie indivisible est un électron de lumière qui doit rester entier. C’est de la matière vivante et les particules élémentaires provenant de la fission de l’atome ne sont pas stables. Ils polluent par les radiations radioactives qui s’en échappent. Ces particules instables n’amènent que destruction et mort. Et de cette destruction reliée aux énergies lucifériennes s’incarneront sur Terre des prêtres noirs d’Amon, ainsi que des êtres sanguinaires véhiculant des énergies liées à l’inhumanité.

l_energie_nucleaireL’homme ne respecte pas les lois de vie et une des lois de vie les plus importantes, c’est qu’on ne peut diviser l’atome et l’atome a été fractionné par une technologie nucléaire, c’est une technologie anti-vie, on ne sépare pas ce que Dieu a uni. L’atome est normalement indissociable, c’est le dernier crime de l’homme, la fission de l’atome : comment peut-on créer des technologies polluantes sans se préoccuper des pollutions et de leurs répercussions. Vous rendez-vous compte qu’un certain taux de radio-activité, des déchets radio-actifs sont mis à l’intérieur de la Terre, sont mis sous béton et ces déchets sont actifs pour des millions d’années, vous rendez-vous compte de cela ? et les gens continuent à payer leur facture d’électricité et d’essence. L’essence : c’est comme si vous arrachiez les ovaires de la Terre, c’est le sang de la Terre.

Radiations radioactives

À travers sa technologie basée sur la fission de l’atome, l’humanité se rendra compte que sa création est vide de conscience christique. Le nucléaire, symbole de destruction, qui a séparé ce qui ne peut être séparé, arrive à son point de non retour. Et même si cela entraînera la mort de milliers d’êtres, cette énergie doit disparaître avant qu’un cataclysme n’arrive.
Dans l’ancien, des prophéties ont annoncé le pire. Le pire doit être évité, et c’est votre conscience réunie au Un qui peut encore tout changer. C’est votre capacité à accueillir la Nouvelle Énergie qui transformera les prophéties de l’ancien. Le temps presse, changez vos consciences et permettez à vos Frères stellaires de vous révéler l’usage bénéfique de la libre-énergie. Vos gouvernements ne changeront pas et n’attendez pas de vous faire entendre par eux. Leur rôle est de maintenir l’égrégore de l’ancien et ils n’iront pas vers le nouveau. Ne gaspillez pas votre énergie à de futiles négociations qui ne feraient qu’amplifier le chaos. Ouvrez vos consciences à la possibilité d’une rencontre extra-terrestre, cela est imminent. La paix viendra. Elle sera véhiculée par la sagesse de vos aînés, vos frères extra-terrestres. Lorsque Maitreya sera incarné sous les traits de Prema Saï, ils seront là, visibles, et les humains pourront constater à quel point ils collaborent avec Maitreya. Sathya Saï Baba s’était volontairement enraciné à Pattaparshi dans les énergies de l’ancien. Personne ne peut, avec des yeux physiques, voir l’immense travail effectué avec les chœurs d’anges, les Maîtres-d’ascension, Sananda, Babaji, Ashtar Shéran. Ensemble, ils décident du moment opportun pour que vos frères stellaires, en grande partie les pléïadiens, atterrissent massivement, un peu partout sur Terre. Si cet événement semble encore retardé, c’est tout simplement parce que certains volontaires incarnés n’ont pas pris leur place, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas pleinement reliés à leur moi profond, à leur Christ intérieur.
Il y a urgence, un collectif d’âmes doit absolument ascensionner avant les évènements prévus par les prophéties de l’ancien. L’irréparable risque de se produire et cela freinerait considérablement le processus d’incarnation de la Nouvelle Terre.
Évidemment, les maîtres de l’ombre espèrent que ce collectif d’âmes échoue à sa mission. Et ils se servent de cette lenteur, de cette torpeur, pour vous faire douter de notre réalité qui est en fait la seule réalité du Nouveau Monde.
Soyez en paix et préparez-vous dans toutes les structures vibratoires de votre être, à accueillir l’incarnation de votre Moi-Christique, car l’heure est à l’ascension.

**********

Si les hommes voyaient le monde comme nous, le Maîtres, le voyons, ils en seraient stupéfiés, abasourdis et effrayés tout à la fois. La manière dont ils se représentent l’état de la Terre est si éloignée de la réalité, et ils font de telles erreurs de jugement sur les perspectives à venir que, sans assistance, ils seraient condamnés à voir péricliter et mourir leur habitat planétaire.
En l’état actuel des choses, la planète Terre est en triste condition, et chaque jour qui passe aggrave une situation déjà critique. Nombreuses ont été les mises en garde concernant le réchauffement planétaire et d’autres problèmes d’environnement, mais même les prophéties les plus sombres restent en deçà des calamités qui menacent aujourd’hui le monde. Peu nombreux sont ceux qui voient le caractère immédiat des périls et l’urgence des mesures pour y faire face.
Si grand que soit le danger auquel nous expose le réchauffement planétaire, il n’est hélas pas le plus important ni le plus grave auquel nous sommes confrontés. Sans s’en rendre compte, l’homme est engagé dans un processus lent mais régulier d’intoxication de sa propre espèce comme des règnes inférieurs. Les poisons et pollutions de toute nature, en tous domaines, constituent aujourd’hui le plus grand des périls pour les hommes, les animaux, et la Terre elle-même. Tous sont intoxiqués et malades, d’une façon ou d’une autre.
Inconnu de l’humanité mais flagrant pour nous, le plus grand des maux dont souffrent l’homme et la planète dans cette triste conjoncture a pour cause les radiations nucléaires. Les hommes ont commis une grave erreur en développant cette source d’énergie à haut risque. Égarés par l’avidité et les faux espoirs de profits élevés, ils ont concentré leurs recherches sur la « domestication » de la plus dangereuse des sources d’énergie jamais découverte par l’homme et ont négligé, ce faisant, un autre usage parfaitement sûr de l’énergie de l’atome. La fusion atomique est à leur portée ; elle s’opère à froid et sans le moindre danger, à partir d’un simple isotope d’eau disponible partout dans les océans, les mers et les rivières, pour ne pas mentionner l’eau de pluie.
L’homme doit cesser de « jouer avec la mort ». La fission atomique résulte de l’utilisation des bombes qui ont détruit Hiroshima et Nagasaki ; elle s’est déchaînée à Tchernobyl et occasionne, imperceptiblement, la maladie et la mort aujourd’hui. Elle est « ce qui se trouve là où ça ne devrait pas être », et l’homme doit y renoncer s’il veut continuer de prospérer.
Les scientifiques de cette planète sont convaincus d’avoir réussi à dompter le monstre et de le tenir sous contrôle. Ils ne se rendent pas compte que leurs instruments sont des plus rudimentaires, qu’ils ne mesurent que les aspects les plus bas des radiations nucléaires, et qu’au-dessus des plans physiques denses s’étendent des plans plus subtils où ces radiations se révèlent encore plus dangereuses pour la santé et le bien-être de tous. Sans les efforts incessants de nos Frères extra-planétaires pour atténuer ce péril invisible dans les limites où le permet la loi du karma, nous serions d’ores et déjà en très mauvaise posture. Humanité, réveille-toi !

 

{ 0 commentaires }

Les révélations du Christ sur les Origines de la Vie et de L’Existence.

Je viens expressément pour aider la science à combler le fossé entre la Conscience Universelle et l’apparition de particules électriques. Sans ce pont entre la Dimension Spirituelle Invisible et le monde visible de la « matière », la science restera enracinée dans des idées et concepts obsolètes au lieu d’avancer dans de nouveaux domaines de recherche spirituelle / scientifique pour l’amélioration de l’humanité.

Le Christ revientLE CHRIST DIT :
Je désire vivement vous montrer que de nombreuses théories avancées par vos scientifiques sont suscitées par une forte réaction aux dogmes et doctrines des églises.
Pour comprendre cette déclaration, il faut que vous preniez conscience du fait que jusqu’à l’époque de Darwin, alors que les diverses églises assuraient leur domination sur l’esprit des gens, il était généralement accepté que l’univers avait été créé exactement comme il est écrit dans la Genèse dans l’Ancien Testament biblique.
Lorsque les scientifiques tentèrent d’annoncer leurs découvertes et leurs théories, ils furent forcés de décrire leurs nouvelles croyances en présence d’une énorme opposition religieuse. En conséquence, ils jugèrent nécessaire de consacrer une grande partie de leur énergie mentale à prouver que les déclarations des Prophètes étaient fausses. Ce faisant, leur priorité fit qu’ils perdirent leur clarté de vision et qu’eux aussi devinrent la proie de leur ego. Ensuite de quoi toute perception intuitive proposée par le monde scientifique fut tournée en dérision et jetée aux oubliettes par d’autres scientifiques. Du fait de ce climat mental, le balancier de la recherche de la Vérité passa du côté de la croyance inébranlable en la raison et la logique, emprisonnant ainsi l’intellect humain dans le matérialisme pour les réponses aux origines de la vie et de l’existence.
Il est donc absolument nécessaire que je réfute quelques-unes des « théories scientifiques » et démontre qu’elles sont tout aussi erronées que le sont les soi-disant « vérités » de la doctrine chrétienne. En abordant certaines de ces « théories », les scientifiques tout comme les hommes d’église ont plongé dans le domaine des suppositions non prouvées, absurdes, pour répondre aux questions qui ne pouvaient recevoir de réponses de la part d’esprits uniquement terrestres.
Votre science vous ayant dit que la substance de votre monde matériel est fondamentalement constituée de particules électriques se mouvant à grande vitesse dans « l’espace », elle est incapable de vous dire « pourquoi » de telles « particules d’énergie » prennent la densité et la forme de « matière », sauf à parler de forces de fusion auxquelles il arrive de créer les éléments.
La science ne peut vous dire quelle est la « Force Motivante » qui réunit des particules en forme d’éléments.
La science ne peut pas davantage vous dire d’où sont venues de telles particules d’énergie, à l’origine, sauf à dire qu’elles ont été libérées au moment du Big Bang qu’elle pense avoir donné la première impulsion à la création.
Pourquoi un soudain Big Bang ? – de quoi ? Quel en a été le « Facteur Déclenchant » ?
La Science parle d’électromagnétisme mais ne peut pas dire d’où viennent de telles énergies qui apparaissent et disparaissent. Où vont-elles ? Pourquoi reviennent-elles ? D’un point de vue humain, il ne semble y avoir aucune activité intelligible dans ou derrière ce travail.
La science dit que l’électromagnétisme « est juste » un simple fait de l’existence et pourtant, il produit un travail hautement intelligent et intentionnel sous forme de millions de milliards de substances dont est constitué votre univers. Comment cela se peut-il ?
Il n’y a rien, dans ce que l’électromagnétisme a rendu visible, que l’esprit humain puisse considérer comme manquant de but ou de signification.
La science ignore ce niveau le plus fondamental et vital de la création. Sans réponse à cette question – pourquoi tout ce qui est apporté à manifestation visible par l’activité des énergies jumelles de l’électromagnétisme est invariablement voulu, réussi et rationnel – vous ne découvrirez rien de valable dans la recherche de vos origines.
Tant que la science ne pourra pas approfondir et découvrir la « Réalité » de « l’espace » dans lequel les particules électriques que vous observez sont en suspension, la science restera à jamais derrière les portes fermées du matérialisme. L’accès à la Vérité éternelle et à la sagesse universelle lui sera toujours barré et elle sera emprisonnée dans l’esclavage de la seule raison, qui n’est que le produit de l’activité finie des cellules cérébrales.
C’est à la véritable nature de L’ESPACE que j’ai l’intention de vous initier, mais avant de commencer, je dois d’abord porter à votre attention de nombreuses questions hautement pertinentes.
Tout au long des âges, une grande partie du travail produit par l’électromagnétisme est apparue à l’esprit, à la vision et au toucher des entités vivantes comme quelque chose de solide, d’immuablement durable. On considérait que le métal, le bois, la roche, les entités vivantes étaient tous composés de « matière » solide, inanimée ou vivante. Avec une telle croyance en un univers solide, il n’est que naturel que les prophètes mystiques anciens aient imaginé un « Puissant Individu » possédant l’énorme pouvoir de créer toutes les substances solides de l’univers. En imaginant un tel « Individu Puissant », il n’était que naturel qu’ils perçoivent une figure « royale » contrôlant l’univers et possédant une nature vengeresse lorsqu’elle était confrontée au comportement humain qui créait une société turbulente.
Ni les Prophètes de jadis, ni la science d’aujourd’hui ne sont proches de la Vérité de l’Existence.
Tous deux ont passé complètement à côté de la vérité.
La science dit que la vie a commencé lorsque, d’une manière inexpliquée, une combinaison correcte de réactions chimiques a produit une molécule capable de se reproduire en déclenchant de nouvelles réactions chimiques.
Une telle description de l’immense puissance et de la complexité féconde de la FORCE DE VIE censée être discernable parce qu’elle est « capable de se répliquer » révèle l’appauvrissement fondamental de la perception et de la pensée scientifiques qui ont produit une telle théorie !
En outre, la suggestion qu’une telle combinaison de substances chimiques « inanimées » puisse se réunir d’une manière spécifique – accidentellement – pour produire un résultat aussi surprenant de « reproduction » reste inexpliquée scientifiquement.
Tout cela parce que l’esprit humain fini, bien que scientifique, ne peut pas traiter une éventualité aussi étrange que la « reproduction » spontanée. Cela suggère trop un phénomène magique – quelque intervention d’une source inimaginable – que les scientifiques n’osent pas envisager, par peur du ridicule.
Ce consensus moutonnier est considéré comme plus scientifique que la production de théories « inspirées » bloquées par les lois matérialistes que la science s’est imposées. Cet obstacle au progrès scientifique futur empêchera la science d’investiguer correctement le royaume du mental et de l’esprit jusqu’à ce qu’un scientifique illuminé défie les conventions et ose dépasser la limite entre le « vu » et le « non vu ».
Si l’on présentait la théorie de la reproduction spontanée des molécules aux Prophètes anciens, ils ne verraient aucune difficulté à un tel « événement magique » et diraient que « Dieu » a créé ces combinaisons chimiques et leur a insufflé la vie. Mais ce ne serait pas là non plus la bonne explication.
C’est ce vieux concept religieux d’un « Dieu d’En Haut », « créant de loin », qui empêche les scientifiques d’avancer en directions de réflexions spirituellement plus conscientes. Ainsi, quoique la science se soit apparemment émancipée des doctrines anciennes, elle reste toujours aussi muselée et bloquée mentalement qu’au 19e siècle par les craintes qu’elles lui inspirent. Elle adopte ses théories ridicules parce qu’elle n’a pas encore perçu la « Réalité » de Notre Source d’Être derrière et dans la molécule vivante.
Continuant son histoire de la création, la science déclare qu’après la « création spontanée » de molécules vivantes capables de se reproduire, elles « se sont constituées » en une cellule vivante (si petite qu’elle ne peut pas se voir à l’œil nu), qui est devenue le matériau de construction de toute la multiplicité des organismes vivants, y compris les plantes, les insectes, les reptiles, les oiseaux, les animaux et l’homme lui-même. Ainsi, toutes les choses vivantes auraient un ancêtre commun – la première molécule vivante.
La science ne peut expliquer pourquoi les molécules reproductibles se sont assemblées en une cellule vivante. Cela reste un mystère pour la science.
La cellule vivante, vous dit votre science, se reproduit sans fin dans des milliards de milliards de milliards de formes différentes. C’est le matériau de construction de l’univers visible. Comment cela se peut-il ? Quelle est l’impulsion qui motive une telle reproduction ? La science ne peut pas le dire. Retranchée derrière sa propre cécité, elle se circonscrit, et les gens avec elle, dans une cécité matérialiste.
Et maintenant, la première cellule vivante mérite l’attention exclusive de toute personne cherchant sérieusement la dimension spirituelle et la « Source première de l’Existence » – parce que la première molécule vivante et la première cellule vivante sont la toute première évidence d’une activité intelligente dans la « matière » – dans l’univers.
La caractéristique première qui démontre du sens et de la sensibilité est la fonction de la membrane qui recouvre la cellule, lui conférant protection et individualité. Pensez à ce phénomène « miraculeux ».
La cellule absorbe, à travers sa membrane, uniquement la nourriture qu’elle a sélectionnée dans l’environnement.
Non seulement la cellule absorbe la nourriture correcte mais – ayant utilisé cette nourriture – elle se débarrasse de ses déchets à travers cette membrane perméable.
Vous devriez vous demander comment la membrane « purement physique » de la cellule, invisible à vos yeux, peut « distinguer et sélectionner » la nourriture qui lui convient afin d’améliorer son bien-être, puis exercer suffisamment de discernement pour se débarrasser de la matière toxique non désirée ?
Ne voyez-vous pas là un haut degré de finalité dans toute cette activité et pouvez-vous croire qu’une telle intention soit accidentelle ?
Et LA FINALITÉ n’est-elle pas la marque même de l’Intelligence ?
Plus encore : la membrane de la cellule continue à faire ce travail de sélection de la nourriture et de rejet des déchets dans un milliard de milliards de circonstances et de conditions différentes, liées à la survie de diverses espèces dans divers environnements. N’est-ce pas là une évidence de LA FINALITÉ qui se joue dans chacune des actions de chaque sorte d’espèce, insectes, plantes, reptiles, oiseaux, animaux et êtres humains ?
Ne pourrait-on pas décrire l’univers comme une IMPULSION constante et cohérente DE FINALITÉ rendue visible dans le domaine de la « matière » visible ?
L’esprit de FINALITÉ est-il un élément physique – ou un élément de la « conscience » ?
Et si vous pouvez accepter que LA FINALITÉ est une impulsion créatrice incontestable derrière L’EXISTENCE, alors, vous pouvez passer à la perception suivante de l’univers : celle de la manifestation visible d’une ÉVALUATION INTELLIGENTE des causes et des effets, clairement évidente dans la « matière » vivante. Car – si la cellule vivante peut sélectionner la nourriture qui lui convient et aussi pourvoir à l’élimination de ses déchets toxiques – cette simple activité démontre une conscience du besoin de digérer et prévoit également la constitution de déchets toxiques qui en résulte – et la nécessité d’éliminer de tels déchets pour assurer la santé permanente de la cellule. N’est-ce pas là une indication claire d’une ÉVALUATION INTELLIGENTE de la « Cause et de l’Effet » ?
De plus, la science dit que la cellule contient un « noyau » qui pourrait se comparer au cerveau d’un être humain puisqu’il transmet des messages et que sa fonction principale est le stockage d’informations, la « bibliothèque » qui contient non seulement les détails relatifs à une cellule, mais à tout le corps dans lequel elle réside !
En fait, selon les recherches de la science, il apparaîtrait que la cellule elle-même est un système de « messages » chimiques transportés d’une manière intentionnelle, intelligente et claire. Comment cela se pourrait-il si les origines des molécules de la cellule n’étaient que des substances chimiques inanimées ? Discuteriez-vous le fait que derrière chaque « messager ayant un message à délivrer » se trouve une pensée ou une conscience intelligente ? Et que penser de la précision des messages transférés de cellule à cellule pour assurer la réplication exacte de certaines espèces pendant des millions d’années ?
A quel moment donc de la création, la « conscience » s’est-elle immiscée dans des organismes vivants ? Et comment la pensée intelligente, qui pèse et décide, est-elle arrivée dans le champ de la matière inconsciente et inanimée ?
Sans conscience inhérente, comment une activité si bien informée et informatrice peut-elle avoir lieu dans une cellule invisible à l’œil nu ? Une telle activité n’est-elle pas le produit de la conscience / connaissance, prouvant la présence de vie « intelligente » dans son plus petit dénominateur ?
En outre, une simple cellule vivante, sous forme de bactérie, peut se mouvoir toute seule et vivre sa propre vie spécialisée et souvent fascinante dans l’environnement, ou, en tant que virus, exécuter son œuvre de mort, spécialisée dans l’attaque de cibles spécifiques dans des organismes vivants. Par ailleurs, la cellule peut se fixer dans un organisme pour effectuer son travail capital de construction et de maintenance de quelque partie de l’organisme. Un tel travail produit du « matériel vivant » exactement adapté – et nécessaire – à l’organe vivant sur lequel il travaille – soit des parties du corps humain ou de la vie animale, ou d’une plante – tels des orteils ou une rate humains, ou de la fourrure et des défenses d’animaux, ou des écailles de poisson et des plumes d’oiseau, ou de l’écorce d’arbre et du feuillage garnissant des branches, ou des pétales et le pédoncule de fleurs, ou des antennes de papillons et leurs ailes de gaze, la peau reptilienne des crocodiles et leurs dents, les yeux des caméléons et leur peau qui change de couleur selon leur besoin de camouflage. Chacun de ces phénomènes physiques complètement différents et apparemment sans aucun rapport est créé par le travail individuel et spécialisé de milliards et de milliards de cellules vivantes identiques.
En contemplant l’immensité et la diversité du travail accompli par une simple cellule vivante invisible à l’œil nu – pouvez-vous croire en un univers mécanique ?
Ce serait possible si la « matière » produite par de telles cellules étaient illogique, sans but plausible et sans raison à son existence – dénuée de conscience personnelle.
Mais ce n’est pas le cas. Ces cellules vivantes identiques travaillent ensemble, en harmonie en l’homme ou en l’animal, afin de construire un foie avec ses multiples tâches à l’intérieur du corps, afin de créer un œil compliqué avec ses propres buts qui sont de mettre l’entité en contact direct et intelligent avec son environnement, y incorporant l’aide du cerveau, ou d’os puissants, expressément prévus, de manière complexe et en conjonction avec des tendons et des muscles, pour s’unir à d’autres de la manière qui convient pour permettre le mouvement souple et complet de l’entité.
De plus, les cellules n’interfèrent jamais dans leurs tâches respectives.
Lorsqu’elles créent un rein, elles ne font pas subitement une oreille.
Lorsqu’elles fabriquent un cheveu, elles ne se lancent pas soudainement dans la fabrication de peau. Non les cellules fabriquent le cuir chevelu et d’autres cellules exactement pareilles fabriquent du cheveu. La seule différence entre les cellules de la peau et des cheveux est le travail qu’elles accomplissent, seconde après seconde, durant toute une vie. Pourquoi ?
Quel est le facteur de « motivation » et « d’inspiration » ? Un accident ?
Quelle intelligence organisatrice a mis en mouvement le processus entier de création à partir du niveau le plus fondamental de la formation d’éléments simples de particules électriques libres dans « l’espace »,
la combinaison d’éléments pouvant former des substances chimiques,
la combinaison correcte de substances chimiques spécifiques pouvant former une molécule vivante,
la combinaison correcte de molécules vivantes pour en faire une cellule vivante qui peut absorber de la nourriture,
excréter les déchets, construire conformément à des spécifications claires et précises, se mouvoir et entretenir cet énorme édifice de création avec constance, à travers des milliards d’années ?
Plus encore : quelle est la « Force Motivante » qui a conçu et a fait évoluer avec succès, dans les systèmes et entités vivants, des milliards et des milliards de manières différentes de fertiliser les semences de chaque espèce – que ce soit celles des plantes, d’insectes, de reptiles, d’oiseaux, d’animaux ou d’êtres humains, en développant pour chacune un système intelligent de procréation adapté aux conditions climatiques, à la production de la végétation locale, afin d’assurer leur survie ?
La SURVIE n’est-elle pas également une évidence d’une activité intentionnelle intelligente ?
Et cet immense exploit de créativité accompli, ne devriez-vous pas vous demander comment il se fait que chaque espèce vivante a sa propre manière individuelle d’élever ses petits et de les protéger autant que possible jusqu’à ce qu’ils soient capables d’assurer eux-mêmes leur SURVIE ? N’est-ce pas, actif sous sa forme la plus élevée, DE L’AMOUR POUR LA CRÉATION ?
Vous ne pouvez pas sortir de cette analyse de ce que l’intelligence humaine a à dire au sujet des origines de la vie et de la créativité, sans mentionner les molécules d’importance majeure de l’ADN, dont on dit qu’elles portent le « plan » de tout l’organisme – plante ou bébé. En outre, ces molécules d’ADN donnent des instructions aux cellules, les informant qu’elles doivent construire conformément aux chromosomes déposés par la semence.
Oui, vraiment, à la place d’intelligence, la science vous a donné les molécules d’ADN et ses fragiles cellules matérielles comme source de votre existence, votre chef suprême, votre directeur de création, dont toute la création doit dépendre pour sa survie. Contemplez le glorieux ADN – Seigneur de votre création !
D’où les molécules d’ADN ont-elles tiré leurs pouvoirs d’orientation intelligente ?
La science est satisfaite maintenant qu’elle est capable d’expliquer de manière satisfaisante pourquoi les diverses espèces de tout genre se reproduisent si exactement et constamment. La Science aimerait vous faire croire que vous vivez dans un univers purement mécanique ; que le phénomène de l’évolution naît de mutations hasardeuses et de la « survie du mieux adapté ».
Si vous étudiez les divers organismes de la création, les multiples et différentes activités des espèces interdépendantes, pouvez-vous vraiment croire en un concept matérialiste aussi improbable ?
Ce n’est pas une simple coïncidence si, aujourd’hui, afin de vous permettre de découvrir la vaste Intelligence derrière la création, de nombreuses personnes créatives se lancent dans des voyages difficiles pour explorer, établir et photographier les habitats et les habitudes de créatures et de plantes sauvages. On vous amuse – et vous instruit – avec des quantités de faits et de photographies des merveilles de votre univers.
Du temps où j’étais sur Terre, je ne pouvais pas me référer à de telles merveilles pour enseigner aux Juifs la Vérité universelle de l’Existence. Je ne disposais que d’animaux domestiques et d’oiseaux à utiliser comme exemples des merveilles d’inventivité, d’intelligence et de conscience apparentes en chaque être vivant. Il n’est écrit nulle part, dans les évangiles, que je me suis référé à un Haut et Puissant Jéhovah comme étant le Créateur, comme c’était la coutume chez les dirigeants juifs.
Non, je me suis tourné vers la campagne, les fleurs et les oiseaux, et j’ai essayé de montrer à mes compatriotes qu’ils étaient entourés d’une création merveilleuse et miraculeuse. Il y a deux mille ans dans votre dimension, nous manquions de votre contexte scientifique moderne pour observer et expliquer intelligemment l’activité de ce que j’appelais le « Père » partout autour de nous.
Pour découvrir votre véritable SOURCE D’ÊTRE, je vous demande de faire l’inventaire de l’inimaginable et indescriptible complexité et diversité de travail intentionnel tout simplement évidente chez les pingouins comme chez les porcs.
L’esprit humain peut-il reproduire une seule des activités les plus fondamentales qui ont lieu dans – disons – le système digestif, lequel rassemble rapidement les enzymes et les hormones requises, nécessaires à la digestion ?
Comment le cerveau fini, incapable de percevoir clairement le véritable processus de création qui est gouverné par une connaissance instinctive, a-t-il l’audace d’affirmer de manière univoque – en défiant la contradiction – qu’il comprend les véritables origines de la création et les forces qui ont donné forme à la création ?
Quelle arrogance ! Ces hommes ne réussissent à penser que selon ce que leur disent leurs yeux.
Je regarde l’ignorance scientifique actuelle avec une compassion pleine d’amour, un certain degré d’amusement et un désir brûlant de piquer sa fierté. Car, tant qu’une personne ne pourra reconnaître sa fatuité et sa position d’infaillibilité, une véritable union entre les Vérités Éternelles et la connaissance scientifique humaine ne pourra jamais avoir lieu. Mais elle doit avoir lieu, faute de quoi l’évolution spirituelle humaine restera au point mort.
Les scientifiques ont l’esprit trop plein de savoir livresque « spécialisé », de formules et d’équations consacrées et du besoin de l’approbation de leurs pairs, pour permettre une pénétration mystique de la part d’Intelligences Supérieures.
En mon nom, je demande aux lecteurs de ces Lettres de former une association pour défier la science et demander « à quel stade de l’évolution du « monde matériel » la CONSCIENCE est-elle pour la première fois perceptible ? »
Je répète et je pèse mes mots : demandez aux scientifiques à quel moment, dans l’évolution du monde, la « conscience » est perceptible pour la première fois. Dans la cellule vivante ? Si c’est dans la cellule vivante, demandez-leur si elle était perceptible dans les molécules vivantes qui se sont combinées pour former une cellule et s’entourer d’une membrane si intelligemment conçue qu’elle permet la consommation d’aliments sélectionnés et l’excrétion de déchets toxiques ? Comment reconnaissent-elles les déchets toxiques ? Et s’il était admis que la conscience pouvait être présente dans des molécules vivantes, ne faudrait-il pas leur demander si les propriétés chimiques qui sont devenues une molécule vivante, ne pourraient pas avoir possédé elles-mêmes « de la conscience » qui les a finalement poussées et propulsées dans une combinaison vivifiante qui a créé une molécule ? Et après être remontés aussi loin dans les origines de l’existence – les propriétés chimiques, il faudrait encore se demander pourquoi « la conscience » ne devrait devenir une présence viable que dans les composés chimiques – et pourquoi pas dans les éléments dans lesquels l’individualité a d’abord pris forme et – si on l’admet dans les éléments – pourquoi faudrait-il nier que la « conscience » propulse les particules électriques pour former les éléments ? Est-il rationnel de nier une telle possibilité ?
Et ayant conclu à une telle possibilité, ne devriez-vous pas aller plus loin et demander d’où vient l’électromagnétisme ?
Quelle est « la réalité » de l’électricité, au-delà des traits de lumière intense maintenant décrits par la science comme des photons et des électrons ?
Et quelle est « la réalité » du magnétisme au-delà des énergies doubles « d’attractions et de rejet » – ces impulsions d’énergie qui ont apporté la stabilité et l’ordre dans le chaos ?
Demandez à la science : « D’où vient l’électromagnétisme qui est responsable des étapes les plus fondamentales de la création d’un univers ordonné et discipliné, d’une complexité et d’une diversité inimaginables ? ».
Je vais maintenant tenter de décrire en vos termes CE QUI est au-delà de tous les mots et actuellement au-delà de toute « compréhension terrestre individualisée ». C’est pourquoi l’intellect, bien qu’il aide le cerveau à comprendre, intellectuellement, les faits spirituels que je vous propose, crée aussi une barrière à la vraie perception et à l’expérience spirituelles.
Vous voudrez donc bien considérer les références suivantes à la DIMENSION UNIVERSELLE ULTIME comme de simples propositions – des idées, des « formes de conscience sommaires » de la RÉALITÉ qui est derrière et dans votre univers. ((Prenez chacune de ces IDÉES – une à une – pour la méditer.))
Ce que je suis sur le point d’expliquer est entièrement dans et de la CONSCIENCE, sans paramètres et sans frontières. Si vous êtes suffisamment évolué spirituellement pour me suivre, au-delà des mots, vous commencerez à comprendre « spirituellement » tout ce que j’essaie de vous dire. Les mots vous guideront vers – et vous ouvriront ensuite – de nouvelles « visions de l’être ».
Persévérez ! La LUMIÈRE pénétrera progressivement, peut-être imperceptiblement, dans votre esprit et vous aurez de petits éclairs d’intuition.
Beaucoup de gens ont ressenti quelques « éclairs d’intuition », ont brièvement senti un effleurement de « Conscience Divine » pour ensuite, osant à peine continuer à croire en un moment aussi transcendant de prise de conscience, commencer à se poser des questions, à douter, avant de rejeter finalement ce petit influx de « Conscience Divine ». Gardez-vous d’en faire autant. L’incrédulité vous retardera, vous empêtrera dans le plan matériel de l’existence plus que vous ne sauriez l’imaginer.
Quoi que l’on vous donne et que vous soyez capable de recevoir – saisissez-le rapidement et ne doutez pas.
Le doute détruit la constance des progrès parce qu’il crée ses propres « formes de conscience » qui supprimeront et même éradiqueront l’intuition que vous aurez précédemment reçue.
Par conséquent, le choix de vos pensées – croyance ou incrédulité, doute ou foi – construit ou détruit vos progrès dans votre recherche de la VÉRITÉ.
Tout déni efface de votre conscience le progrès qui vient d’être fait.
Par ailleurs, plus vous vous élevez en vérité spirituelle, plus vos pensées deviennent puissantes.
Par conséquent, créez et maintenez fermement votre élan spirituel et ne permettez à personne d’interférer et de saper cet élan. Accrochez-vous fermement à vos perceptions précédentes. Dans les temps de doute, naviguez dans des pensées positives, en utilisant des affirmations lumineuses et accrochez-vous aux conseils inspirants ci-dessus et aux moments où les fréquences de vibration de votre conscience étaient plus hautes. En usant de votre volonté, en choisissant des affirmations qui contiennent « des pépites d’or » de Vérité spirituelle, revenez encore et encore à ce niveau supérieur de conscience. Ne vous abandonnez pas complètement, par paresse mentale, au flux et reflux des énergies de conscience spirituelle en devenant une « girouette » spirituelle.
Je ne peux pas souligner assez fortement ce danger d’auto-obstruction. Devenez-en activement conscient.
Si vous savez quoi que ce soit des récits de ma vie en Palestine, vous vous rappellerez que moi aussi, j’ai subi ce phénomène de flux et reflux de conscience spirituelle et que j’ai trouvé nécessaire de me retirer dans les collines pour prier, méditer et renouveler ma force spirituelle.
Comprenez donc vos périodes « sèches », mais n’y cédez pas en vous abandonnant passivement à un changement indésirable de vos attitudes et de vos modèles mentaux / émotionnels. En puisant consciencieusement de nouvelles forces et l’élévation de vos fréquences de conscience dans votre Source d’Être, ces périodes négatives diminueront énormément en force et en durée.
Je répète : soyez à tout moment conscient de la manière dont vous utilisez votre intellect ! Faites en sorte que votre activité mentale soit toujours constructive afin qu’elle puisse contribuer à votre développement spirituel plutôt qu’être une entrave constante.

La science ne peut approcher la création qu’en spectatrice. Bien que ses ambassadeurs soient humains et fassent eux-mêmes l’expérience de la vie, le mental humain ne peut qu’observer ce qui a été créé. Il ne peut pas entrer dans les processus intimes de la création, cachés dans la « matière » et les champs d’énergie les plus basiques.
La science ne sera jamais capable de mettre le doigt sur la FACTEUR MOTIVANT X qui donne naissance aux énergies qui sont en contrôle de la création de la forme individuelle.
Mais ce que la science a à dire sur la matière de la création est de peu d’importance pour vous en tant qu’individu.
La science ne changera pas d’un iota votre style de vie, votre santé, votre environnement, vos sentiments et vos réalisations personnels.
Ce qu’il faut que vous sachiez – et que je viens expressément vous dire, c’est comment échapper aux manifestations possessives-protectrices égoïstes qui vous sont conférées par L’EGO pour assurer votre individualité et votre survie et votre aspiration innée à retourner à la joie et au bonheur dont est issue la VIE de toute création.
Cela vous fournit la raison pour laquelle je suis venu sur Terre à l’origine et pour laquelle je viens à vous aujourd’hui – pour faire quelque chose qu’aucun scientifique ne pourra jamais faire pour vous – aider votre âme à émerger des confins des manifestations de votre ego et à se lancer dans un nouveau programme de « vie de la pensée et des émotions » qui exprimera directement la « Vie de la Conscience Père-Mère » injectée en vous et en toute l’humanité au moment de la conception.

{ 0 commentaires }

Votre Moi Divin

Chacun doit savoir qu’il est la Monade, l’Étincelle divine, le Soi divin, qui se réfléchit sur le plan de l’âme en tant qu’âme humaine individualisée (partie d’une grande Sur-âme) qui s’incarne à maintes et maintes reprises – selon la loi de renaissance elle-même liée à la loi du karma – jusqu’à ce qu’elle ait achevé le voyage d’évolution et soit devenue parfaite. Cette seule connaissance suffira à faire saisir à tous la vraie relation qui existe entre les hommes, ainsi qu’entre les hommes et Dieu.

Représentation du Moi divinTrois figures sont représentées dans l’image, auxquelles nous nous référerons en tant que figure supérieure, figure du milieu, et figure inférieure.
La figure supérieure est la Présence JE SUIS, l’individualisation de la Présence de Dieu pour chaque fils et fille du Très-Haut.
La Monade Divine est constituée par la Présence JE SUIS entourée par les sphères de lumière (les anneaux de couleurs) qui forment le corps causal. C’est le corps de Cause Première qui contient « le trésor placé dans le ciel » — les paroles et les œuvres, les pensées et les sentiments de vertu, de réalisation, et les énergies de pure lumière d’amour qui se sont élevées à partir du plan de l’action dans le temps et l’espace et qui résultent de l’exercice judicieux du libre choix de l’homme et de la qualification harmonieuse du courant de vie qui s’écoule du cœur de la Présence et descend au niveau du Moi Christique et, par lui, anime et fortifie l’âme en incarnation.
La figure du milieu est le Médiateur entre Dieu et l’homme, appelée Moi Christique Sacré et le Vrai Moi, ou Conscience christique. On s’y réfère aussi en tant que le Corps Mental Supérieur ou la Conscience Supérieure d’une personne.
Cet Enseignant Intérieur couvre le moi inférieur de son ombre, c’est-à-dire l’âme évoluant à travers les quatre plans de la Matière au moyen des quatre corps inférieurs (le corps éthérique ou de mémoire, le corps mental, le corps émotionnel ou corps de désir, et le corps physique) en vue d’équilibrer son karma et de compléter son plan divin.
Les trois figures de l’image correspondent à la Trinité du Père (la figure supérieure), du Fils (la figure du milieu) et du Saint-Esprit (la figure inférieure). Celle-ci est destinée à être le temple du Saint-Esprit, dont le feu sacré est indiqué par la flamme violette qui l’enveloppe. La figure inférieure correspond à vous-même en tant que disciple sur le Sentier. Votre âme est l’aspect non permanent de l’être qui est rendu permanent par le rituel de l’ascension. L’ascension est le processus par lequel l’âme, après avoir équilibré son karma et complété son plan divin, se réunit d’abord avec la Conscience christique et ensuite avec la vivante Présence du JE SUIS CELUI QUE JE SUIS. Une fois l’ascension accomplie, l’âme, aspect non permanent de l’être, devient l’Incorruptible, un atome permanent dans le Corps de Dieu.
La représentation de votre Moi Divin est donc un diagramme de vous-même — passé, présent et futur.
La figure inférieure représente le fils de l’homme ou enfant de la lumière évoluant sous son propre « Arbre de Vie ». C’est ainsi que vous devriez vous visualiser, debout dans la flamme violette que vous invoquez à chaque jour au nom de la Présence JE SUIS et de votre Moi Christique Sacré, afin de purifier vos quatre corps inférieurs en préparation pour le rituel du mariage alchimique — l’union de votre âme avec le Bien-Aimé, votre Moi Christique Sacré.
La figure inférieure est entourée d’un tube de lumière projeté à partir du cœur de la Présence JE SUIS en réponse à votre appel. Il s’agit d’un cylindre de lumière blanche qui entretient un champ de protection 24 heures par jour, tant que vous le gardez dans l’harmonie. On l’invoque aussi sur une base quotidienne avec les « Décrets du Cœur, de la Tête et de la Main » et on peut le renforcer au besoin.
La triple flamme de la Vie est l’étincelle divine envoyée par la Présence JE SUIS en tant que cadeau de vie, de conscience, et de libre arbitre. Elle est scellée dans la chambre secrète du cœur afin que par l’Amour, la Sagesse et le Pouvoir de Dieu ancrés en elle, l’âme puisse réaliser sa raison d’être dans le plan physique. Appelée aussi la Flamme christique et la flamme de la liberté, ou fleur de lys, elle constitue l’étincelle de la divinité d’un homme, son potentiel christique.
Le cordon d’argent (ou corde de cristal) est le ruisseau de vie, ou «courant de vie», qui descend du cœur de la Présence JE SUIS vers le Moi Christique Sacré afin de nourrir et soutenir (à travers les chakras) l’âme et ses véhicules d’expression dans le temps et l’espace. C’est par ce cordon « ombilical » que s’écoule l’énergie de la Présence, entrant dans l’être de l’homme par la couronne et produisant l’impulsion pour la pulsation de la triple flamme et le battement du cœur physique.
Lorsqu’une ronde de l’incarnation d’une âme dans la Forme-matière est terminée, la Présence JE SUIS retire le cordon d’argent, et alors, la triple flamme retourne au niveau du Christ, et l’âme, revêtue de la robe éthérique, gravite jusqu’au plus haut niveau de sa réalisation où elle se fait enseigner entre les incarnations, jusqu’à son incarnation finale au moment où la grande loi décrète qu’elle ne sortira jamais plus.
La colombe du Saint-Esprit descendant du cœur du Père est montrée juste au-dessus de la tête du Christ. Lorsque le fils de l’homme revêt et devient la Conscience christique ainsi que Jésus l’a fait, il s’unit avec le Moi Christique Sacré. Le Saint-Esprit est sur lui et les mots du Père, la bien-aimée Présence JE SUIS, sont prononcés: « Celui-ci est mon Fils bien-aimé en qui j’ai mis toute ma complaisance ».

{ 0 commentaires }

Vous êtes Aptes à Tout connaître

Toute connaissance procède de l’Esprit de Dieu, et l’Esprit de Dieu pulse continuellement comme pour puiser des connaissances à notre intention. Vous êtes donc aptes à tout connaître.

Science de la ConnaissanceQUANTITÉ DE GENS SUR CE PLAN BÉNI peinent pour obtenir l’« illumination », un état de très grand prix. Néanmoins, très peu d’entre eux savent ce que signifie vraiment ce terme. Être illuminé signifie simplement « être dans la lumière », avoir connaissance de, c’est-à-dire avoir à sa disposition des connaissances en vue de les appliquer. Et comment parvient-on à l’illumination ? Non pas par l’initiation. La seule manière de l’obtenir est de permettre à la pensée de pénétrer dans notre esprit et de la comprendre.

La connaissance est importante car elle rend libre de choisir. Elle permet de construire des royaumes infinis. L’ayant, la peur s’évanouit car plus rien ni personne ne peut encore constituer pour nous une menace, nous assujettir, nous intimider. Quand la peur reçoit la lumière de la connaissance il y a ce qu’on appelle « illumination ».
A mesure que nous acquérons des connaissances nous pouvons passer plus loin dans l’observation et l’investigation des choses qui sont. Toute connaissance acquise sert de tremplin pour d’autres connaissances. Elle nous pousse à développer, à élargir le sens de notre identité. Chaque connaissance fait reculer en nous les frontières de la limitation.
J’aimerais vous introduire dans la science de la connaissance, vous apprendre de quelle façon vous pouvez acquérir la capacité de tout connaître et ainsi devenir Tout Ce Qui Est, Dieu, c’est-à-dire connaissance, pensée illimitée.
Pour commencer, il faut vous rappeler que tout existe grâce à la Pensée, c’est-à-dire l’Esprit de Dieu. Et il faut savoir que toute entité, toute chose est entouré d’un champ lumineux. C’est grâce à la lumière que l’image d’une pensée est conservée et l’idéal correspondant créé dans la forme physique. C’est par leur champ de lumière que les entités et les choses émettent et reçoivent des pensées.
Regardez ce tapis, cette plante, ou votre main ou une autre entité. Qu’est-ce que tout cela a de commun ? Le fait de son existence. C’est en vertu de son existence que tout objet, toute entité peut émettre non seulement ses propres pensées mais celles captées dans son entourage. Le tapis est conscient autant de ses couleurs que la personne assise sur lui – une plante est consciente de la pièce où elle se trouve. Et cette conscience, grâce au champ de lumière dans lequel elle baigne, fait ensuite retour au flux de la conscience, au fleuve de la pensée. A chaque instant la conscience des entités et des choses change, de sorte que Dieu, le fleuve de la Pensée par lequel tout existe, se meut et se développe continuellement.
Chaque constellation, chaque particule de poussière, chaque entité – aussi bien visible qu’invisible, de cet univers-ci ou de tout autre univers – émet les pensées de son être, lesquelles pensées font ensuite retour à l’Esprit de Dieu, c’est-à-dire au lieu de leur origine. Tout fait retour à la Pensée et c’est ce retour qui rend possible la connaissance.
Plus haut nous avons dit que le corps physique était entouré d’un merveilleux champ de lumière. C’est ce qu’on appelle l’aura ou champ aurique. L’aura est ce qui donne la cohésion à la matière. Grâce au procédé Kirlian vos scientifiques peuvent photographier l’aura entourant l’enveloppe. Cependant il n’y a pas que l’aura physique, l’aura existe en fait à tous les plans d’être.
L’aura physique est un champ électromagnétique chargé positivement et négativement (ce qui forme la frange bleue autour d’un corps). Mais à un plan supérieur cette division en positif et négatif disparaît, l’aura devient alors sphère de lumière non divisée, c’est-à-dire pure énergie. C’est cette sphère de lumière non divisée qui constitue l’esprit de votre être. L’esprit de votre être est en relation directe avec l’Esprit de Dieu, le flux de la Conscience qui connaît toutes choses. C’est par votre esprit que les pensées du fleuve de la Pensée – de la Connaissance – peuvent venir dans ce grand et puissant champ. La valeur des pensées dont vous pouvez avoir connaissance dépend de la qualité de vos propres pensées, car votre aura attire à vous des pensées de valeurs similaires à celles de vos pensées.
L’esprit est en quelque sorte comparable à un tamis qui serait posé vers le bord du fleuve de la Pensée. Sa lumière est ce qui vous permet de puiser à ce fleuve, à l’Esprit de Dieu dont, comme nous l’avons dit, procède toute connaissance. C’est ainsi que vous est donnée l’aptitude à connaître, dans la mesure où vous avez part au flux continu de la Conscience, au fleuve de la Connaissance.
VOUS AVEZ L’APTITUDE A CONNAÎTRE n’importe quoi. C’est dans ce but que votre cerveau fut conçu, de sorte que les dieux vivant sur un plan de matière et dans un corps de matière puissent vivre et comprendre toute dimension de Dieu qu’ils désirent vivre et comprendre – selon la perspective de la forme tridimensionnelle. Toute pensée dont vous vous autorisez à prendre conscience – grâce à votre prodigieux récepteur – se transforme, devenant réalité expérimentée, d’abord dans votre corps et ensuite dans votre vie. Vous avez l’aptitude de rendre manifeste en un clin d’œil toute chose désirée. Cela, grâce la connaissance. C’est de cette manière-là que se crée le royaume des cieux sur la terre.
La science de la connaissance est extrêmement simple. Il suffit de vous rappeler que : La Pensée est ; puis il y a manifestation de lumière ; puis la lumière est abaissée et devient impulsions électriques. Les impulsions électriques sont à leur tour abaissées jusqu’à constituer de la matière brute et ensuite la forme correspondant avec l’idéal de pensée envisagé. Ce même processus vaut pour le corps : le cerveau capte les pensées sous forme de lumière ; de là elles sont transformées en électricité et le courant électrique est envoyé dans tout le corps afin que des pensées soient comprises par la sensation. Pour manifester vos désirs il n’est besoin que de ressentir l’objet de ces désirs. Vos sensations font ensuite retour au Père et le Père exauce vos désirs. C’est aussi simple que cela.

{ 0 commentaires }

L’éducation dans le Nouvel âge

Message du Maître

L’éducation du nouvel âge …

Par le Maître -, par l’entremise de Benjamin Creme

EnseignementPour avoir un aperçu de la direction dans laquelle l’éducation du nouvel âge s’orientera peut-être, il paraît utile de commencer par définir le but fondamental de l’éducation et de mettre ainsi en lumière les insuffisances des méthodes éducatives actuelles.
Tout d’abord, il faut savoir à qui l’éducation s’adresse et comment elle remplit sa fonction. Ceci est peut-être moins évident qu’il ni paraît à première vue, car, pendant longtemps, l’homme n’a eu aucune idée de sa nature et de sa constitution véritables, prenant la partie pour le tout et tournant le dos, dans une large mesure, à son être essentiel.
L’homme, en tant qu’âme en incarnation, est un dieu en émergence qui, grâce à la loi de réincarnation, progresse lentement vers la démonstration de cette divinité dans toute sa splendeur. L’éducation, au sens véritable du terme, est le moyen par lequel un individu, par une expansion de conscience progressive, est préparé et se prépare lui-même à cette fin. Tout ce qui sert ce processus fait partie de l’éducation, que la méthode utilisée soit formelle ou non.
Telle qu’elle est conçue aujourd’hui, l’éducation est bien peu de chose, car elle n’assure que le minimum nécessaire pour la compréhension et la maîtrise de l’environnement humain. Dans un monde où la lutte quotidienne pour la survie est le lot du plus grand nombre, rares sont ceux qui parviennent à apprendre autre chose que des rudiments sur le sens et le but de la vie.
Des nations entières aujourd’hui sont encore presque illettrées. Ailleurs, des esprits bourrés de connaissances pratiques restent désœuvrés faute d’un emploi digne de ce nom. La formation à un emploi a remplacé l’éducation à la vie, tandis que, de plus en plus, le stress et les contraintes causés par ce déséquilibre dégénèrent en violences de toutes sortes.
L’éducation devrait être considérée comme étant l’art qui permet de contacter le dieu intérieur, de le connaître et de lui donner la possibilité de s’exprimer. Traditionnellement, c’est à la religion qu’on a attribué cette fonction, c’est pourquoi l’éducation religieuse demeure aujourd’hui un bastion dans de nombreux pays. Cependant, la religion n’est que l’un des nombreux chemins menant à Dieu, et d’autres voies doivent être trouvées qui permettront à tous les hommes de connaître et d’exprimer leur expérience du divin.
C’est à ce but que l’éducation nouvelle devrait se consacrer. L’existence de l’âme – le Divin Intermédiaire – doit être reconnue de tous, et les techniques de contact avec ce principe supérieur devenir familière à chacun.
Lorsque le structure de rayons, le niveau d’évolution et les buts de l’âme seront connus et décrits, l’éducation des enfants et des adultes deviendra plus scientifique et un nouveau sens sera donné au processus par lequel les hommes apprennent à devenir des dieux.
Tout cela exige des efforts sérieux de la part de ceux qui travaillent dans le domaine éducatif. La préparation à cette tâche doit devenir le but de tous ceux qui aspirent à enseigner. Jamais meilleure opportunité de service ne s’est présentée à ceux qui sont prêts à relever le défi de l’éducation dans le nouvel âge qui s’ouvre maintenant devant nous tous.
Un nouvel éventail de possibilités se présentera bientôt lorsque les hommes s’attaqueront aux problèmes de la séparativité et de la division. Cet élan libérera les forces et inspirera les techniques de formation et d’enseignement qui, le moment venu, conduiront les hommes aux pieds de Dieu.

{ 0 commentaires }

L’ ADN est l’élément clé de votre identité à la fois physique et spirituelle

Vos antécédents spirituels sont dans l’ADN, inscrits dans les aspects quantiques. Le Soi supérieur y réside. Les annales akashiques, le plan directeur de tout ce que vous avez jamais été, s’y trouvent aussi. Vos incarnations, votre croissance spirituelle, vos talents accumulés au fil d’éons sont tous là. L’ADN contient aussi le karma avec lequel vous êtes venu et que bon nombre ont rejeté. Les annales de cette action éclairée s’y trouvent également.

La science de l’ADN

ADNAu cours des dernières années, la preuve scientifique de ce que nous sommes sur le point d’affirmer vous a été apportée. Nous y avons déjà fait allusion, mais aujourd’hui nous nous contenterons de parler franchement pour qu’aucun doute ne subsiste quant à ce qui déroute vos scientifiques : votre ADN renferme trois milliards de substances chimiques. Chaque molécule d’ADN, en forme de boucle, comporte plus de trois millions de substances chimiques. Ces molécules sont si petites qu’elles ne sont visibles qu’au microscope électronique.
Comme je l’ai mentionné déjà, le Projet génome humain [PGH], une entreprise scientifique, a élucidé un mystère : seuls 3% de la chimie génétique exercent un effet tangible, soit les portions d’ADN encodées en protéines. À eux seuls, ces 3% produisent des milliers de gènes qui constituent le plan directeur de la vie que vous recherchiez. Toutefois, uniquement 3% produisent les gènes. Plus de 90% de la chimie de l’ADN observé demeurent ainsi un mystère, puisqu’ils semblent n’avoir aucune fonction évidente. Ces 90% de la chimie génétique ne comportent aucun système, aucune symétrie ou fonction biologique observable. Ils ne possèdent pas de codes chimiques, comme les parties encodées sous forme de protéines. Voilà pourquoi on a tendance à n’en tenir aucun compte – ils sont considérés comme superflus.

La conscience humaine, réalité tridimensionnelle

Le moment est venu d’établir des liens et d’apercevoir l’ensemble du tableau : ces 90% de l’ADN comporte la conscience humaine. Celle-ci ne peut se mesurer en codes et en gènes. Elle se situe hors de la portée de la chimie ; la science persiste à la considérer comme le résultat inexplicable d’opérations biologiques. Encore une fois, on ne comprend pas ce qui engendre l’être humain intégral. La conscience humaine présente une aptitude à parler à l’ADN, à s’en rendre maître, à travailler sur celui-ci et à devenir une partie de lui. Voilà ce que nous enseignons depuis les tout premiers débuts. Ainsi, l’un des secrets les mieux gardés de votre réalité, c’est votre capacité à être aux commandes de votre corps et de ses opérations élémentaires.
Néanmoins, selon les nouvelles théories scientifiques, quelques-uns des processus sur terre sont sous l’influence de la pensée humaine. Vous pigez ? Les 90% de votre ADN sont plus vastes que votre biologie personnelle.
Voici l’une des premières choses que je vous ai dites : la conscience fait bouger la Terre. Elle est responsable de la vibration ici-bas ; vous avez toujours été capable de transformer ce que vous estimiez n’avoir aucun rapport avec vous – le cours des événements. Saisir cette vérité vous permettra de constater que Gaïa réagit à vous.
C’est donc ainsi que cela fonctionne, formulé en termes clairs. Grâce au Projet génome humain et à la découverte que 90% de l’ADN semble n’avoir aucune fonction, nous nous permettons de préciser ce qu’il fait. La science sera en mesure de le déterminer un jour. L’indice : lorsque les scientifiques envisageront ces 90% comme des engrammes non codés, ils comprendront que pour l’essentiel l’ADN est constitué de modificateurs de signaux qui agissent sur les 3%, soit sur le régisseur des processus biologiques.

L’énigme de la faiblesse du corps humain

Il y a un mois, nous avons abordé cette question : vous vous situez au sommet de la chaîne évolutionnaire génétique et votre organisme est fragile, beaucoup plus fragile que l’on s’y attendrait. Faisons un retour en arrière.
Votre structure cellulaire ne correspond pas à celle que l’on vous a accordée à l’origine. Au lieu d’évoluer, la portion quantique de votre ADN a dégénéré en raison de votre conscience (le gestionnaire de votre réalité). Pour tout dire, votre système immunitaire n’est pas très efficace. Bon nombre des principales maladies et des virus en font fi, tout simplement. L’aviez-vous remarqué ? Vous n’arrivez même pas à guérir un rhume.
Cela pose problème, diriez-vous, et vous auriez raison, car les 90% d’ADN censés être quantiques ne travaillent qu’à 30%. Nous vous avons transmis cette information il y a quelques temps, mais je la répète aux fins de cette leçon pour que sa logique soit succincte.
En bref, voici : quel sentiment vous habite lorsque vous apprenez qu’un cancer mine peut-être votre organisme sans que ce dernier vous en avise ? Celui de devoir consulter un oncologue et de faire des analyses pour découvrir ce que fabrique votre corps. Quel genre de système est-ce là ? À l’évidence, les procédures d’auto diagnostic intégrées à l’être humain ne marchent pas très bien. Le cancer est le résultat d’une incompatibilité entre l’organisme et l’alimentation moderne. Cette incompatibilité suscite des signaux qui ne sont pas en accord avec l’opération prévue du corps – une mitose équilibrée des cellules conforme à la chimie des aliments que le corps ingère. Au contraire, l’organisme produit des croissances anormales, des tumeurs qui, tôt ou tard, le détruiront.
Le cancer n’est pas causé par un virus ; il n’est pas contagieux. C’est plutôt un déséquilibre, une allergie à la société moderne. Le système immunitaire n’intervient aucunement, puisque le cancer apparaît aux mécanismes de défense comme des cellules normales se comportant comme prévu, ce qui n’est pas le cas, car ces cellules sont cancéreuses. Elles ont toutefois appris à se dissimuler au sein de la structure cellulaire.
Une conscience quantique engendrerait un système intuitif qui avertirait le corps de la présence de déséquilibres. Résultat ? Vous sauriez immédiatement qu’il y a un problème. Cependant vous demeurez dans l’ignorance, parce que ce système ne fonctionne pas comme il est censé le faire.
Si l’ADN quantique se comportait comme il le doit, l’espérance de vie serait beaucoup plus importante. Il veut continuer à vivre ! Il s’agit d’un instinct de survie élémentaire, et l’organisme est capable, grâce à l’intuition, de gérer intelligemment la division des cellules. En l’absence de ce perfectionnement quantique, l’horloge biologique du corps se contente de compter les jours et de s’accorder aux cycles lunaires. Il ne sait pas comment faire mieux. Il n’opère pas suivant le plan originel.
Quelques-uns des Anciens vécurent des existences deux ou trois fois plus longues que la vôtre. Tout dépendait de la région qu’ils habitaient et de la quantité de l’état quantique perdue. Sachez ceci : les procédés de prolongation de la vie humaine éventuellement opérants auront un dénominateur commun : l’information accrue sommant l’ADN de revenir à un état plus multidimensionnel. Vous appelez cela « activer l’ADN ».
Une conscience quantique en est une qui fait un avec tout et qui sait dans l’absolu si les cellules sont détraquées et si une tumeur maligne met en péril votre vie. Votre système immunitaire ne vous avertit cependant jamais. Quelque chose s’est cassé, et parce que vous avez grandi dans votre réalité, le sens de mes propos vous échappe.
Permettez-moi d’emprunter la métaphore suivante pour mieux vous faire comprendre : si vous restez suspendu à l’envers assez longtemps, votre corps se rebellera bientôt à l’idée de marcher. Puis, un beau jour, tout le monde se tiendra sur la tête et mourra de faim, ayant oublié comment marcher, et la rumeur se répandra voulant que la marche ait été une faculté des maîtres. De ce fait, personne ne sait plus marcher. Voilà simplement comment la réalité perceptuelle s’élabore au fil du temps, et c’est ce que nous réfutons quotidiennement au sein de cette énergie nouvelle.
Si vous scindez des nerfs dans l’épine dorsale, des neurotransmetteurs se précipitent vers cette région du corps pour les empêcher de se ressouder. Le saviez-vous ? Les scientifiques sont au courant du phénomène, ils ont même un nom pour le désigner. Ce phénomène va à l’encontre de ce que vous espérez et semble s’opposer à la logique du fonctionnement normal de l’organisme. Quelque chose ne va pas.
Les étoiles de mer peuvent faire repousser un de leurs bras, mais pas vous. Que ressentez-vous par rapport à cela, installés comme vous l’êtes au sommet de la chaîne évolutionnaire ? Tout cela parce que le plan directeur qui a produit les gènes ne fonctionne pas comme il était censé le faire.
Autrefois, pourtant, il le faisait…

Revenons aux tout premiers débuts : À la création de votre nature quantique, au créateur en vous

Le voici exposé pour que chacun le voie, l’entende ; toutes ses propriétés seront expliquées en termes clairs. Il y a cent mille ans, la Terre abritait près de dix-sept types d’êtres humains en développement. La nature exige la diversité chez les animaux et les mammifères pour assurer leur survie. Il y avait donc des dizaines d’espèces de singes et une considérable diversité d’autres espèces animales ; et la diversification des types humains augmentait aussi. Mais aujourd’hui, vous remarquerez qu’il n’existe qu’un type d’humain, bien qu’il y ait différentes couleurs de peau et que les traits du visage varient. Le genre humain ne présente pas les différences typiques que l’on voit dans la nature. Il n’existe pas d’espèces humaines avec une queue et d’autres sans queue ; il n’y a pas d’humains minuscules et poilus sur un continent à côté d’un autre continent peuplés de géants tachetés. Quelque chose s’est passé.
Remontez à 100 000 ans. Le fait est documenté scientifiquement : les chercheurs viennent de découvrir cette anomalie au cours de la dernière décennie. Ils constatent le même phénomène. Il y a cent mille ans, un événement qui va à l’encontre de l’évolution des espèces s’est produit pour engendrer un seul type d’humain.
Soyez prêts, car quelques-uns parmi les auditeurs et les lecteurs n’apprécieront pas ce qui suit. C’était l’enseignement dispensé par mon partenaire aujourd’hui ; je ne vais pas le répéter. Écoutez : quelque chose de tout à fait merveilleux s’est produit ! Un événement délibéré est survenu, vous l’attendiez avec moi, lorsque vous étiez en train de créer la planète, chers amis. Vous étiez à mes côtés, regardant ce joli globe bleu se refroidir et vous saviez ce qui allait arriver. Un plan divin était à l’œuvre.
Dans votre galaxie, la Voie lactée, se trouve un groupe de sept étoiles, les Sept Sœurs, et des planètes orbitent autour de l’une d’elles. Vous avez baptisé cette constellation les Pléiades et nommé ses habitants les pléiadiens. Ce sont ces derniers qui sont venus sur la Terre il y a cent mille ans ; il ne leur a pas fallu très longtemps pour effectuer le voyage.
Cette race d’humanoïde est semi-quantique, tout comme vous. Autrement dit, leur conscience marie le tridimensionnel et le quantique. Le temps n’existe pas pour eux, non plus que l’espace et la distance. Par un acte de volonté, ils sont apparus en votre monde. C’est une race avancée et spirituelle. Vous n’y comprendrez rien, puisque cela ne fait pas partie du système religieux que vous croyez réel. Contentons-nous de dire que leur spiritualité est mature, sublime et parfaitement appropriée. Ils sont arrivés à point, intentionnellement, et au moment opportun.
Ils sont venus ensemencer de l’ADN quantique divin dans l’une des dix-sept espèces d’humains en développement sur terre. Ils sont restés aussi longtemps que nécessaire. Vous devez savoir qu’il leur a fallu plus de cent mille ans. Les autres espèces disparurent peu à peu, jusqu’à ce qu’il n’en reste qu’une seule, celle qui portait les semences du Créateur. C’est celle-là qui survit à ce jour.
C’est l’histoire de la Création originelle que l’Esprit vous a servie délibérément. L’époque était bénie, et j’aimerais vous dire, à vous les âmes ici présentes, que longtemps avant la Lémurie vous connaissiez la valeur de ce scénario. Vous le sentiez, vous le saviez intuitivement, car vous partagiez des liens familiaux étroits avec ces êtres d’une autre constellation qui vous ont accordé ce don formidable.
Vos frères et sœurs pléiadiens vous ressemblent. Ils n’ont pas une peau de crocodile ni des membres étranges, des yeux globuleux ou d’immenses têtes. Ils n’ont aucun motif ultérieur et ne contrôlent pas la pensée des gens. Ils sont beaucoup plus grands que vous, mais ils vous ressemblent. Un jour, ils viendront. Lorsque le moment sera opportun et approprié, ils se révéleront à vous. Vous ne verrez pas ce jour de votre vivant, car ils attendent une vibration spécifique sur terre. Mais lors de leur venue, d’autres les verront descendre de leurs vaisseaux, et ils auront la même tête qu’eux ! Ils sauront alors que mes paroles sont vraies, car les Pléiadiens surveillent tandis que je transmets ce message et sourient à l’opportunité de le livrer à ceux qui ont besoin de l’entendre ainsi.
Écoutez-moi bien : il n’y a aucune conspiration. Personne n’a jamais rien fait à la Terre ni à l’humanité que vous n’aviez pas planifié. Personne n’exerce un contrôle sur vous et rien n’est dissimulé. Délibérément, intentionnellement, l’Esprit a consenti, par invitation, à ce que les Pléiadiens viennent ici pour vous accorder ce don. La seule planète où prévaut le libre arbitre est passée des Pléiades à votre système solaire, puis à la Terre. Des créatures biologiques ont graduellement acquis un ADN quantique et la spiritualité a vu le jour. Rien ne se déroule rapidement avec Dieu, l’avez-vous remarqué ? Dieu est lenteur et la Terre est patiente. Les humains néanmoins n’apprécient pas trop la lenteur. Ils veulent que les phénomènes spirituels surviennent rapidement ; la mythologie en témoigne.
Cette information est controversée ; les auditeurs et lecteurs n’ont pas à y accorder foi. Elle n’est pas indispensable au rayonnement de votre lumière sur terre. Si elle n’a pas la consonance de la vérité pour votre âme, alors laissez-là de côté. Sachez toutefois que Dieu réside en vous. Vous n’avez pas forcément à savoir comment, mais à ressentir le Créateur à l’œuvre dans votre ADN.
La controverse fera rage et il ne faut pas l’imposer à qui que se soit. Il ne s’agit pas de prosélytisme ici ; nous ne cherchons qu’à vous faire savoir l’ensemble du tableau. C’est toutefois l’origine de votre semence biologique, je vous ai révélé la vérité.
Étrangement, quelques-uns persistent à croire à la légende voulant que Dieu ait achevé la Terre en sept jours et formulé un système religieux complet en ce bref laps de temps. Ils refusent de concevoir que l’invraisemblable histoire d’extraterrestres venus sur terre ait quoi que ce soit à voir avec Dieu ou avec la nature spirituelle d’un être humain. Comme l’affirme mon partenaire : « Ils préfèrent leur histoire de serpent qui parle. » Qu’ils la gardent ainsi, car l’histoire cachée ne doit pas interférer avec l’humain et sa foi ni empêcher celui-ci de croire.

La grande transition
L’ascendance et l’histoire de l’ADN remontent à une création précieuse, tout à fait appropriée, nantie de l’intégralité des royaumes angéliques et ointe d’une mission sacrée. À cause du libre arbitre, tout cela s’est détérioré, car les humains ont accepté un état de conscience inférieur. Les légendes évoquent le déclin tragique de l’humanité. Pourtant, aucun démon n’y a contribué ; ce n’est que le choix consenti par l’humanité.
Vous êtes au cœur d’une transition que vous avez baptisée nouvel âge ; ce dernier n’est toutefois pas nouveau. C’est plutôt un rappel du savoir millénaire et des traditions de la Lémurie. Dès lors, il s’agit d’un retour à l’état lémurien et il est grand temps ! Voilà ce que vous nommez énergie nouvelle ; la transition est imminente et elle offre des dons permettant une élévation lente et délibérée de la conscience sur cette planète. Nous l’avons toutefois mentionné, tout doit commencer par votre ADN.
Cher humain, entendez-moi : voici la clé qui explique essentiellement votre venue ici. C’est ce que nous enseignons aujourd’hui : l’ADN, cet aspect multidimensionnel et sacré en vous, est prêt pour les améliorations que lui apportera votre intention pure.

L’être humain l’admet difficilement, car ce qu’il croyait extérieur à lui-même est présent en lui.

{ 0 commentaires }

Clefs pour atteindre la maîtrise de l’âme à l’ère du Verseau

Le but de l’évolution de l’âme sur terre est de se perfectionner elle-même sous la tutelle de son Moi christique, et de se réunir avec sa propre Présence JE SUIS dans le rituel de l’ascension. L’ascension représente le point culminant des existences terrestres de l’âme au service de la vie. L’âme est le potentiel vivant de Dieu, et par son libre arbitre elle peut choisir qui elle servira : l’égo humain ou le Moi christique.

L’âmeL’âme peut se réincarner de nombreuses fois avant d’atteindre la perfection et d’être digne de se réunir à Dieu. Qu’arrive-t-il à l’âme entre les incarnations ? Quand l’âme termine une existence sur la terre, la Présence JE SUIS retire la corde de cristal. La triple flamme retourne alors dans le cœur du Moi Christique, et l’âme gravite jusqu’au plus haut niveau de conscience qu’elle a atteint au cours de ses incarnations.
Si l’âme l’a mérité, elle peut, entre les incarnations, suivre les enseignements des maîtres ascensionnés, des anges et des maîtres de sagesse du monde céleste, qui sont devenus experts dans leurs spécialités.
Pour que l’âme puisse atteindre cette union ultime avec Dieu, elle doit s’unir à son Moi christique, équilibrer au moins 51 % de son karma et accomplir sa mission sur la terre selon le plan divin qui lui a été imparti.
Lorsque l’âme fait son ascension, elle se réunit à nouveau avec Dieu, elle devient un maître ascensionné, elle est libérée de la ronde du karma et de la renaissance et elle reçoit la couronne de la vie éternelle.

{ 0 commentaires }

Connaissance pour L’emploi

Question: De nos jours beaucoup de personnes se plaignent de leur emploi parce qu’elles n’arrivent presque plus à satisfaire aux exigences toujours plus élevées. Comment cela va-t-il continuer dans le futur ?

Antar

emploisMaître Kuthumi (Un Maître de Sagesse de la Fraternité de Shambhalla) vous a déjà dit qu’il y avait des changements radicaux dans niveau temporel et que, suite à l’élévation du niveau vibratoire chaque personne était soumise à des changements.
La plupart de vos firmes et groupes industriels travaillent encore selon le principe du rendement et de la compétition.
Cela signifie qu’ils sont très ancrés dans la tridimensionnalité quant à la structure de leurs opinions et de leurs convictions et qu’ils agissent contre leurs collaborateurs en faisant du chantage tout en s’aplatissant devant les clients. Dans de telles entreprises industrielles ou commerciales, une pression sans pitié est exercée sur le personnel. C’est un phénomène typique de l’Ère des Poissons allant sur sa fin.
Suite à l’élévation du niveau vibratoire les structures données, qui règnent dans de telles entreprises, se renforcent. C’est la même chose également en ce qui concerne les particuliers, les familles ou des associations similaires.
Ce qui est à la base va s’aggraver jusqu’à ce que cela change ou s’écroule.
En ce qui concerne de telles entreprises de la « vieille école » il serait de nos jours nécessaire que la direction change sa façon de penser, que l’on comprenne qu’elles ne seront viables, dans le futur, que s’il y règne une bonne ambiance de travail.
Et beaucoup de collaborateurs entretiennent sans rien dire et secrètement le vœux : « Je ne voudrais plus travailler ainsi ! Je n’en ai plus envie ! Cela ne me plaît pas ! Je viens simplement ici parce que j’ai besoin d’argent ! Je hais cette entreprise ! Dès le dimanche j’en ai ras le bol de devoir revenir travailler là le lendemain ! »
Ce sont les pensées des collaborateurs qui travaillent dans de telles firmes et entreprises, quel que soit le département et quelle que soit la position qu’ils occupent – pour ainsi dire de la cave au grenier.
Et ils envoient la force de ces pensées et de ces états d’âme !
Une caractéristique de l’Ère du Verseau est que les mensonges ne pourront plus subsister longtemps.
Si donc, de telles forces de pensées sont présentes chez un grand nombre de collaborateurs, elles devront éclater.
Ceux qui se trouvent dans leur force créatrice quittent de telles entreprises et trouvent un nouvel emploi, où l’ambiance de travail est bonne.
Ces décharges qui surviennent à la suite d’insatisfaction intérieure, irradient dans plusieurs directions. D’une part, elles empoisonnent l’atmosphère dans l’entreprise : cela se produit du fait que les collaborateurs font le contraire de ce qu’ils pensent et ressentent intérieurement. D’autre part, ces déchargent provoquent des transferts dans la conscience matérielle.
Ce que les collaborateurs ne veulent pas s’avouer eux-mêmes, à savoir de dire ouvertement : « Je n’ai plus envie de fonctionner de la sorte », se décharge dans le système de commande des machines et des ordinateurs. Ceux-ci prennent ces énergies en tant que substituts, se cassent ou fonctionnent mal.
C’est la raison pour laquelle il est important et avantageux que l’ambiance soit bonne sur le lieu de travail entre les collaborateurs et la direction.
Cette connaissance qui vous semble nouvelle sera bientôt reconnue par vos scientifiques et il s’ensuivra de grands changements. Les firmes et entreprises du futur traitent bien leurs collaborateurs car elles savent que rien ne vaut une bonne ambiance de travail ! C’est tout ce que je voudrais dire à ce sujet pour l’instant.

Question: Vous avez dit que les firmes du futur traitaient bien leurs collaborateurs. Comment cela doit-il fonctionner ? Qu’est-ce qui sera différent ?

Confucius

Soyez bénis et dans l’amour, c’est Confucius.
Antar vous a déjà décrit qu’il y aurait des changements concernant les emplois et les firmes du futur. Il vous avait parlé de l’Ère du Verseau et de l’Ère des Poissons finissant avec ses structures correspondantes.
Il y aurait encore d’autres informations :
Selon vos convictions collectives en ce qui concerne le travail, vous avez, un jour, décidé qu’il y avait des travaux « précieux » et des travaux « subalternes ».
Et un grand pourcentage de la population active voudrait faire partie de ceux qui font un travail « précieux ». Cela les incite, en outre, à faire des études, à continuer une formation pour, un jour, être assis à l’étage des chefs.
Vous avez ainsi créé une surenchère d’hommes cultivés et comme il n’y avait pas d’offres correspondantes à des « emplois précieux » vous vous êtes aidés dans la mesure où vous avez artificiellement compliqué et exagéré le déroulement des tâches relatives à l’organisation.
Vous vous êtes constitué une armée de règles et de mesures qui sont complètement inutiles !
Dans vos firmes, vos organisations commerciales et les étages des directions vous avez gonflé la structuration du travail dans un seul et même but :
De notre point de vue c’est la seule et unique raison !
Ce système est malade et non réaliste !
Dans le futur cela va changer et se « dégraisser » !
Tout ce qui a été introduit en supplément, inutilement, pour compliquer le déroulement, tout cela va être abandonné !
Cela va entraîner la suppression de beaucoup d’emplois !
Tout ceci vous le devez à votre croyance collective qu’il y a des travaux « précieux » et de « basses besognes » !
Reconnaissez là aussi la dualité qui, dans ce cas, vient de vos convictions !
Cette prétention vient de votre Ego, de votre raison, car vous pouvez dire devant vos amis et connaissances : « J’occupe tel ou tel poste ! » Et vous avez alors l’impression de faire quelque chose de spécial et d’être « précieux »!
Nous vous le disons : Chacun de vous est beaucoup plus que ne pourrait jamais révéler la qualification d’une profession ! Vous tous avez de l’expérience et la capacité de vérifier et de choisir !
Si vous ne pouvez pas vraiment ressentir, dans votre cœur, l’impression de faire quelque chose de spécial, vous êtes de toute façon sur le mauvais chemin !
Posez-vous la question : Est-ce que j’aime mon travail ? Est-ce que je déborde d’enthousiasme et de joie lorsque j’arrive à mon travail ? Les firmes et les organisations commerciales du futur emploient autant de personnes qu’il est nécessaire pour l’organisation convenant à leur entreprise : elles renoncent aux fioritures artificielles ! En outre c’est la personne elle-même qui décidera de la longueur de sa journée de travail. Beaucoup réduiront leur nombre d’heures de travail.
Il y aura également des changements dans la collaboration et la direction des hommes : les louanges et la reconnaissance verbale revêtiront une importance particulière !
Actuellement beaucoup de groupes et d’entreprises utilisent le stress et la dévaluation, les collègues sont encouragés à se supplanter mutuellement et à se damer le pion. Il s’ensuit que l’on a pas envie de travailler, que l’on fait des erreurs et que l’on travaille dans une ambiance froide !
C’est à grands frais que la qualité de vos produits est documentée par écrit, chaque étape de la fabrication est conservée par écrit, vous avez réalisé des catalogues de mesures pour toutes les éventualités possibles et vous alimentez ainsi la peur d’erreurs, l’incertitude et la méfiance envers votre propre savoir-faire !
Au fond, ce que vous voulez atteindre c’est une sécurité sans faille et que les hommes soient interchangeables mais finalement le résultat que vous obtenez est une incapacité d’agir. Vous empêchez ainsi la découverte spontanée et la suppression d’erreurs. Avec cette façon d’agir structurée vous vous privez de tout terrain favorable pour des innovations révolutionnaires !
Et nous vous disons : Ce n’est pas le bon chemin ! Une faillite certaine se trouve au bout de ces maniaqueries présomptueuses ! Des découvertes qui ouvrent de nouvelles voies pour le futur se développent dans une autre atmosphère !
Il ne tient qu’à vous de reconnaître cela et de le changer !
Le nombre de personnes qui ont peur pour leur emploi et les exigences requises est très élevé. Leur peur les conduit au chômage et à l’insécurité sociale.
D’un point de vue énergétique les louanges, la reconnaissance et le rire collectif sont beaucoup plus précieux.
C’est dans ce climat que croissent les firmes à succès du futur, parce qu’elles incitent les hommes à donner ensemble leur maximum tout en y ayant du plaisir.
La dévaluation et le stress déséquilibrent les hommes. La peur et l’insécurité trouvent un terrain fertile, le taux d’erreurs augmente, le rendement diminue et il s’ensuit finalement le refuge dans la maladie !
Vous avez, pour la plupart, déjà reconnu ces faits mais les changements se font attendre!
Vous pouvez prendre en main vous-mêmes ces changements ou bien continuer d’attendre qu’ils arrivent de l’extérieur ! Une chose est certaine : ils vont venir !
Soyez bénis, c’était Confucius.

{ 0 commentaires }

L’objectif non avoué de la Puce électronique sous la peau

Dans le domaine du son et de ce pouvoir larvant, une arme terrible s’est ajoutée : la puce électronique. Cette puce n’a en effet d’autre but (non avoué) que d’émettre un son subtil, une basse fréquence.

Si un humain ayant une telle puce dans le corps cherchait à libérer sa personnalité de cette tutelle aliénante, des rappels à l’ordre pourraient être lancés en lui inoculant des mal-être très ciblés. Voilà un des programmes se dessinant dans l’esclavagisme moderne à venir.

Malgré cette probabilité, rien n’est perdu; à votre tour, il s’agira d’envoyer un son structuré sur la liberté de la personnalité, vous évitant ainsi cette manipulation. Comment émettre ce son ? En créant une pensée claire de ce désir puis en laissant votre cœur lancer un chant, une ode à la Vie. … Oui, vous avez le droit de désirer la paix et de refuser toute mainmise sur votre vie, mais allez plus loin : devenez la paix, la liberté, le respect, l’amour inconditionnel. Et lorsque vos choix seront arrêtés, manifestez-les sans jugement envers les autres. Devenez l’harmonie, investissez le Verbe en choisissant vos mots, donnez la main à vos frères et sœurs, émettez la lumière en la qualifiant non pas pour vous-même mais bien pour l’humanité humaine, animale, végétale et minérale.

L’implantation d’une puce électronique sous la peau n’est pas uniquement destinée à simplifier notre vie et à sécuriser nos échanges. L’objectif de ceux qui l’ont imaginée est de contrôler l’ensemble de l’humanité et de faire de nous des esclaves.

Puce électronique pour humainsPremiers essais de la puce Verichip en Europe (juillet-août 2004) : ci-dessus : cliente de discothèque en train de se faire scanner son implant au Baja Beach Club de Barcelone. Selon le propriétaire de l’établissement, l’expérience a été très « prometteuse ». Forts du succès de leur opération « Big Brother is watching you ! », que l’on pourrait baptiser : « Big Brother is controling you ! »

Mais ce qu’ils omettent soigneusement de dire aux clients qu’ils prospectent à travers le monde, c’est que leur puce n’agit pas uniquement comme un émetteur de données. Cette puce est aussi un récepteur : pour qu’elle transmette les données qu’elle stocke, il faut qu’elle en reçoive la demande à l’aide d’un signal qui lui parvient via une antenne-relais ou un scanner spécifique. Or, en modulant la fréquence d’émission de ce signal, celui-ci peut aussi être transmis à travers la peau jusqu’au cerveau. Il est donc possible de stimuler à distance certains neurones de l’hémisphère gauche du cerveau et ainsi d’influencer la pensée du porteur de la puce, ou même de désactiver une partie des fonctions de son hémisphère droit, celui qui est sensé lui permettre de s’éveiller spirituellement et de travailler intérieurement sur l’ouverture de ses chakras. De ce point de vue, la puce n’est plus seulement un moyen de faciliter la vie et de sécuriser les échanges ; elle devient une arme redoutable, un moyen terrible d’entraver la grande marche de l’humanité.

Nous sommes chaque jour plus nombreux à prendre conscience que, dans nos démocraties occidentales, dans nos pays soi-disant libres, les gouvernants – y compris les plus puissants d’entre eux – ne sont en réalité que de simples marionnettes. Derrière le pouvoir qu’ils semblent détenir une fois élus, se dissimule l’autorité morale, psychique et même spirituelle d’un groupe d’individus qui travaillent depuis longtemps dans le secret de certaines loges maçonniques à la domination et au contrôle de l’ensemble de l’humanité. C’est ce qui explique que différents chefs de gouvernement, sensés représenter une idéologie de gauche et défendre les intérêts des plus défavorisés, n’hésitent plus aujourd’hui à pratiquer ouvertement des politiques réactionnaires et antisociales.

Mais le temps est désormais compté pour ceux de l’Ombre. Ils en sont parfaitement conscients et semblent bien décidés à jouer rapidement une ultime carte grâce à laquelle ils espèrent encore faire aboutir leur ambitieux projet avant qu’il ne soit trop tard et que cela ne devienne définitivement impossible à réaliser pour eux. Leur objectif est d’instaurer sur la Terre une caste de privilégiés dotés des moyens de contrôler le reste des populations et de les utiliser à leur gré en tant que serviteurs, voire en tant qu’esclaves.

Un plan machiavélique, connu de longue date par les travailleurs de Lumière, et dont l’existence était déjà mentionnée dans la Bible, fut en effet jadis élaboré par un groupe d’âmes rebelles, afin de contrecarrer la marche de l’humanité vers l’Ascension.

Le principe en est simple : d’abord repérer tous les individus en phase d’éveil spirituel, puis exercer insidieusement une action psychotronique au niveau des cellules de leur cerveau, de manière à paralyser l’activité de l’hémisphère droit (siège de l’Intelligence supérieure) et à augmenter la réceptivité du gauche à toutes les ondes électromagnétiques liées à des pulsions négatives, telles que haine, peur, cupidité ou jalousie, et enfin prendre le contrôle de leurs pensées.

Pour faire aboutir ce plan, un moyen fut imaginé il y a plus de trente années, destiné à permettre cette identification des individus puis à influencer leurs pensées, afin d’empêcher les êtres de « s’échapper » vers la Lumière et de les maintenir « parqués » comme du bétail dans les basses fréquences de la troisième dimension. Or, cette technologie, dérivée du code-barres, n’est autre que la puce électromagnétique sous-cutanée.

Le stratagème a si bien fonctionné que le plan semble aujourd’hui sur le point de réussir. Microsoft vient même tout dernièrement de faire breveter un système mobile d’alimentation en électricité qui permettra « d’utiliser le corps humain en tant que circuit informatique ». Le géant informatique espère à terme insérer tout un réseau de gadgets dans l’organisme, dont cette fameuse puce, en utilisant les propriétés conductrices de la peau.

Or, que se passera-t-il si nous acceptons de recevoir l’implant de cette puce ? Eh bien, nous risquons ni plus ni moins que de devenir du cheptel humain !

{ 0 commentaires }

L’Ordre Mondial : Un Ordre Occulte Luciférien

Notre patrie terrestre est engagée dans un processus de destruction, comme si elle allait s’engouffrer dans un tube d’aspiration qui va la propulser vers des zones d’ombre plus importantes encore. Il apparaît clairement que ces organismes internationaux préparant
« l’Ordre Mondial » sont en réalité à l’origine d’une dégradation constante de la vie politique, de la santé, et de la culture. Il y eut plus de guerres et de génocides depuis que l’ONU existe que jamais auparavant. L’OMS empoisonne et vaccine les masses pour les abrutir. L’UNESCO nivelle les cultures par le bas. Le Fond Monétaire endette les pays riches comme il dépossède les plus pauvres. La science détruit l’environnement sous l’œil complice des organismes mondiaux chargés de la protection de la nature, etc.

L’établissement d’un Gouvernement Mondial sous la Domination des Illuminati-Reptiliens

Nouvel Ordre Mondial« Novus Ordo Seclorum »
(L’ordre maçonnique occulte Luciférien)

« Il y a quelques années, j’ai eu accès à une série de documents qui m’a fait découvrir le plan pour la destruction des États-Unis, et la formation d’un gouvernement totalitaire mondial. Le plan était contenu dans un ensemble de documents marqué « top secret » et intitulé « MAJESTYTWELVE ». Le nom avait été choisi en l’honneur d’un groupe d’hommes « sages » dont le destin était de diriger le monde en tant que disciples d’un homme considéré comme le Messiah (Messie). Ce Messie servira « d’intermédiaire » entre les hommes sages et le commun des mortels. La seule force militaire sera une police mondiale obéissant à l’Organisation des Nations Unies en nombre suffisant, dotée d’une technologie de dernière génération pour exercer une terrible pression sur toute menace perçue contre le supra gouvernement mondial. On trouvera la source de cette conspiration au sein des illuminati au plus haut niveau combinant les ordres appelés fraternité et sociétés secrètes. Ils sont liés les uns aux autres par des pactes de sang, une religion secrète et la promesse d’un statut social privilégié dans le gouvernement territorial ou le gouvernement mondial.
Leur religion est basée sur la kabbale, la philosophie luciférienne et l’adoration du Soleil. La finalité occulte et de contrôler le plus d’inconscients possibles avec la promesse du « secret » de croire qu’ils seront « élus ». L’objectif est l’élimination de toutes les religions excepté la leur, l’élimination de tous les états-nations et de renforcer le contrôle et la possession de tout et de tous, dans n’importe quel lieu et pour toujours. En réalité, ils sont persuadés qu’ils réaliseront finalement un monde où nous serons tous libres grâce à la bienveillance de « Big Brother », où disparaîtront les risques et les préoccupations, un tel monde ne serait dès lors qu’un monde d’esclaves dépendant du sommet de l’élite, les « maîtres ».

William Cooper (1943–2001)
Écrivain, ex membre des services de renseignement américain -assassiné-, extrait du rapport sur le Nouvel Ordre Mondial.

  • Qu’est-ce qui détermine l’idéologie du gouvernement ?

L’établissement d’un Gouvernement mondial sous leur domination, de sorte que L’idéologie Luciférienne du Totalitarisme soit imposée à toute l’humanité.

  • Que nous réserve l’oligarchie ?

L’effondrement de l’économie monétaire pour que L’idéologie Luciférienne du Totalitarisme puisse être imposée à toute l’humanité. La barbarie humaine n’est pas encore arrivée à son paroxysme. Cet assouvissement des passions et des vices, de la violence et de haine est provoqué, est engagé. Il va de pair avec tout ce que préparent nos gouvernants, de quelque pays qu’ils soient. Ces gouvernants nous concoctent une mixture qu’ils essayent de nous faire ingurgiter jour après jour. Cette nourriture contient le feu de la violence et de la haine.

  • Quels sont les dangers que l’oligarchie redoute le plus ?

Les fortes personnalités qui font preuve d’un esprit créatif car elles ont plus d’impact que les millions d’hommes laissés dans l’ignorance. Que les masses prennent conscience qu’elles sont dupés par un gouvernement en arrière des gouvernements et que désormais elles pointent ses regards en direction du trône.

  • Comment lutter contre ce fléau ?

Chacun doit prendre une conscience aiguë de ce qui se trame de désastreux pour l’humanité et son environnement et combattre individuellement en se passant le plus possible des biens et services disponibles dans la société. Il faut boycotter plus particulièrement tout ce qui est susceptible de polluer, les sociétés 500 et refuser tout ce qui ne colle pas avec le dessein naturel et originaire de la vie comme la puce sous-cutanée et autres systèmes aliénants en allant à l’essentiel. Il faut faire appel à la nature en privilégiant une vie simple et naturelle capable de nous redonner le véritable du superflu inutile et retrouver ainsi nos pleines valeurs aujourd’hui dénaturées par ce système vampirisé et dépourvu de caractère humain.

  • Qu’est-ce qui permet de venir en aide à l’humanité ?

Ce qui dans la nature humaine a prévalu afin de nous faire chuter, doit maintenant être maîtrisé. « La grande clé est donnée à celui qui ouvre les portes de la destinée de l’Humain. Cette porte, toute d’or translucide, brodée de rubis et de vermeil ainsi que d’améthyste, resplendissante de la joie des saints de gloire, s’ouvre à ceux qui le méritent et qui cherchent à pénétrer dans le Royaume de Dieu, pour vivre selon les lois de l’Esprit. »

  • Que peut-on proclamer en guise d’espoir ?

Les gens possèdent tous de grandes facultés mentales pouvant leur permettre de percevoir avec acuité et de bien comprendre. Il vous faut reconnaître ces talents pour les utiliser et les partager librement. C’est le temps d’offrir votre contribution au monde, de fortifier les liens de la famille humaine et de faire surgir les capacités naturelles qui existent en vous : celles de voir, de savoir et d’agir en harmonie les uns avec les autres. Ces capacités ont le pouvoir de vous prémunir contre les influences qui étirent leur ombrage sur l’humanité. Nous avons besoin d’une nouvelle compréhension de nous-mêmes en tant que peuple unifié, natif de ce monde, issu de l’Unique Source.

{ 0 commentaires }
RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.bibliographe.com/
Twitter